Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Le CV beauté de Johnny Depp

Johnny Depp en 1989 Johnny Depp en 1991 Johnny Depp en 1995 Johnny Depp en 1997 23

A l’occasion de la sortie de Rhum Express réalisé par Bruce Robinson, Glamour revient sur un des acteurs les plus sexy et adulés de la planète, Johnny Depp. Rien ne l’effraie, l’acteur passe par toutes les transformations pour jouer ses rôles à la perfection. CV beauté à l’appui.

LIRE LA SUITE
1 /23

Johnny Depp en 1989

Johnny Depp en 1989

Johnny Depp en est encore à ses débuts au cinéma. Jeune et frais il esquisse un sourire qui le rend séduisant malgré sa coupe de cheveux, qui elle ne ressemble pas à grand-chose.

2 /23

Johnny Depp en 1991

Johnny Depp en 1991

Dans Edward aux mains d’argent, l’acteur est tout simplement méconnaissable. Coupe de cheveux, maquillage et costume le transforment radicalement au point même de le rendre effrayant.

3 /23

Johnny Depp en 1995

Johnny Depp en 1995

Quatre anneaux aux oreilles et une coupe de cheveux qui laissent imaginer une queue de rat sur la nuque, autant dire que ça ne va pas du tout.

4 /23

Johnny Depp en 1997

Johnny Depp en 1997

Un peu de pilosité ne lui ferait pas de mal, à 35 ans Johnny arbore encore un visage d’adolescent.

5 /23

Johnny Depp en 1999

Johnny Depp en 1999

Pas mal, même si on le préfère avec sa panoplie : lunettes, chapeau et barbe. Sans on lui donnerait presque une petite ressemblance avec Joey Tribbiani de friends.

6 /23

Johnny Depp en 2000

Johnny Depp en 2000

Une barbe naissante, un bouc et une moustache à peine apparente, niveau poil tout va bien. Mais sa coupe ou plutôt sa masse de cheveux vient tout gâcher. Le roux, c'est non.

7 /23

Johnny Depp en 2001

Johnny Depp en 2001

Johnny aurait-il laissé tomber le métier d’acteur pour la mafia ? Ce costume, ses cheveux tirés en arrière  et sa fine moustache nous en donnent l’impression.

8 /23

Johnny Depp en 2001

Johnny Depp en 2001

Une impression de laisser-aller, des sourcils très fournis et des cheveux tirés qui laisse apparaitre une calvitie naissante. On n’aime pas. Mais alors pas du tout !

9 /23

Johnny Depp en 2001

Johnny Depp en 2001

Des cheveux gras qui dégoulinent de partout et une mèche blonde décolorée. De quoi casser le mythe de sex-symbol. Heureusement que Johnny a les yeux revolver.

10 /23

Johnny Depp en 2003

Johnny Depp en 2003

Chapeau, lunettes, coupe: tout lui va. On est heureuses de retrouver le Johnny Depp qui nous a fait craquer.

11 /23

Johnny Depp en 2004

Johnny Depp en 2004

Rasé, bien coupé. Trop sage. Mais beau quand même.

12 /23

Johnny Depp en 2005.

Johnny Depp en 2005.

Un Johnny Depp psychédélique pour le film Charlie et la chocolaterie. Oui pour le film, non pour la vraie vie.

13 /23

Johnny Depp en 2005

Johnny Depp en 2005

Toujours innovant avec sa pilosité mais il aurait éviter. La moustache coupée en deux c’est pas vraiment sexy.

14 /23

Johnny Depp en 2006

Johnny Depp en 2006

Johnny Depp a trouvé un juste milieu entre le court et le long, mais pour le coup c’est loupé.

15 /23

Johnny Depp en 2006

Johnny Depp en 2006

Ah voilà l’icône que l’on connait, terriblement sexy Johnny Depp retrouve tout son sex-appeal.

16 /23

Johnny Depp en 2007

Johnny Depp en 2007

Johnny aurait-il fait une coloration avec des reflets rouges ? Espérons que ce soit à un mauvais éclairage...

17 /23

Johnny Depp en 2007

Johnny Depp en 2007

Le carré, les cheveux gras, on a beau s’appeler Johnny Depp on n'est pas beau gosse quoi qu'il arrive. Enfin... Si quand même un peu.

18 /23

Johnny Depp en 2008

Johnny Depp en 2008

On l’a vu dans tous les costumes, avec tous les maquillages et coupes possibles. Sur scène c’est une première, cela aurait pu être terriblement sexy, mais sa petite frange ruisselant sur son front, non merci.

19 /23

Johnny Depp en 2008

Johnny Depp en 2008

On ne se lasse pas de le regarder. Beau, séduisant et plein de style: l’acteur nous en met plein la vue. Et l'astuce du chapeau pour cacher les cheveux gras, on vote pour.

20 /23

Johnny Depp en 2010

Johnny Depp en 2010

Dans The tourist au côté d’Angélina Jolie, il prend un sacret coup de vieux. La coupe et le bouc ça ne va pas du tout.

21 /23

Johnny Depp en 2010

Johnny Depp en 2010

Décidément Johnny nous épate avec son style, il use encore de son duo chapeau-lunettes pour nous ravir. Cela va finir par nous lasser.

22 /23

Johnny Depp en 2011

Johnny Depp en 2011

Il a beau jouer dans The tourist, on ne veut pas qu’il en devienne un. Et il lui manque plus que l’appareil photo.

23 /23

Johnny Depp en 2011

Johnny Depp en 2011

L’éternel bad boy, malgré quelques écarts, reste toujours aussi sexy même en prenant de l’âge.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.