• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Make-up : on retient quoi des défilés haute couture ?

Le regard métallique de Chanel Le rouge et noir de Jean Paul Gaultier Le "no color" de Valentino Le regard fumé graphique de Giorgio Armani 5

Focus sur les cinq maquillages des défilés haute couture automne hiver 2012-2013 qui ont retenu notre attention.

LIRE LA SUITE
1 /5

Le regard métallique de Chanel

Le regard métallique de Chanel

Chez Chanel, les yeux des tops sont cerclés d'un fard argent ultra pigmenté puis rehaussés d’eye-liner noir et épais. Joues et bouche sont subtilement rosées pour un look frais et lumineux.

2 /5

Le rouge et noir de Jean Paul Gaultier

Le rouge et noir de Jean Paul Gaultier

Jean Paul Gaultier mise sur un make-up indémodable : lèvres rouges vif et regard fumé de noir. La bouche est parfaitement dessinée et habillée d'un carmin intense qui donne une allure très sexy. Pour le regard, cap sur l'intensité du noir pour mettre en valeur l'iris et faire briller les pupilles.

 

3 /5

Le "no color" de Valentino

Le "no color" de Valentino

Chez Valentino, les maquilleurs ornent les visages de notes subtiles de couleurs vieillies en petites touches. Le regard s'habille d'une fine touche gold tandis que les lèvres se parent d'un voile rose passé, comme si les pigments s'évanouissaient peu à peu. Le teint s'affiche ultra-lisse pour un fini lumineux.

4 /5

Le regard fumé graphique de Giorgio Armani

Le regard fumé graphique de Giorgio Armani

Pour Giorgio Armani, tout se joue dans le regard. Le créateur change les règles du charbonneux et étire jusqu'aux temps le fard topaze et argenté de ses tops. Avec un regard aussi intense, le reste du maquillage doit être simple. Un teint nu et des lèvres légèrement rosées font l’affaire.

5 /5

La constellation de paillettes et la voilette de Giambattista Valli

La constellation de paillettes et la voilette de Giambattista Valli

Giambattista Valli remet au goût du jour la voilette du XVIème siècle qui recouvre entièrement le visage. Le contour de l’œil chargé de paillettes et de sequins contraste avec l’austérité de la voilette qui fait penser à un grillage. A la fois féérique… et flippant.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.