• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Cannes 2016 : le film "Julieta" de Pedro Almodovar fait débat

le film "Julieta" de Pedro Almodovar

Sorti à la fois en Cannes et en salles, le dernier film de Pedro Almodovar a suscité des réactions contrastées. La preuve avec ce mini-pugilat entre nos deux journalistes, Caroline Veunac et Erick Grisel, installés sur la Croisette…

Le pitch 

Sur le point de quitter définitivement l’Espagne avec son amant, Julieta apprend par hasard que sa fille Antià, qu’elle n’a pas vu depuis douze ans, est toujours vivante, et qu’elle est elle-même mère de trois enfants. Bouleversée, Julieta se remet en quête de la disparue… et remonte aux racines du mal qui avait décidé sa fille à la quitter soudainement.

Erick : Moi qui considère Almodovar quasi comme Dieu le Père, quelle déception… ce que je lui reproche surtout à Pedro, dans Julieta, c’est de vouloir faire pleurer dans les chaumières en forçant sur les drames : un suicide, une noyade, un accident puis re-noyade. Cela sent un peu la flemme scénaristique, le fabriqué, non ? Et pour le coup, cela tue l’émotion.

Caroline : Pas du tout d’accord, j’ai passé le film à sangloter ! J’ai adoré dès le premier plan, sur les plis d’une blouse rouge, qui évoque à la fois un cœur et un vagin (mais chez Almodovar, n’est-ce pas la même chose ?). Le film nous entraîne dans un jeu de signes et de correspondances. Pour moi les drames à répétition du film opèrent comme une malédiction ("Les choses se déroulaient de façon prémonitoire" dit Julieta), ou plutôt comme des motifs psychanalytiques, que les personnages reproduisent inconsciemment.

Erick : Il y a un côté boulevardier dans le film qui me gêne. Rossi de Palma ( la gouvernante) en bonne copine d’Almodovar, quasi un monument, entre et sort comme dans un vaudeville. Mais le pire, c’est l’actrice qui joue Julieta jeune. Elle est belle, tellement belle (oui, je sais, c’est pas de sa faute !) qu’elle me laisse de marbre, je ne crois ni a sa souffrance, ni à sa culpabilité. Ca ne t’a pas gênée ?

Caroline : Non pas du tout, et j’ai adoré que deux actrices pas vraiment "raccord"  physiquement jouent le même personnage ! Je n’ai pas eu de problème avec le côté boulevard non plus… Au contraire j’ai admiré la façon dont Pedro marie le mélo, limite roman-photo, et le film noir. Julieta est la synthèse parfaite entre la veine hitchcockienne qu’il a développée dans ses films récents et les thèmes de sa période Talons aiguilles et Tout sur ma mère (la relation mère-fille). Le résultat c’est une enquête dont l’objet serait affectif. Le mystère, ce n’est pas ce qui s’est passé dans les faits, c’est ce que l’autre a ressenti et qu’on n’a pas su voir. Et puis c’est quand même beau visuellement non ?

Erick : Là, je suis d’accord. La seule scène que j’aime, c’est la scène d’amour dans le train, les pieds du mecs (c’est rare qu’on filme les pieds d’homme dans un film, c’est laid, les pieds d’homme) et le visage de la fille, et son pull bleu électrique, c’est joli. Mais quand même le mec, il aautant l’air d’un pêcheur que moi j’ai l’air d’être boulanger ! T’as déjà vu des pêcheurs-hispters toi ?

Caroline : On voit que tu ne passes pas tes vacances à Guéthary toi ! Les pêcheurs basques, tu m’en diras des nouvelles ! Non sans rire, je trouve la mise en scène très maîtrisée. Pour moi Almodovar a atteint une forme d’épure. En un plan – une fenêtre donnant sur la mer, un petit enfant qui dort, un tableau accroché au mur – tout est dit. Je déteste l’expression "œuvre de la maturité", mais je crois bien que pour moi, Julieta est son chef-d’œuvre ! Mais bon, visiblement tout le monde n’est pas d’accord… 

Erick : Pour moi, comme Woody Allen avec Café Society, il se repose sur ses acquis. Je trouve que ça radote un peu. Mais ça ne m’empêchera pas de courir voir son prochain film. Il a quand même changé la face du cinéma, ce bon Pedro… 

LIRE LA SUITE
Par Caroline Veunac et Erick Grisel
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.