• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Cannes 2016 : le match Kristen Stewart dans "Personal Shopper" vs dans "Café Society"

Kristen Stewart dans "Personal Shopper"

L’actrice est présente pendant tout le Festival, entourée d’une cour digne de Louis XIV. Attachante, subtile et terriblement moderne. Si l’on ne devait voir qu’un seul de ses deux films présentés à Cannes, lequel choisirait-on ? Hum… difficile

Personal Shopper de Olivier Assayas
Le rôle : 
Assistante d’une star capricieuse qui a la flemme de s’acheter ses fringues toute seule, Maureen passe son temps dans les boutiques de luxe tout en portant le deuil de son frère jumeau décédé d’une crise cardiaque. Persuadée d’avoir un don de médium, elle tente d’entrer en contact avec lui…

Le look :
Le même qu’elle arbore dans la vie de tous les jours, c’est-à-dire tomboy : petit bonnet roulé, jean slim et casque de scooter à la main. Pour une fille qui est en deuil, elle est pourtant bien maquillée dans le genre ultra-nude hype (ombres à paupières et cernes apparentes). Et le réalisateur Olivier Assayas ne résiste pas à la tentation de la rendre sophistiquée l’espace de quelques scènes où elle essaye en cachette les tenues scintillantes ou dénudées de sa boss…

Le jeu :
Kristen Stewart est très juste quand elle joue la nervosité – doigts qui papillonnent quand elle ouvre la porte du frigo par exemple. Là où ça se gâte, c’est quand le réalisateur la fait parler avec les esprits. Cela frise le ridicule. Etrange, aussi, cette mise en abyme par rapport à son statut de star. Comme dans son précédent film, Sils Maria, Kristen Stewart joue le rôle d’une personne de service soumise aux états d’âme d’une méga star.  Un façon de dire à l'actrice : "Voilà ce qu’il ne faut surtout  pas que tu deviennes." ?

Gravier Productions, Inc. - Sabrina Lantos

Café Society de Woody Allen

Le rôle :
Secrétaire d’un agent de stars, Vonnie amorce une liaison avec le neveu de se dernier, Bobby, venu tenter sa chance à Hollywood. Entre les deux tourtereaux, tout roule jusqu’au jour où Bobby découvre que Vonnie a aussi une liaison avec  son oncle déjà marié. Entre le jeune et le vieux, lequel va-t-elle choisir ? On vous le donne dans le mille…

Le look :
Désuet. Ses petites robes satinées des années 30 lui vont comme des bretelles à un lapin. Mais le pire c’est sa coiffure au carré avec un petit ruban de satin. Imposer ça à Kristen Stewart, c’est presque un crime. On préfère l’actrice aujourd’hui avec ses racines apparentes et/ou ses cheveux lissés en arrière.

Le jeu :
"Pourrais-tu ne pas rentrer dans cette pièce comme si tu arrivais dans un saloon ?" lui aurait dit Woody Allen pendant le tournage, a dévoilé l'actrice lors du Interview au magazine M. Et c’est vrai que Kristen Stewart est tellement une fille de son époque que sa présence dans ce film ancré dans les années 30 semble très anachronique. On ne la sent pas très à l’aise dans le rôle, et son visage semble prend différemment la lumière d’une scène à l’autre. A un moment : super canon, à un autre : un peu ingrate.

Verdict 
Les deux films n’étant pas géniaux, on choisira quand même l’option Personal Shopper. Car Kristen Stewart est de toutes les scènes. Et puis on aime d’autant plus quelqu’un que l’on connaît ses petits défauts, non ?

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.