• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Alien Covenant" : un film inégal mais pas mal

"Alien Covenant" : un film inégal mais pas mal

Dans le sixième épisode de la saga Alien, réalisé par Ridley Scott, une poignée de cosmonautes suent corps et âmes pour échapper à des bestioles visqueuses qui leur cherchent de vilaines noises. Résultat : un spectacle horrifique efficace où Michael Fassbender se dédouble. On ne s’en plaint pas.

Quelque part dans le cosmos, en l’an 2100 et des poussières. Embarqués à bord du vaisseau spatial Covenant, une dizaine de cosmonautes accomplissent un très long voyage interstellaire censé les entraîner sur une planète inconnue et prétendument paradisiaque. Mais rien ne se passe comme prévu … Alertés par des ondes bizarres, l’équipe décide de changer de direction et se pose sur une autre planète qui ressemble à la nôtre, sauf qu’elle semble inhabitée. Bientôt des événements terrifiants feront regretter aux hommes et femmes de l’espace d’avoir improvisé…
  
 

Sixième retour sur le grand écran pour les épouvantables bestioles visqueuses ! Dans Alien Covenant, le vétéran Ridley Scott (79 ans) et créateur de la saga culte en 1978 remet le couvert une nouvelle fois. Son objectif actuel est en tout point similaire à ceux d’hier : inviter le spectateur à un trip interplanétaire angoissant où une poignée d’homme mal-en-point affrontent des créatures monstrueuses qui ne vivent que pour une seule et unique obsession : les bouffer en s’étant au préalable introduit dans leurs corps. Résultat : un curieux film, qui relève assurément plus du cinéma d’horreur que de la science-fiction. Mais surtout, un blockbuster où le spectateur peut roupiller tout à sa guise pendant une bonne heure - il ne s’y passe à peu près rien -, puis est contraint de sursauter sur son siège durant la deuxième heure où Ridley Scott, avec une incontestable efficacité, se déchaîne rayon sauvagerie et hémoglobine (on déconseille fermement son visionnage après avoir déjeuné ou dîné). Clou du spectacle : la prestation de Michael Fassbender, qui se dédouble au gré de l’histoire - on n’en dira évidemment pas plus - ce qui donne l’occasion de l’admirer dialoguer avec lui-même et faire plein d’autre choses encore en sa propre compagnie. Un soupçon de trouble, de séduction et, surtout, de surprises dans un univers où ces dernières ne se bousculent pas au portillon !


"Alien Covenant",
de Ridley Scott, avec Michael Fassbender, Katherine Waterston, Billy Crudup… Sorti le 10 mai.



LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.