• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Le soja, ami ou ennemi??

Diminue-t-il la fertilité ? Favorise-t-il le cancer du sein ? Est-il bon pour le cœur ? On en trouve dans… 4

Ex-coqueluche des healthystas, cette protéine végétale dépourvue de cholestérol et pauvre en graisses saturées est aujourd’hui pointée du doigt. On fait le point.

LIRE LA SUITE
1 /4

Diminue-t-il la fertilité ?

Diminue-t-il la fertilité ?

Non.
Riche en isoflavones (dont l’action est comparable à celle des œstrogènes), le soja à hautes doses diminuerait les hormones responsables de l’ovulation, retardant celle-ci d’environ un jour par cycle. Pour les experts, aucune raison de s’inquiéter : " Au global, ça n’altère pas la fertilité d’une femme en bonne santé ", affirme Carmen Williams, chercheuse en biologie de la reproduction au National Institute of Health. Surtout si on ne dépasse pas deux " parts" de soja par jour – soit 200 g de tofu, deux verres de lait de soja ou deux barres de céréales (souvent enrichies en protéines de soja, comme beaucoup de produits industrialisés).

2 /4

Favorise-t-il le cancer du sein ?

Favorise-t-il le cancer du sein ?

Non, mais…

L’action " œstrogènes like " des isoflavones n’est pas encore bien connue. Selon les études, elle pourrait encourager, ou au contraire freiner, la croissance des tumeurs du sein, selon que l’on consomme du soja pour la première fois à une période de sa vie où l’on est " à risque" ou pas. Dans tous les cas, aucun danger si on ne dépasse pas deux parts par jour. En revanche, prudence avec les compléments alimentaires à base de soja, dont la teneur en isoflavones est généralement élevée.

3 /4

Est-il bon pour le cœur ?

Est-il bon pour le cœur ?

Oui, mais…

Autrefois portés aux nues, les bienfaits du soja sur le cœur et le système cardio-vasculaire ont été largement revus à la baisse. D’après de récentes études, une consommation régulière (équivalant à 50 g de protéines de soja par jour) diminuerait de 3 % seulement le taux de cholestérol. Autrement dit, " pas de quoi faire la différence si on est jeune et en bonne santé ", résume Heather Patissaul, chercheuse en biologie à la North Carolina University.

4 /4

On en trouve dans…

On en trouve dans…

- Le lait de soja préparé à partir de fèves trempées, moulues, cuites puis filtrées, c’est une bonne alternative au lait de vache. Attention au sucre ajouté.

- Le tofu issu de la coagulation du lait de soja, on l’utilise en remplacement de la viande.

- L’edamame, cette fève récoltée avant maturité, et consommée telle quelle, est bourrée de fibres et de protéines.

- Le tempe, plus ferme, moins transformé que le tofu, il est issu de fèves cuites et fermentées. Il s’accompagne généralement de céréales et de graines.

- La protéine de soja, steaks végétariens, barres énergétiques… Cette poudre entre dans la recette de nombreux aliments transformés, augmentant leur teneur en protéines.

 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.