• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Dans le vanity de Bérengère Krief

Bérengère Krief et les cosmétiques... Bérengère Krief et ses addictions beauté... Bérengère Krief et sa silhouette... Bérengère Krief et sa crinière de rêve... 7

Après s'être fait remarquée dans le rôle de Marla, le plan cul dans Bref, Bérengère Krief cartonne au Grand Point Virgule avec son spectacle. Nous l'avons rencontrée quelques heures avant de monter sur scène, dans sa loge, pour percer tous ses secrets beauté... et nous offrir quelques fous rires en prime.

LIRE LA SUITE
1 /7

Bérengère Krief et les cosmétiques...

Bérengère Krief et les cosmétiques...

Le passage devant le miroir : plaisir ou corvée ?
Plutôt plaisir. Je me maquille, même le dimanche quand je ne sors pas.  Je suis habituée à me maquiller depuis que je suis très jeune. Dès 16 ans, ma mère me faisait mon trait d'eye-liner et me mettait mon mascara. Mon entourage a été habitué très tôt à me voir pouponnée. Du coup, lorsque j'arrivais au lycée avec moins de make-up, les gens me demandaient si j'étais malade.

Le geste beauté qui pourrait être ta signature ?
L'eye-liner ! J'ai impressionné pas mal de copines... Je leur ai donné pas mal de petites techniques. Mon secret, c'est de déposer un fard à paupière noir avec un pinceau biseauté par-dessus l'eye-liner pour donner un effet poudré et mat. Succès garanti.


 

2 /7

Bérengère Krief et ses addictions beauté...

Bérengère Krief et ses addictions beauté...

Les objets qui ne te quittent jamais ?
Mon top 3 serait : en numéro un, mon portable. En deux : mon petit miroir pour parer à tout aliment entre les dents. Et en dernier, mon Avibon pour les lèvres gercées.

Est-ce qu'on peut dire que tu es accro aux cosmétiques ?
Oui et non. Je suis un peu entre les deux. Je me maquille tous les jours. Je suis la phobique qui ne peut pas sortir sans maquillage, mais je ne suis pas aventurière pour autant. Je vais rarement entrer dans une boutique et tenter de nouvelles choses. Par contre, j'ai toujours tout ce qu'il faut pour me faire belle : de la crème de jour au sérum.

3 /7

Bérengère Krief et sa silhouette...

Bérengère Krief et sa silhouette...

Au début de ton spectacle, tu dévoiles ton corps en sous-vêtements...
Tout à fait ! Mais il y a un propos. Je joue une situation qui est arrivée à toutes les filles. Ce moment où on est en retard, chez soi. On avait rendez-vous il y a 10 minutes et on est en soutien-gorge à ne pas savoir comment s'habiller. Je ne me rends pas vraiment compte que je suis à moitié nue sur scène à ce moment-là. Cela ne me coûte pas de le faire. Ce qui est amusant, c'est qu'avant, j'étais un peu plus ronde, mais je ne m'en étais pas rendue compte. Ce sont les gens qui me l'ont fait remarquer. J'ai eu des messages sur Facebook pour me féliciter. Les costumières sur les tournages me lançant "Mais, t'as maigri depuis Bref ?". Moi, je débarquais.

Mais comment as-tu fait pour te sculpter une telle silhouette ?
J'ai toujours fait du sport. Pas toujours activement, mais depuis un an je m'y suis mise sérieusement. J'ai un coach privé dans une salle de sport : Jean-Phi, chez Paris Coach dans le 11ème arrondissement. Il me motive avec ses phrases chocs. La dernière fois, je luttais, je n'en pouvais plus. Il me dit "Allez encore 15 secondes". Je lui réponds que je ne peux plus. Et il me répond "Mais 15 secondes c'est quoi dans une vie". Je me suis dit que c'était vrai. J'ai continué. Il est très fort !

4 /7

Bérengère Krief et sa crinière de rêve...

Bérengère Krief et sa crinière de rêve...

Qui s'occupe de tes cheveux ?
µJe vais au salon A la pointe, au 67 rue Lamarck dans le 18ème arrondissement. Corinne et Seb, ainsi que toute leur équipe vous accueillent ! C'est un petit salon, très sympa. J'y fais mon balayage très régulièrement. Avant j'avais une cousine coiffeuse qui s'occupait de moi et qui a fait quelques tests. J'étais son cobaye. Du coup, j'ai commencé assez tôt des mèches.

Une coiffure en 10 secondes chrono ?
Je me fais souvent ce que j'appelle un "chignon-choucroute" et j'ai remarqué : moins j'y passe de temps, plus on me fait la remarque qu'il est bien fait. Je monte mon chignon, j'enroule mes cheveux, je mets mes trois petites pinces crocodiles (le plus petit format), je décoiffe un peu et voilà : effet garanti.

 

5 /7

Bérengère et ses astuces make-up...

Bérengère et ses astuces make-up...

Comment as-tu appris à te maquiller ?
Je suis totalement autodidacte du maquillage. Je prenais les produits de ma mère, je regardais des photos de people dans Star Club et j'essayais de refaire pareil.

Un make-up pour séduire ?
Quand je sors, j'aime bien souligner mes yeux. Je maquille rarement ma bouche. Je fais un smoky même si je ne pense pas avoir les bases techniques. J'ai appris pas mal de choses sur les tournages en regardant les maquilleuses me faire des charbonneux.

6 /7

Bérengère Krief et le bien-être...

Bérengère Krief et le bien-être...

Un geste pour te relaxer avant de monter sur scène ?
Depuis peu de temps, je fais du yoga. J'ai l'air complètement ridicule, mais avant de monter sur scène, je fais une salutation au soleil. Cela me permet de respirer, de m'échauffer, de me calmer en même temps. J'ai souvent la flemme de le faire, mais c'est très efficace surtout quand j'ai eu une grosse journée avant. Par contre, je n'ai pas vraiment de rituel avant mon spectacle. Il n'y a pas de règle. Je peux commencer par le décor un jour, puis me maquiller et m'habiller et faire totalement l'inverse le lendemain. Mon rituel, c'est qu'il n'y en a pas, sinon cela m'angoisse.

7 /7

Bérengère Krief et ses faux pas...

Bérengère Krief et ses faux pas...

Ton pire souvenir make-up ?
Olala... C'est un truc qui est arrivé en deux temps, aux Globes de Cristal. J'étais nominée dans la catégorie Meilleure One Man Show, j'étais hyper contente. Donc je me suis dit qu'au lieu d'aller chez un coiffeur et un maquilleur que je ne connais pas, j'allais appeler ma copine Julie, qui me maquille depuis toujours et s'est occupée de moi pour mon affiche. Elle vient à la maison, on papote et je lui montre une nouvelle base pour les yeux que je venais d'acheter. Voulant la tester, elle me l'a appliquée en anticernes. Le problème c'est qu'elle en a mis beaucoup trop ! Mais à l'œil nu, cela ne se voyait pas du tout. C'était mon premier photocall. Je ne savais pas qu'il y allait avoir 40 photographes et autant de flashs. La base illuminatrice s'est transformée en base très illuminatrice... (ndlr : certaines bases, poudres ou anticernes contiennent des pigments blancs, invisibles à l'œil nu, mais qui ressortent sous une lumière très intense comme les flashs des photographes) Je me suis retrouvée avec un masque de chouette sur toutes les photos... Façon "hibou style". Mais au final, quand je revois les clichés, je trouve ça plutôt marrant.

Bérengère Krief est du mardi au samedi à 20h au Grand Point Virgule. http://www.berengerekrief.com/

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.