• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

3 bonnes raisons d’aller voir "La brindille"

la brindille

Une fille de 20 ans, enceinte de six mois, plonge dans le déni de grossesse. Avec La brindille, Emmanuelle Millet signe un film sensible qui ne sombre jamais dans la sensiblerie. Il y a (au moins) trois bonnes raisons pour courir le voir.

1. Parce que La brindille a des choses à nous dire !
Elle veut bosser, être indépendante, gagner sa vie, comme on dit… Prête à affronter les mille et une turpitudes de l’univers du travail, Sarah (Christa Théret, l'ex ado de LOL), 20 ans, voit ses plans contrecarrés le jour elle apprend qu’elle est enceinte. De six mois. Sa silhouette filiforme n’en montre rien (d’où le titre : La brindille), mais telle est la sévère réalité. Face au fait accompli, la jeune héroïne louvoie, tremble et refuse l’évidence. Puisque son corps ne dévoile rien, elle ne dira rien non plus. Ni à sa famille, ni à son nouveau boy-friend, ni à personne, ou presque. Et vogue la galère.
Pour son premier film, Emmanuelle Millet, qui, par le passé, a bossé dans l’humanitaire, évite les pièges qui lui tendaient les bras. Sans surenchères lacrymales et sans jugement moralisateur, la cinéaste suit pas à pas l’errance de son personnage, encombré par son déni, ses ambivalences, son mal-être. Résultat : un film ultra-sensible qui traite avec subtilité son sujet costaud : comment se débat-on avec une maternité non voulue ?
 

2. Parce que la vraie vie, au cinéma, c’est parfois bien.
Le cinéma français a de la chance : il peut compter sur ses forces féminines. Un mois après La guerre est déclarée, de Valérie Donzelli et quelques semaines avant Polisse, de Maïwenn, Emmanuelle Millet confirme que la vraie vie, ce sont les filles qui en parlent le mieux. Non contente de dépeindre avec finesse le parcours de Sarah, la cinéaste décrit avec clairvoyance l’époque et ses gros soucis. Accoucher sous X, est-ce si simple ? Bosser et ne pas se faire arnaquer à coups de stages foireux, est-ce possible quand on a 20 ans ? Dans les rues de Marseille, entre hôpitaux inhospitaliers, petits jobs précaires et système D à réinventer chaque jour, Sarah se cogne contre l’adversité. Celle d’aujourd’hui. Emmanuelle Millet la met en scène avec une lucidité impeccable.
 

3. Parce que Christa Théret a tout d’une grande.
Si La brindille touche à ce point, ce n’est pas seulement grâce à l’inspiration de la cinéaste. Dans la peau de Sarah, l’actrice très principale Christa Théret excelle aussi. Révélée dans le successful LOL elle interprétait la fille de Sophie Marceau, la talentueuse gamine a depuis bien grandi, et elle change aujourd’hui radicalement de registre. Dans La brindille, nervosité à fleur de mots et de regards, Christa Théret incarne son héroïne avec une conviction et une pudeur qui témoignent qu'elle n'est pas l’étoile filante d’un seul film-phénomène. Christa Théret prouve aujourd’hui qu’elle est une grande actrice, et si ce n’est pas une bonne nouvelle, on ne sait pas ce que c’est !

La brindille, de Emmanuelle Millet, avec Christa Théret, Johan Libéreau, Anne Le Ny… Sortie le 21 septembre 2011 en salles.  

LIRE LA SUITE
Olivier de Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.