• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

L’interview beauté à Cannes de Diane Kruger

Diane Kruger

Si vous demandez aux égéries L’Oréal qui est la plus belles d’entre elles, elles vous répondront toutes Diane Kruger. Nous l’avons rencontré dans la suite de la marque au Martinez pour qu’elle nous livre tous ses secrets.

 

Glamour.com : Le rôle d’égérie L’Oréal a-t-il eu un impact sur votre carrière ?
Diane Kruger :
Cette association est vraiment bénéfique pour moi et pour eux. D’un côté la marque utilise l’image des femmes qui leur convient et pour nous, cela nous facilite beaucoup notre travail. C’est un plaisir d’être à Cannes sans se soucier de rien. On a accès aux meilleurs coiffeurs et meilleurs maquilleurs. C’est une très belle visibilité pour une actrice également. On ne peut pas se promener, même à l’étranger sans voir une publicité L’Oréal. En tant qu’actrice, j’essaie d’être le plus accessible et le plus « visible » possible, c’est donc une très belle opportunité d’être égérie pour cette marque.

Glamour.com : Comment décrivez-vous votre style ?
Diane Kruger :
Naturel. Evidemment pour les shootings c’est différent. Mais sur les tapis rouges je veux rester le plus naturelle possible. C’est d’ailleurs souvent moi qui me maquille. Quand on est dans un magazine, on voit toutes les nuances du maquillage, tout le travail d’artiste du maquilleur. Sur le tapis rouge, je préfère qu’on me voit moi, plutôt que mon maquillage. Je ne vends pas de maquillage sur un tapis rouge, je me représente, moi et le film dans lequel je joue. 

 

Glamour.com : Vous coiffez-vous vous-même également ?
Diane Kruger :
Non ! Mais je travaille avec les mêmes coiffeurs. Ce sont de vraies collaborations menées sur le long terme. J’aime les choses vraiment simples. Sur le tapis rouge, je déteste les chignons banane, les choses très laquées. Je trouve que lorsque l’on a une belle robe, cela suffit. Je pense que même les hommes détestent ça. Mon copain en tout cas, déteste les coiffures que l’on ne peut pas toucher.

Glamour.com : Votre routine beauté ?
Diane Kruger :
J’ai une peau très fragile, peut-être à cause de mes années de mannequinat. J’ai la peau très sensible et réactive. Je suis allergique au soleil, donc je mets tous les jours de l’écran total. J’essaie de dormir beaucoup car si je fais une nuit blanche, cela va tout de suite se voir sur ma peau.

Glamour.com : Le meilleur conseil beauté que l’on vous ait donné ?
Diane Kruger :
Utiliser de la crème solaire. On voit tout de suite la différence. Et ne pas fumer. J’ai fumé quelques années puis j’ai arrêté. La différence est incroyable. Il n’y a pas de secret.

 

Glamour.com : Comment avez-vous appris à prendre soin de vous ?
Diane Kruger :
J’ai appris avec les maquilleurs de plateau. Ils m’ont enseigné les techniques pour cacher certains défauts, en mettre d’autres en valeur, se servir des différentes textures, jouer avec les effets. La première fois que je me suis maquillée, j’avais 13 ans et je voulais en faire 16. Le but était d’aller en boite en Allemagne. Cela a eu peu de succès !

Glamour.com : Plus jeune, comment vous maquilliez-vous ?
Diane Kruger :
J’adorais le maquillage. J’ai à peu près tout essayé. Côté coiffure aussi, j’ai eu de mauvaises permanentes… Au début de ma carrière de mannequin, on m’avait épilé les sourcils très fins car c’était la mode, mais c’était horrible. J’avais 16 ans et j’en faisais 25. Cela ne va à personne en fait ! Bizarrement, à cette époque, j’adorais, à tort, le fard bleu ciel. C’était vraiment ringard. Mais cette année, cela revient et je trouve cela très bien. Peut-être qu’on le porte différemment et que cela me convient mieux.

 

Glamour.com : 2 minutes pour vous préparer, que faites-vous ?
Diane Kruger 
: Forcément, je commence par cacher mes cernes. J’ai une grand-mère polonaise qui m’a donné ses cernes creusés en héritage, alors je ne peux pas me passer de cette étape. C’est très rapide à faire avec un stick. Ensuite je me maquille les sourcils car comme je suis blonde, je trouve que cela me donne du caractère. Pour la coiffure, je tire mes cheveux en arrière comme j’avais l’habitude de le faire pendant mes années de danse classique.

Glamour.com : Qu’est-ce qui vous rend belle ?
Diane Kruger 
: L’amour bien sûr ! Je me sens la plus belle quand j’ai le regard de quelqu’un que j’aime sur moi et qui me trouve belle. 

 

Glamour.com : Le truc qu’il ne faut pas faire mais que vous faites quand même
Diane Kruger :
Sur moi je ne fais pas grand-chose, à part de temps en temps tripoter une imperfection. Sur mon mec par contre j’adore l’épiler, lui couper les cheveux… C’est plus ou moins réussi d’ailleurs.

Glamour.com : Quelle est votre obsession beauté ?
Diane Kruger 
: Le blush. J’adore ça. Si on a l’air fatigué, avec un peu de blush, cela va tout de suite mieux. Mes préférés : les textures crème ou fluide. 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.