• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Le retour du grunge

Le retour du grunge Le retour du grunge Le retour du grunge Le retour du grunge 8

C’est officiel, le grunge est l’une des tendances de cet hiver ! Le véritable chic : faire comme si on se laissait aller alors qu’on arbore un look très travaillé. Glamour ou pas ? C’est vous qui décidez !

LIRE LA SUITE
1 /8

Le retour du grunge

Le retour du grunge

Le vernis écaillé

 

Britney Spears ne retouche plus sa manucure. Un peu cracra pour une pop star !

Négligé plus que travaillé ?

2 /8

Le retour du grunge

Le retour du grunge

Les cheveux gras

 

Pour arborer des cheveux gras à la Kurt Cobain, rien ne vaut l’huile pour cheveux. En plus, ça les nourrit !

Effet mouillé à haut risque ?

Leonor Greyl

3 /8

Le retour du grunge

Le retour du grunge

Shampooing à la bière

 

Avec le shampooing Mousse-Brune à la bière, on se la joue rebelle ! Le tout sans risquer l’ivresse.

A consommer sans modération ?

Lush

4 /8

Le retour du grunge

Le retour du grunge

L’eye-liner crème

 

Pour se faire un œil dégoulinant, très grunge, rien de mieux que l’eye-liner crème, facile à dégrader !

Trop calculé pour être négligé ?

Shiseido

5 /8

Le retour du grunge

Le retour du grunge

Les cheveux indomptés

 

Courtney Love ne semble pas très portée sur la brosse à cheveux. Et pourtant cette coiffure est ultra étudiée !

Le grunge ça se travaille ?

6 /8

Le retour du grunge

Le retour du grunge

Le rouge très rouge

 

Pour raviver son teint blafard, la fille grunge opte pour un rouge à lèvres carmin, histoire de contraster.

Glam, le look goth ?

7 /8

Le retour du grunge

Le retour du grunge

Princesse déchue

 

Jessica Simpson se « trashise » un peu avec son maquillage dégoulinant. Le reste est toujours parfait.

La touche grunge qui change tout ?

8 /8

Le retour du grunge

Le retour du grunge

Parfum rebelle

 

“Let it rock” nous clame Vivienne Westwood avec sa fragrance aux insignes royaux détournés.

Aristo-trash, c’est possible ?

Vivienne Westwood

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.