• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Quoi de neuf cette semaine au cinéma ?

Jessica Chastain

Gros films et outsiders, stars et nouveaux visages, scènes X et dialogues fun : chaque semaine, Glamour.fr voit l’actu ciné autrement.

La fille : Jessica Chastain dans Des hommes sans loi.

Une fille dans un monde de brutes
L’Amérique de la prohibition… Quelque part dans la Virginie profonde (ambiance poisseuse garantie), les trois frères Bondurant vivent en autarcie virile et exploitent une distillerie de contrebande. Le moins abruti de la fratrie, dénommé Forrest, tombe bientôt sous le charme d’une beauté rousse qui débarque de Chicago avec quelques violents traumatismes dans ses valises.

Gloire à Jessica Chastain ! Dans Des hommes sans loi, un film de genre musclé où les mâles aiment vraiment se faire du mal, la comédienne, 31 ans et un C.V en béton (on l’a admirée, entre autres, dans The Tree of life, La couleur des sentiments et Take Shelter), impose une nouvelle fois son talent précieux, tout en ambiguïté psy et suggestions ultra sensibles. Ces messieurs d’Hollywood présentement rustres et mal rasés - Shia LaBeouf, Tom Hardy, Jason Clarke - se pâment devant sa beauté ahurissante et son charme singulier. La preuve que les hommes n’ont pas toujours mauvais goût.

Des hommes sans loi, de John Hillcoat, avec Jessica Chastain, Shia LaBeouf, Tom Hardy…

Le chouchou : Camille redouble, de Noémie Lvovsky

Retour en territoire ado
Elle bosse comme actrice dans des séries Z improbables, picole comme une brute et va bientôt se séparer de son mec… Camille, la quarantaine, file un très mauvais coton. Et le pire est à venir. Un 31 décembre, à l’heure où tout l’univers festoie en se souhaitant une future bonne année, l’héroïne tombe dans les pommes et effectue un vertigineux voyage temporel… au pays de son adolescence. Dans son corps d’adulte que personne ne remarque, elle retrouve ses copines, ses profs, ses fringues des années 80, ses parents, ses amours, ses espoirs, ses conneries, on en passe…

Le pire est à venir ? Plutôt le meilleur. Dans Camille redouble, Noémie Lvovsky, des deux côtés de la caméra, signe une comédie irrésistible, à la fois poilante et profonde, qui enchante de la toute première à la toute dernière scène. Déjà très remarqué lors du dernier festival de Cannes, ce film détonnant, l’un des meilleurs de l’année du côté du cinéma français, a tous les atouts dans son jeu pour cartonner dans les salles. Le rater serait criminel, pas moins. 

Camille redouble, de Noémie Lvovsky, avec Noémie Lvovsky, Samir Guesmi…

Le flop : LOL USA, de Lisa Azuelos

Rendez-nous Sophie Marceau !
Elle ricane avec ses copines du lycée, se tape ses crises d’ego sur le net et ailleurs, aime beaucoup sa maman qui est restée si jeune et sa grand mère qui couvre toutes ses âneries. Mais le jour où sa génitrice découvre son journal intime, la crise de nerfs familiale menace…

Ça vous rappelle quelque chose ? Yes of course, puisque ce pitch-ci renvoie à ce pitch-là, façon décalcomanie. Comme son nom l’indique, LOL USA n’est autre que le remake américain de notre LOL à nous, réalisé par la même cinéaste : Liza Azuelos. N’y allons pas par quatre chemins ni même par deux : le film, à l’exception d’une seule scène (quand les ados ricains débarquent en France pour un séjour linguistique) a tout du bégaiement superflu. La désolation règne partout, y compris rayon casting. Miley Cyrus, inexpressive, fait amèrement regretter Christa Theret et Demi Moore, minaudante, n’arrive pas à la cheville de Sophie Marceau. On oublie ? On oublie.

LOL USA, de Liza Azuelos, avec Miley Cyrus, Demi Moore…

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.