• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"A Most Violent Year" : la dernière pépite de l’année au ciné

"A Most Violent Year" : la dernière pépite de l’année au ciné

Dans "A Most Violent Year", une merveille signée J.C. Chandor, Jessica Chastain et Oscar Isaac incarnent un couple qui affrontent mille et un périls pour survivre dans le New York des années 80. Résultat : la dernière excellente nouvelle de l’année.

New York, 1981, l’année la plus violente endurée par la ville depuis les heures sanglantes de la prohibition… Alors que les bandes sévissent partout dans les rues et que les mafieux de toutes obédiences font régner la terreur, un homme, Abel Morales, tente de rester droit dans ses bottes et de faire fructifier son business sans jamais franchir la ligne jaune de l’illégalité. Son fond de commerce ? Le pétrole qu’il achemine partout dans la ville à bord de camions conduits par des mecs qui, tout comme lui, pensent que la fortune sourit à ceux qui se lèvent tôt et bossent sans jamais se plaindre. Problème : si Morales a des principes, ceux qui l’entourent n’en ont aucun : ni les contrôleurs des impôts qui lui cherchent des noises, ni ses concurrents dans le pétrole qui semblent prêts à tout pour lui piquer son marché, ni ses banquiers qui s’inquiètent de le voir prendre tant de risques, ni ses voisins qui n’ont jamais accepté que ce fils d’immigrés réussisse… Le seul atout d’Abel en ce bas monde ? Son épouse, Anna, qui l’aide à tenir debout malgré les vents contraires. Et qui lui apprendra peut-être que dans ce New York de brutes, il convient peut-être de se comporter également comme une brute. Plus forte est la femme, moins faible sera l’homme.

L’année cinéma aura décidément été riche et surprenante jusqu’au bout du bout… Déjà auteur de deux films ultra stimulants (Margin Call, sur les loups de la finance et All Is Lost, sur un navigateur solitaire perdu en haute mer), J.C. Chandor se surpasse dans A Most Violent Year, une fiction aussi inspirée sur le fond que sur la forme où il suit au plus près un homme vulnérable et émouvant qui trouvera peut-être son salut grâce à une femme déterminée et non moins émouvante. Etre fidèle à ses valeurs, c’est quoi ? L’orgueil rend-il dingo ? Quelles ignominies est-on prêt à commettre au nom du Dieu Dollar ? Quid du rêve américain et de ses faux semblants ? Autour de ces bonnes questions, le cinéaste trousse un film passionnant, haletant, qui étonne jusque dans son royal dénouement. Mieux : malgré sa toile de fond new-yorkaise et mafieuse vue et revue au cinéma (entre autres chez Martin Scorsese), Chandor met en scène la ville et ses chausse-trappes avec une inspiration visuelle constante qui donne l’impression de croquer dans la Grosse Pomme pour la toute première fois. Indissociables du cinéaste dans la réussite majeure du film, les deux acteurs principaux accomplissent itou des miracles. Oscar Isaac, ambigu à souhait et dans son meilleur rôle depuis Inside Llewyn Davis, des frères Coen. Jessica Chastain, au sommet de son art sensible et sensuel dans la peau d’une héroïne qui refuse de jouer les potiches. Achever 2014 ou commencer 2015 en leur compagnie est une excellente idée…

"A Most Violent Year", de J.C. Chandor, avec Oscar Isaac, Jessica Chastain, Albert Brooks… Sorti le 31 décembre.


 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.