• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Epilation définitive : le grand match !

Epilation définitive : le grand match !

Vous vous êtes décidée à passer le cap de l'épilation définitive? Un choix cornélien va s’imposer à vous : laser ou lumière pulsée. Pas de panique, Glamour.fr vous aide à faire votre choix.

Présentation:

Le laser

Le laser est une technique qui peut traiter tous les types de peaux, de la plus blanche à la plus foncée. Le laser cible le pigment et détruit la mélanine en surchauffant la tige pillaire ou le bulbe au niveau de la racine du poil. Cette technique est encadrée seulement par des professionnels et ne peut se pratiquer en institut. Les résultats sont en général visibles dès les premières séances.

Les risques:
Chacun a sa manière de réagir au laser, mais les complications qui peuvent survenir sont la sur-pigmentation de la peau et quelques brûlures superficielles.

Les prix:
Pour les demi-jambes, il faut compter de 300 à 400 euros la séance, pour le maillot ainsi que les aisselles, environ 300 euros. Le nombre de sessions varie en fonction de la peau, mais pour ces zones, il faudra en prévoir 5.

###Twitter###
La lumière pulsée

Contrairement au laser, la lumière pulsée utilise un large spectre de longueurs d'ondes et de lumière pour détruire le poil. Mais outre, la destruction de ce dernier, la lumière pulsée peut également être utilisée pour réduire les rides et les tâches grâce à la "lampe flash" qui diffuse de la lumière. Les dermatologues ne sont pas les seuls à pouvoir utiliser cette technique, les esthéticiennes peuvent aussi la proposer en institut. Les peaux foncées ne peuvent pas pratiquer cette technique à cause des risques de brûlures.

Les risques:
Les risques concernent également la sur-pigmentation de la peau et les brûlures. Comme la lumière pulsée n'est pas toujours encadrée par des professionnels, on surveille bien sa peau au fil des séances.

Les prix:
En moyenne, comptez 200 € pour les demi-jambes, 75 € pour les aisselles et 100 € pour le maillot. Pour chacune de ces zones, il faudra prévoir à peu près 7 ou 8 séances.

NB: Aucune des deux techniques n'est réellement définitive car le poil est traité en phase terminale, c'est-à-dire, lorsqu'il est apparent. On peut donc observer des repousses lorsque le duvet se transforme en poil.

L'avis de Noël Schartz, dermatologue spécialisé dans la pratique du laser et du traitement des rides

"Je pratique le laser dans mon cabinet car je trouve la technique plus pointue et fiable que la lumière pulsée. Pour la lumière pulsée, en fonction des différents appareils utilisés et du fabricant, il peut y avoir plus d'effets secondaires, sans compter que cette pratique peut être réalisée par des esthéticiennes en institut."

Son verdict:
"Je choisis le laser car il est encadré médicalement par des professionnels, c'est donc plus sécurisant pour la patiente".

###Twitter###
L'avis de Magalie, esthéticienne à l'institut Biguine dans le 17 ème arrondissement de Paris

"Beaucoup de mes clientes ont pratiqué la lumière pulsée ou le laser. J'ai des retours assez négatifs de la part des femmes qui ont fait la lumière pulsée. Elles reviennent souvent me voir pour faire des retouches sur les zones qui ont été traitées. J'en connais même qui ont abandonné cette pratique après quinze séances car le résultat était mitigé. Pour celles qui ont testé le laser, en revanche, les résultats ont été plus satisfaisants et elles ne reviennent jamais à l'institut pour des retouches."

Son verdict:
"Je n'ai testé aucune de ces deux techniques sur moi mais d'après les résultats que j'ai vus sur mes clientes, j'opte pour le laser".

L'avis de Maud, journaliste sur un site web féminin, utilisatrice des deux techniques

"J'ai fait une séance de laser pour le maillot il y a un mois et demi et plusieurs sessions de lumière pulsée pour la même zone et les aisselles il y a deux ans. Pour le laser, j'ai testé une nouvelle génération de laser, I Peel, qui est différent des autres lasers car ce n'est pas douloureux. J'ai payé 100 € la séance. On commence par appliquer un gel sur la zone, ensuite on passe une sorte de rouleau sur toute cette partie. C'est très rapide et vraiment indolore. En revanche, pour la lumière pulsée, j'ai ressenti des petites décharges assez douloureuses dans le corps et une odeur désagréable de cochon grillé. Depuis les séances de lumière pulsée, j'ai quelques poils qui ont repoussé mais seulement deux ou trois qui se "battent en duel". Rien d'important."

Son verdict:
"Pour moi, ce sera le laser car je n'ai ressenti aucune douleur."

Conclusion:

A l'unanimité, le laser remporte le match contre la lumière pulsée.

Côté finances: laser : 1 - lumière pulsée :  0
La séance de laser est certes plus coûteuse que la lumière pulsée mais comme le nombre de sessions est plus élevée pour la deuxième, le prix final sera le même.

Côté médical: laser : 1 - lumière pulsée : 0
Encadré par des médecins, le laser apparaît comme plus sécurisant que la lumière pulsée. On peut même profiter de la séance pour faire vérifier ses grains de beauté au spécialiste.

Côté pilosité: laser : 1 - lumière pulsée : 1
Même si la technique n'est pas totalement définitive, le laser et la lumière pulsée détruisent quand même 80 % des poils

Côté pratique: laser : 0 - lumière pulsée : 1
Contrairement au laser, la lumière pulsée peut se pratiquer chez soi grâce à un épilateur à lumière pulsée. Pour les filles qui n'ont pas le temps d'aller chez un dermatologue toutes les semaines, la lumière pulsée est la solution. Il en existe de la marque Phillips ou Babyliss, par exemple, à des prix variant de 400 à 500 €.

LIRE LA SUITE
Alison Grcar
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.