• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Plage : arrivez déjà bronzée

Créer son hâle sur mesure Bronzer (protégée) en terrasse Miser sur les préparateurs

Feinter le hâle 4

Préparateurs de hâle, boucliers urbains et autobronzants experts… Tout pour ne pas être complètement blanche les premiers jours de vacances et afficher dès les beaux jours un joli bronzage, qui évite de se surexposer.

LIRE LA SUITE
1 /4

Créer son hâle sur mesure

Créer son hâle sur mesure

C’est avéré : c’est au début des vacances qu’on commet les pires crimes solaires. "Une multitude d’études épidémiologiques a démontré que les premières expositions sur des peaux non préparées et non protégées sont responsables de dommages importants et ont un lien avec certains types de cancers cutanés", constate Olivier Doucet, vice-président de la recherche et développement Lancaster. Pourquoi ? Parce que la peau, brutalement confrontée aux U.V., peine à s’acclimater, a fortiori si on n’est pas (ou peu) protégée et qu’on pratique l’exposition à outrance en pensant (à tort) dorer plus vite. " Il faut trois jours pour que les mélanocytes, cellules responsables du bronzage, parviennent à la surface de l’épiderme et jouent leur rôle de protecteurs naturels de la peau", précise Isabelle Benoît, directrice de l’innovation scientifique Esthederm. Résultat : des coups de soleil en série, pour un bronzage qui, de toute façon, ne monte pas plus vite. D’où l’idée d’arriver déjà un peu bronzée pour, au moins, ne pas être tentée de faire du zèle au soleil. Au passage, exhiber des jambes à peine dorées, aux imperfections floutées par un léger hâle (qu’il soit vrai ou faux), c’est aussi beaucoup moins traumatisant pour l’ego. Autant de raisons de préparer son bronzage en amont… On vous dit comment.

2 /4

Bronzer (protégée) en terrasse

Bronzer (protégée) en terrasse

L’objectif
Dès le retour des beaux jours, mettre à profit tous les moments qu’on passe au soleil, même involontairement (marcher jusqu’au bureau, pique-niquer au parc ou même travailler près d’une fenêtre ensoleillée) pour se fabriquer un joli hâle tout en protégeant sa peau… Comment ? En adoptant au quotidien un bouclier urbain, cousin citadin de la crème solaire. Exagéré, du moment qu’on n’est pas à la plage et qu’on ne s’expose pas en maillot des heures d’affilée ? Faux. « Expérimentalement, il suffit de quelques minutes pour induire des dommages cellulaires importants jusqu’au plus profond des cellules », prévient Olivier Doucet. Quant au bronzage qu’on peut espérer gagner lors de tous ces moments "volés", il fait vraiment la différence : "On peut considérer qu’en deux heures de soleil trois fois par semaine, on peut être dorée dès deux semaines si on a un phototype 3 ou 4 (peaux moyennes à mates), dès trois semaines si on a la peau claire", analyse le Dr Françoise Mouton-Perronnet, responsable marketing développement Bioderma. Autrement dit : une balade d’une demi-heure + un déj’ d’une heure et demie en terrasse trois fois par semaine et, dès quinze jours-trois semaines, le tour est joué.

Comment ça marche ?
Les boucliers urbains offrent, comme les crèmes solaires, une protection anti-UVB (responsables des coups de soleil) et anti-UVA (facteurs de vieillissement).
Leur valeur ajoutée : des ingrédients complémentaires anti-pollution (dont les dommages sont potentialisés par les U.V.) et une texture aussi imperceptible que possible pour ne pas blanchir, plomber ni faire briller la peau. 

Mode d’emploi
On applique son bouclier urbain le matin (après son soin et avant son make-up) et de nouveau dans la journée avant toute exposition. Et parce que l’idée de remettre de la crème (même light) par-dessus son make-up n’est pas très séduisante, on se rue sur la nouvelle brume Hydrabio (Bioderma), première formule anti-U.V. qui fixe le maquillage et se vaporise
à tout moment, ni vu ni connu. Une révolution.

Shopping
Brume Hydratante anti-U.V. SPF30 Hydrabio, Bioderma, 9,90 €. 
Protecteur U.V. PLUS Anti-Pollution SPF50, Clarins, 41,60 €.
Forever Light Creator U.V. Protection, Yves Saint Laurent, 46,65 €.

