Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Faut-il arrêter de se laver ?

Chère Sandra,En voici une question étrange ! Quoique… Avec la tendance du "no poo", qui consiste à ne plus utiliser de shampooing, et la vague du "cleansing reduction", où l'on ne prend qu’une douche par semaine, mais à se laver uniquement certaines zones stratégiques, je peux comprendre que vous commenciez à vous questionner.Loin de moi l’idée de vous faire la morale. Car quand on parle d’hygiène, tous les camps défendent leur point de vue de manière vive : "c’est sale de ne pas se laver tous les jours" contre "cela abîme la peau de prendre des douches".A mon humble avis, les deux camps ont un peu raison. Commençons par les cheveux. Si vous avez un cuir chevelu gras, vous allez forcément devoir vous purifier le cuir chevelu plus souvent qu’une personne avec les cheveux secs. Il n’y a donc pas de loi universelle et valable pour toutes qui pourrait réglementer la fréquence des shampooings. Selon les coiffeurs, l’idéal est un shampooing par semaine. Choisissez-le sans paraben et sans sulfate pour qu’il n’agresse pas votre cuir chevelu. Au choix, je vous recommande le Shampooing protecteur de couleur d’Amika, (20 €), le Shampooing Equilibrant au Blé de Weleda (8,50 €) ou encore le Shampooing Nutrition & Réparation EverRich de L’Oréal Paris (7,90 €). Ou mieux, passez au Low Shampoo.Bien évidemment, si votre tignasse est luisante et que vos cheveux collent entre eux à cause du sébum, n’attendez pas une semaine et lavez-les avec un shampooing adapté. Si vous le pouvez, espacez les shampooings en utilisant du shampooing sec. Je vous conseille particulièrement les shampooings secs de la marque Batiste (à partir de 5,80 €), le shampooing sec de Tigi (10 €) ou le shampooing sec au lait d’avoine teinté de Klorane (8,75 €).Pour espacer les shampooings, vous pouvez également effectuer un simple rinçage à l’eau fraîche chaque soir, ou appliquer uniquement de l’après-shampooing. L’idée est d’enlever les impuretés et éliminer les odeurs sans agresser le cuir chevelu avec le calcaire de l’eau et d’éventuels ingrédients jugés par certains agressifs pour les cheveux (phénomène que l’on annule en utilisant des shampooings sans sulfate).En ce qui concerne votre corps, il est bien évident que vous devez prendre une douche après le sport, après une activité physique intense, et lorsqu’il fait très chaud, ne serait-ce que pour vous rafraîchir. En hiver, il est vrai que la peau est largement plus sensible et qu’elle a tendance à tirer à cause du froid, du frottement avec les vêtements et tout ceci est bien aggravé avec le calcaire contenu dans l’eau. Au lieu de suivre les instructions du cleansing reduction (qui prône de ne prendre qu’une douche par semaine mais de laver tout de même quotidiennement parties intimes et aisselles), je vous propose plutôt de prendre une douche quotidienne mais avec des gels douches ou savons surgras, afin de prendre soin de la peau et surtout d’annuler les effets négatifs du calcaire. A mettre dans votre salle de bain, le gel douche surgras de Klorane (3,90 €) ou le gel Atoderm de Bioderma (8,90 €) ou encore le gel douche surgras de Mixa (3,78 €).Après, personne ne vous en voudra de zapper une fois de temps en temps la douche si vous restez chez vous, seule, un week-end où vous avez la grippe.La solution est de ne pas tomber dans l’un des deux extrêmes. Soit celui de se doucher plus d’une fois par jour (hors séance de sport ou bain de boue accidentel qu’il faut nettoyer), soit celui d’arrêter de se laver. En matière d’hygiène, soyez mesurée, respectez vos voisins autant que votre peau ou vos cheveux et tout ira bien.
LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.