• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Bande de filles" : la banlieue enfin au féminin !

"Bande de filles" : la banlieue enfin au féminin !

Dans son nouveau film, Céline Sciamma ("Tomboy") met en scène des jeunes filles black qui, pour le meilleur et pour le pire, tentent de se faire respecter dans leur banlieue désolante où les mecs font régner la loi. Stylé et percutant.

Marieme, 16 ans, vit dans une banlieue tristement ordinaire de la région parisienne et peine à y trouver sa place entre morosité ambiante, machisme vociférant et violence à tous les étages… Saoulée par ses études, elle rencontre bientôt trois de ses contemporaines, black comme elle. En leur compagnie, histoire de conjurer ses soucis en pagaille, elle ne tarde pas à rouler virilement des mécaniques dans sa cité comme à Paris et à s’adonner à divers trafics… Etre une jeune femme en banlieue aujourd’hui, c’est quoi ? Faut-il se comporter comme un mec pour se faire respecter ? N’y a-t-il pas d’autres solutions que d’adopter les codes des "cailleras"  pour échapper au destin tout tracé de fille taiseuse et au regard baissé ? Avec ses copines, Marieme tente de répondre à ces rudes questions et oublie ainsi son quotidien tannant entre sa mère qui bosse comme femme de ménage pour une poignée d’euros et son frère aîné qui fait régner la terreur dans un foyer où le père pointe aux abonnés absents.

Dans "Bande de filles", Céline Sciamma, trois ans et des poussières après le précieux "Tomboy" - l’histoire d’une gamine de dix ans qui se fait passer pour un petit mec - , interroge une nouvelle fois l’identité sexuelle dans tous ses états (compliqués, les états) sur fond de cité désolante où tous les repères ont volé en éclats. Résultat : une fiction intense qui, loin des figures imposées du "film banlieue" - la réalisatrice revendique au contraire un certain esthétisme - , donne à voir une réalité en rien aimable, balisée par le communautarisme, le culte du fric et les codes archaïques du machisme. Au plus près de ses actrices, des débutantes ultra convaincantes, la cinéaste met en scène les débrouilles hasardeuses de sa bande de filles, leurs rêves d’émancipation, leurs errances improbables. Elle s’intéresse surtout au parcours de Marieme, une héroïne d’aujourd’hui qui tente par tous les moyens d’échapper au pire. Avec une énergie de chaque instant et un refus farouche des clichés, Céline Sciamma signe un film aussi singulier que stimulant. Un long-métrage qui prouve que la banlieue, au cinéma, a vraiment tout à gagner à être observée par un regard féminin.

"Bande de filles", de Céline Sciamma, avec Karidja Touré, Assa Sylla, Lindsay Karamoh… Sortie le 22 octobre.


 

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.