• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Confessions intimes d’une esthéticienne

épilation

Nathalie, formatrice chez Body Minute nous livre quelques confidences sur son job et nous révèle les tendances épilation du maillot en institut.

Quelles sont les formes d’épilation les plus demandées pour le maillot ?

80% des femmes viennent en institut pour une épilation intégrale ou semi-intégrale où le fameux « ticket de métro » est conservé et les poils entre les jambes totalement éradiqués.  A l’inverse, les 20% qui restent optent pour la simplicité et se contentent d’épiler ce qui dépasse de chaque côté de leur culotte.

 

 

 

Qui sont les femmes qui demandent une épilation intégrale ?

Il n’y a aucune règle qui vaille. Les adeptes de l’épilation intégrale ou semi-intégrale appartiennent à des catégories sociales diverses et elles sont âgées de quinze à soixante ans ou plus. En revanche, les revendications des femmes  sont souvent les mêmes : elles choisissent ce type d’épilation pour l’hygiène et pour se sentir plus à l’aise dans leur intimité.

Les femmes se sentent-elles gênées de demander une épilation intégrale ou semi-intégrale ?

C’était encore le cas il y a quelques années, où l’épilation intégrale restait très connotée, mais aujourd’hui elles assument totalement leur choix. Quand on a des clientes qui ne savent pas trop quoi faire ou qui ont du mal à s’exprimer sur leurs attentes, on leur explique que si elles le souhaitent, on peut leur faire ce type d’épilation, que c’est désormais une pratique très courante. Quand elles voient qu’elles sont comme tout le monde et respectent les normes, elles passent souvent le cap.

Les instituts Body Minute sont exclusivement réservés aux femmes et je crois que cela joue beaucoup dans le fait que les femmes soient si décomplexées quand elles viennent nous voir.

Qu’est-ce qui selon vous, influence les femmes à adopter cette tendance ?

C’est le genre de tendance née à mesure que les femmes ont gagné en autonomie. Il y a quinze ans, elles n’auraient jamais osé demander une intégrale à leur esthéticienne. Aujourd’hui, elles se sentent libres de faire ce qu’elles veulent pour leur mec, mais surtout pour elles.

Comment faites-vous pour mettre à l’aise vos clientes ?

En institut, on reçoit des clientes de tous les styles. Il y a de très belles femmes bourrées de complexes et d’autres plus rondes qui assument leur corps. Mais globalement, je dirais que lorsqu’elles viennent à l’institut, les femmes parviennent à mettre de côté leurs défauts parce qu’elles savent qu’on se retrouve entre femmes. Dès que l’on se retrouve seules en cabine, je m’efforce de toujours regarder mes clientes dans les yeux pour ne pas qu’elles aient le sentiment que je les juge. Et lorsque certaines ont besoin d’être rassurées, on prend 5 minutes pour discuter.

Quelle relation entretenez- vous avec vos clientes ?

Quand elles viennent voir la même esthéticienne toutes les trois ou quatre semaines, les clientes ont tendance à se confier facilement. D’ailleurs, c’est étrange mais c’est surtout lorsqu’on leur épile le maillot que les femmes nous font les confidences les plus croustillantes. Elles nous racontent leurs problèmes, nous parlent de leur vie privée et intime, comme si elles avaient besoin qu’on les rassure. A croire que pour être esthéticienne, il faut aussi avoir fait psycho. Mais avec l’expérience, je sais qu’il vaut mieux se contenter d’écouter plutôt que de conseiller, mis à part en ce qui concerne les questions d’esthétique.

Le pire souvenir de votre carrière ?

Pendant que je lui épilais le maillot, une de mes clientes enceinte a perdu les eaux. J’ai bien cru qu’elle allait accoucher sur la table et que j’allais devoir l’aider. Grosse panique à bord !

 

Le meilleur souvenir de votre carrière ?

Cette même cliente est revenue me voir quelques temps après avec sa fille, preuve qu’elle n’est pas ressortie totalement traumatisée de cette expérience.

LIRE LA SUITE
Lorelei Boquet-Vautor
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.