• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"A trois on y va" : un ménage à trois réjouissant

"A trois on y va" : un ménage à trois réjouissant

Dans son nouveau film lumineux et énergique, Jérôme Bonnell met en scène deux filles et un garçon qui s’adonnent au jeu de l’amour et du hasard. Résultat aussi surprenant qu’excitant...

Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils ont tout pour réussir et d’ailleurs, ils réussissent… A 25 ans et des poussières, Charlotte et Micha ont plein de projets en tête. Le duo irrésistible vient d’acheter une charmante maison près de Lille pour héberger leur passion et leurs grands desseins pour l’avenir. Ravis de leur acquisition, ils invitent dans ce nid d’amour leur meilleure copine pour un dîner sympathique. Elle, c’est Mélodie, 25 ans aussi et un charme à peu près fou qui électrise tous ses contemporains, les mecs comme les filles. La preuve : dès que Micha a le dos tourné, Charlotte et Mélodie ne peuvent s’empêcher de s’embrasser et de poursuivre ainsi une histoire de cœur et de sexe qui dure depuis quelques mois. Même s’il ne se doute de rien concernant l’idylle entre les deux filles, Micha sent bien que quelque chose ne tourne pas tout à fait rond du côté de sa moitié. Se sentant délaissé, il décide lui aussi de s’adonner aux joies de l’adultère et parvient à séduire une fille qui n’attendait peut-être que cela. Elle, c’est la même… Mélodie, qui, du coup, se retrouve emberlificotée dans deux liaisons parallèles, l’une avec sa meilleure amie et l’autre avec son meilleur pote. Ces deux derniers ignorent alors qu’ils partagent décidément beaucoup de choses en ce bas monde...

Jérôme Bonnell a décidément le chic pour trousser des romances qui sortent de l’ordinaire et qui bousculent les conventions. Deux ans après Le temps de l’aventure, sur la brève liaison entre deux amants dingues de désir (Emmanuelle Devos et Gabriel Byrne), le cinéaste est de retour avec le bien nommé A trois on y va, une comédie amoureuse à la fois ludique, délicieuse et profonde. Quelles zones d’ombre dissimulent le bonheur a priori sans nuages du jeune couple ? Comment Charlotte, Micha et Mélodie vont-ils inventer (peut-être) un triangle idéal pour abriter leurs sentiments et échapper à la culpabilité ? Autour de ces excellentes questions, le cinéaste entraine le spectateur dans une fiction malicieuse et épicurienne qui regarde droit dans les yeux les contradictions et espérances de ses jeunes personnages : des filles et mecs d’aujourd’hui qui ont très envie de dynamiter les chaines qui emprisonnent l’amour libre… Pour s’adonner à ce petit jeu sensuel et brûlant, Jérôme Bonnell a réuni trois comédiens visiblement ravis de l’aubaine. Et si Félix Moati (Micha) et Sophie Verbeeck (Charlotte) séduisent dès les premiers plans, c’est surtout l’épatante Anaïs Demoustier (Mélodie) qui enchante dans la peau d’une héroïne agitée par ses désirs en vrac. Curieux hasard de calendrier : on retrouvera l’actrice dès le 22 avril dans Caprice, d’Emmanuel Mouret. Un film où, aux côtés (entre autres) de Virginie Efira, elle incarne une autre partition amoureuse en forme de triangle et d’excellence. Deux Anaïs plutôt qu’une pour le printemps ? Le cinéma français ne s’en plaint pas. Nous non plus.

"A trois on y va", de Jérôme Bonnell, avec Anaïs Demoustier, Félix Moati, Sophie Verbeeck… Sorti le 25 mars.


 

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.