• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Cartel" : un casting hot pour un film sans descente

« Cartel » : Cruz, Bardem, Fassbender, Pitt, Diaz…Tous défoncés ?

Cruz, Bardem, Fassbender, Pitt, Diaz… Dans "Cartel", Ridley Scott dirige les acteurs les plus en vue d'Hollywood. Un film au casting alléchant qui nous emmène dans l’univers des trafiquants de drogue. On plane avec eux ?

La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, terrain de jeu favori des dealers internationaux… Un talentueux avocat, fasciné par tout ce qui brille et par l’argent facile (il souhaite notamment offrir un beau diamant à sa jolie copine), met le petit doigt dans le trafic de came. Et se retrouve du coup embarqué dans une ténébreuse affaire dont ni lui ni ladite copine ne sortiront forcément indemnes. Flirter avec les Narcos, une activité à haut risque ? C’est le moins que l’on puisse dire.

Même sous l’emprise du produit le plus hallucinogène, difficile d’imaginer un casting plus euphorisant. Dans Cartel, le vétéran Ridley Scott (75 piges) convoque en effet ce qui se fait de mieux à Hollywood et dans ses parages. Que l'on en juge, aux côtés de Michael Fassbender (l’avocat) et de Penélope Cruz (la jolie copine), le cinéaste dirige Javier Bardem (un seigneur de la dope qui, dans sa luxueuse villa, nage dans la cocaïne), Cameron Diaz (compagne équivoque de ce dernier) et Brad Pitt (un mec mystérieux qui semble toujours tout savoir sur tout).

Bref, une distribution en forme de cérémonie des Oscars. Avec en supplément : un scenario signé Cormac McCarthy, auteur de La Route et No Country for Old Men (rien que ça). Mais tout ça pour quoi ? Pour un film 100 % tordu qui multiplie les flashbacks alambiqués et les morceaux de bravoure formels, ce qui n’étonne pas puisque Ridley Scott (Alien, Thelma et Louise, Gladiator, etc…) n’a vraiment rien d’un tâcheron. Objectif du cinéaste : mettre en scène la réalité mafieuse de ses héros, des "braves" gens détraqués qui ne pensent qu’à s’en foutre plein les narines et plein les poches.

A ce petit jeu sulfureux, le film contient son lot de scènes excitantes. D’autant plus excitantes quand les personnages oublient la came pour s’abandonner à diverses distractions érotiques, sous la couette et ailleurs. La première séquence de Cartel, Penélope et Michael font mumuse sous les draps, mérite ainsi le détour de l’œil voire des deux yeux. Idem, plus tard, quand papy Ridley filme les activités très hot de Cameron Diaz et Javier Bardem dans et hors de leur grosse voiture. Question turlupinante : et si ce qu’il y avait de mieux dans la drogue, c’était le sexe ? En découvrant Cartel, on répond "oui". Ce n’était probablement pas l’objectif de Ridley Scott, mais on s’en contentera…  

Voir la bande annonce.
Cartel, de Ridley Scott, avec Michael Fassbender, Penélope Cruz, Brad Pitt, Cameron Diaz, Javier Bardem… Sorti le 13 novembre.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.