• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Un salon de coiffure lance les sièges silencieux

Un salon de coiffure lance les sièges silencieux

Vous n’avez pas forcément envie de bavasser et d’entendre les derniers potins du quartier lorsque vous allez chez le coiffeur ? Un salon de Cardiff vous a compris et lance les sièges silencieux. Une bonne initiative ?

Le cliché du salon de coiffure empli de ragots et autres conversations légères serait-il sur le point d’être revu et corrigé ? A en croire l’initiative du salon Bauhaus à Cardiff, il semblerait que oui. Ce salon lance une nouvelle option : les "quiet chairs", autrement dit en bon français : les chaises silencieuses. Rien à avoir avec les chaises musicales, bien au contraire. Lorsque les clients prennent rendez-vous pour une coupe, un soin, un brushing ou autre, on leur propose cette option qui leur garantit que leur gentil coiffeur ne leur fera pas la conversation.

Le responsable de l’établissement, Scott Miller a expliqué au site Internet Mic, qu’il avait à faire à une clientèle régulière qui aimait papoter. D’un autre côté, ses clients occasionnels apprécient davantage que la prestation se passe dans le silence le plus total. Ainsi, pour ne plus les gêner, il a préféré mettre les choses au clair : soit on décide de parler, soit on se tait.

Même si la chose peut paraitre un peu rude, on apprécie ce genre d’initiative qui évitera à beaucoup des moments gênants où l’on ne répond plus que par un froid hochement de tête. On espère toutefois que si subitement l’envie nous prend de répandre le dernier potin lu dans la presse, le coiffeur ne rembarrera pas sa cliente. Ce serait l’arroseur arrosé.

LIRE LA SUITE
Magali Bertin
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.