Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Stress, sommeil, sucre... Tout ce qu'ils font vraiment à votre peau

Stress, sommeil, sucre... Tout ce qu

On en a toutes fait l’expérience, ces trois "S"-là ne nous veulent pas du bien. Pour comprendre ce qui se passe (et y remédier), voici, au cas par cas, vos témoignages et les solutions recommandées par les pros.

Et oui, le sucre, le sommeil et le stress ont une action évidente sur la peau. Mais laquelle et surtout comment y remédier ? Voici nos solutions cas par cas.

Le stress
Votre expérience
"Quand j’ai ce bouton blanc qui apparaît sur mon menton à droite, ça veut dire que je suis vraiment stressée. En général, ça arrive quand j’enchaîne plusieurs jours de panique. J’ai essayé de mettre une crème anti-boutons, mais, tant que je suis en stress, rien à faire." Myriam, 26 ans (Clermont-Ferrand)
La réponse des pros
Il existe un lien avéré entre la peau et le système nerveux. "En situation de stress, l’organisme bascule en mode S.O.S. et commence à secréter des hormones à base de stéroïdes, comme le cortisol", explique la dermatologue Ranella Hirsch. A force, la capacité de l’organisme à endiguer les déséquilibres cutanés s’affaiblit, favorisant les imperfections. "Souvent, le stress n’est pas la cause première des boutons, mais la petite goutte qui fait déborder le vase", poursuit le Dr Hirsch. "Ça peut aussi déclencher de l’eczéma, du psoriasis ou de la couperose", ajoute le Dr Zeichner. "Il faut mettre en place des stratégies anti-stress, que ce soit du yoga, de la randonnée, se faire des pédicures...", insiste le Dr Hirsch. En parallèle, on adopte des rituels apaisants (huiles essentielles, masques...) et on applique des soins qui éteignent l’inflammation et rééquilibrent le pH de la peau. Le temps qu’il faut pour noter une amélioration. "Ça peut prendre quelques semaines à plusieurs mois", estime le Dr Zeichner. "Endiguer son stress n’est pas évident, mais ça vaut le coup de persévérer."

Le manque de sommeil
Votre expérience
"Il y a deux ans, quand j’ai quitté mon boulot, j’ai commencé le yoga, j’ai essayé de manger plus green et je me suis accordé le luxe de faire une sieste tous les jours. En deux mois, ma peau s’est complétement transformée. J’avais plus d’éclat, moins de ridules et moins de boutons, parfois pas du tout. Le problème, c’est que depuis, j’ai repris le boulot et que, même si je continue à manger sainement et à faire du yoga, je ne dors plus que six heures par nuit et, évidemment, je ne fais plus de siestes. Comme par hasard, ma peau refait des siennes. Est-il possible que ce soit à cause d’un manque de sommeil ?" Marine, 34 ans (Avignon)A défaut d’une sieste, se coucher tous les soirs à la même heure et dormir au moins sept heures par nuit fait la différence. Côté cosméto, « le mieux est d’appliquer avant de se coucher un soin au rétinol ou riche en peptides pour stimuler la production de collagène », conseille le Dr Zeichner. Le temps qu’il faut pour noter une amélioration « Une bonne nuit ! », affirme le Dr Hirsch.
La réponse des pros
"Evidemment !, confirme la dermatologue Ranella Hirsch. Quand on ne dort pas assez, l’organisme surréagit à tous les changements hormonaux, notamment avant les règles, ce qui favorise l’acné". "Si l’organisme est éveillé à un moment où il est supposé dormir, ajoute le dermatologue Joshua Zeichner, le taux de cortisol reste élevé en continu, ce qui, à court terme, accentue les cernes et, à long terme, favorise le vieillissement."  A défaut d’une sieste, se coucher tous les soirs à la même heure et dormir au moins sept heures par nuit fait la différence. Côté cosméto, "le mieux est d’appliquer avant de se coucher un soin au rétinol ou riche en peptides pour stimuler la production de collagène", conseille le Dr Zeichner. Le temps qu’il faut pour noter une amélioration "Une bonne nuit !", affirme le Dr Hirsch.

Le sucre
Votre expérience
"Quand j’évite les sucreries, ma peau est normale – ni trop sèche, ni trop grasse. Il suffit que je mange du chocolat ou des bonbons plusieurs jours d’affilée et j’ai le teint terne et des boutons, surtout sur les joues et le menton." Céline, 37 ans (Arcachon)
La réponse des pros
"Se méfier du sucre est le premier conseil que je donne à mes patientes qui ont de l’acné adulte, notamment une acné rosacée [rougeurs accompagnées de gonflements et boutons, NDLR] », appuie la dermatologue Elizabeth Tanzi. Les sucreries proprement dites ne sont pas seules en cause : tout ce qui contient des glucides rapides (fruits sucrés...) favorise l’inflammation. "Consommé en grosses quantités, le sucre provoque un phénomène de glycation : les molécules se fixent sur les fibres de collagène et les rigidifient, favorisant le vieillissement", ajoute le Dr Zeichner. "Après quelques semaines d’alimentation faible en sucres et féculents, vous aurez beaucoup moins d’imperfections", promet le Dr Tanzi. En parallèle, on utilise des soins qui réparent les fibroblastes et stimulent la production de collagène. Le temps qu’il faut pour noter une amélioration Si on a de l’acné rosacée ou une peau réactive au sucre, compter environ deux semaines. En revanche, il faut plusieurs mois pour enrayer le phénomène de glycation.

LIRE LA SUITE
Cristina Mueller, adaptation Alice Elia
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.