3 /4

Miser sur les préparateurs

Miser sur les préparateurs

L’objectif
Mettre en place une stratégie raisonnée pour tirer tout le parti des quelques instants ensoleillés auxquels on est exposée, tout en s’assurant qu’à l’arrivée en vacances la peau est déjà prête pour le soleil. C’est le rôle des préparateurs de hâle (aussi appelés "boosteurs", "accélérateurs" ou " prolongateurs"). Le résultat ? « Ex vivo, les études montrent qu’en s’exposant quotidiennement avec un préparateur vingt minutes le matin et le midi au mois de juillet, dès quinze jours, on a gagné une “gradation” de peau », avance Isabelle Benoît (les gradations expriment l’intensité du bronzage et la faculté de la peau à réagir aux rayons).

Comment ça marche ?
Dans la formule de ces « coachs en bronzage », des actifs qui favorisent
la synthèse et la répartition de la mélanine. « Ainsi, lors des premières expositions, la peau est déjà “entraînée” à réagir et développe un bronzage plus rapide », explique Olivier Doucet. Ces soins"nourrissent les mélanocytes, donc on bronze mieux avec moins de soleil", explicite Isabelle Benoît. Ce qui n’autorise certainement pas à prendre plus de soleil : au contraire, on sait qu’on peut s’exposer moins pour un résultat plus réussi. Par ailleurs, comme ils ne contiennent aucun SPF, on couple ces préparateurs de hâle avec une protection solaire, même en ville.

Mode d’emploi
On utilise son "coacheur" de hâle aussi tôt que possible, dès les tout premiers ensoleillements et bien avant de partir en vacances, pour qu’il ait eu le temps de "préparer" les cellules. Sérum ou spray, il s’applique le matin avant le
soin de jour et la protection solaire. L’idéal étant, si c’est un spray, d’en revaporiser vingt minutes avant toute exposition dans la journée, par-dessus le make-up. Attention : en cas de taches, mieux vaut s’abstenir de stimuler le bronzage, même sous protection, au risque de les agraver.

Shopping
Sérum Hydratant Tan Preparer, Lancaster, 30,90 €.
Spray U.V. inCellium Bronzant, Esthederm, 9 €.
Terracotta Sun Sérum Complexe Prolongateur de Bronzage, Guerlain, 54 €.

4 /4

Feinter le hâle

Feinter le hâle

L’objectif
Se fabriquer de toutes pièces (mais sans prise de tête) un léger bronzage qui évite tout risque d’arriver transparente en vacances et neutralise définitivement la tentation de se surexposer.

Comment ça marche ?
La DHA (agent chimique non toxique) présente dans la formule des autobronzants provoque une réaction à la surface de la peau, qui fait brunir les cellules. Cette illusion de bronzage (qui ne protège pas des U.V.) perdure le temps que les cellules soient naturellement éliminées. Cet été, le mécanisme n’a pas changé, mais les laboratoires ont mis au point des innovations pour contourner les inconvénients du procédé. Parmi celles-ci, l’autobronzant hydratant de nuit. Celui de Lancôme ne laisse aucune trace sur l’oreiller, agit progressivement et permet d’avoir bonne mine en se réveillant. Autre nouveauté : parce que l’application scrupuleuse d’un autobronzant sur le corps n’est pas toujours une partie de plaisir, Vita Liberata a développé une formule à libération prolongée, qui s’utilise comme un autobronzant traditionnel, mais avec un résultat qui tient deux à trois semaines. Enfin, un vrai "game changer" : le tout premier autobronzant en gélules, mis au point par Oenobiol. Au menu, des pigments végétaux (au premier rang desquels, le curcuma) qui teintent peu
à peu les cellules, sans soleil et sans risque de taches sur la peau.

Mode d’emploi
L’autobronzant de nuit s’utilise plusieurs nuits de suite jusqu’à atteindre le résultat désiré, ou de temps en temps en piqûres de rappel pour entretenir un voile doré. La formule longue durée de Vita Liberata s’applique de préférence sur une peau exfoliée, sans avoir mis de soin hydratant (pour ne pas risquer d’altérer l’action de l’autobronzant), à l’aide d’un gant ad hoc (chez Sephora) pour favoriser l’uniformité du résultat. Quant à l’autobronzant oral, on prend tous les jours une gélule. Premières couleurs visibles au bout d’un mois.

Shopping
PHenomenal 2-3 Week Tan Lotion, Vita Liberata, 39 €.
Flash Bronzer Night-Sun, Lancôme, 31€.
Autobronzant Hâle Uniforme et Lumineux Sans Soleil, Oenobiol,17,90 €.

 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.