• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Tendance boosteur : pimpez votre routine beauté

Pourquoi il faut un concentré ? 5 façons de l A shopper A shopper 10

Energisants, détoxifiants ou lissants, les nouveaux concentrés s’utilisent en « shot » pour répondre aux besoins de la peau de façon ciblée et lui offrir au cas par cas un traitement personnalisé.

LIRE LA SUITE
1 /10

Pourquoi il faut un concentré ?

Pourquoi il faut un concentré ?

Parce qu’ils sont beaucoup plus riches en actifs (donc beaucoup plus efficaces)

Chez Lancôme, qui lance ce printemps un Soin Liquide Energisant, dont la formule ultra-fluide et sur-performante évoque, bien que plus transversale, celle des concentrés, "on compte 24 % d’agents hydratants, soit deux à trois fois plus que dans un soin traditionnel", explique Véronique Delvigne, directrice scientifique de la marque. Dans les boosters de Clarins, la concentration des ingrédients atteint aussi des sommets : "Il n’y a que des actifs purs, pas de base gélifiée ni de polymères, contrairement à un sérum", souligne Marie-Hélène Lair.

Parce que c’est du DIY, la technologie en plus

En vertu de l’idée qu’on n’est jamais mieux servie que par soi-même, qui n’a pas eu envie, un jour, de concocter son soin maison ? Les boosters, c’est justement ça : on ajoute quelques gouttes à sa crème dans le creux de la paume avant d’appliquer le mélange. Pour peu qu’on utilise plusieurs concentrés (on a le droit !), le geste de customisation se transforme carrément en entreprise de formulation sur mesure. La (grande) différence avec les soins DIY qu’on fabrique à partir de matières premières  brutes, dans sa salle de bains ? Là, les actifs sont issus de labos experts, toutes les formules ont été testées, ça sent bon… Et pas de vaisselle à faire.

Parce que leurs textures liquides sont prodigieuses

Qu’ils soient détox ou réparateurs, les nouveaux concentrés ont pour point commun des formules ultra-light qui pénètrent à la vitesse grand V. Totalement impalpables, ils doivent pouvoir être appliqués seuls ou mélangés, et, dans tous les cas, laisser sur la peau une sensation zéro matière. Ce qui suppose de vraies prouesses de formulation côté labos. "Le Vitality Shot est élaboré à partir d’une émulsion à trois phases, avec des montages en température différents selon les actifs", cite à titre d’exemple Eric Viviant, chez Ioma. "Les femmes, et en particulier celles de la génération Y, veulent des soins simples mais ultra-efficaces, dont la formule offre une flexibilité totale", confirme Véronique Delvigne chez Lancôme.

Parce qu’ils offrent les avantages du layering, sans les inconvénients

L’idée de faire deux fois par jour une dizaine de gestes successifs pour obtenir un épiderme parfait, comme les Asiatiques ? Séduisant, mais pas très réaliste. "Les Européennes, et les Françaises en particulier, n’aiment pas qu’on leur donne des règles rigides", confirme Salomé Dubbé. Avec les nouveaux concentrés, on peut à tout moment ajouter un "plus" à sa routine, sans s’astreindre à une discipline stricte. "A la place d’un sérum ou avec, mixé à sa crème de jour… il n’y a pas de règles", explique Eric Viviant, directeur du département soins Ioma.

2 /10

5 façons de l'utiliser

5 façons de l

Les boosters offrent la possibilité d’un mix’n’match (quasi) illimité. Voici les principaux usages qu’on peut en faire.

Mélangé à son sérum ou à sa crème

L’avantage : on apporte un "plus" à son régime quotidien, sans avoir à rien changer. Exemple : pour  une peau terne et déshydratée, qui présente ponctuellement des imperfections, on ajoute, quand c’est nécessaire, quelques gouttes de concentré anti-imperfections à son sérum éclat, avant d’appliquer son soin hydratant.

Seul, de temps en temps

On connaît beaucoup de femmes qui, le matin, préfèrent n’appliquer qu’un sérum pour ne pas "charger" la dose. Rien n’interdit de faire pareil avec un booster (même si, à moins d’avoir spécifiquement été conçu pour, il n’est a priori pas hydratant). L’avantage : aucun surplus de matière, l’épiderme est quasi-nu, ce qui est appréciable quand on enchaîne avec un primer hydratant…

Sous un masque

L’avantage : appliqué sous un masque crème ou tissu, on profite de l’effet d’occlusion pour augmenter la pénétration du concentré et booster le masque. Ensuite, le mieux est de masser doucement l’excédent, sans rincer, pour continuer à profiter des actifs.

Mélangé à son fond de teint

L’avantage : à condition que la formule de celui-ci ne soit pas trop chargée en silicones (ou autres ingrédients susceptibles de freiner l’absorption des actifs), ça allège la texture du fond de teint, lui confère une dimension soin bienvenue et apporte un fini plus naturel.

En retouche pendant la journée

L’avantage : pas besoin de se remaquiller, avec une ou deux gouttes pressées avec les paumes sur les zones qui accusent la fatigue (haut des pommettes, coin des yeux…), on donne un coup de pouce à sa peau et on lui apporte illico un bonus d’éclat là où elle en a le plus besoin.

3 /10

A shopper

A shopper

Booster Detox de Clarins, 39 €.

4 /10

A shopper

A shopper

Sérum Re-Time Skin Perfusion de Filorga, 105 €.

5 /10

A shopper

A shopper

Soin Liquide Lissant & Booster d’Eclat Energie de vie de Lancôme, 39 €.
 

6 /10

A shopper

A shopper

Booster Défatigant de Sephora, 12,95 €.

7 /10

A shopper

A shopper

Sérum Détox & Réveil Cutané Spring Break de Codage, 39 €.

8 /10

A shopper

A shopper

Sérum Créateur d’Eclat Vitality Shot d'Ioma, 55 €.

9 /10

A shopper

A shopper

Actif Pur A60 Pores Dilatés Perte d’Eclat d'Etat Pur, 16 € (Etatpur.com)

10 /10

A shopper

A shopper

Age Fighter Vitamin C 20 % Power Dose, Dr. Brandt chez Sephora, 59 €.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.