• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Epilation : 8 bonnes raisons d’adopter la cire orientale

L’épilation à la cire orientale est moins douloureuse

La cire orientale, c’est LA tendance épilation du moment, plébiscitée par les instituts qui ne lui trouvent que des qualités. On vous dit tout sur le secret de beauté venu d’Orient, avec l’aide de Huy Cheng et Muriel de l’institut La Sultane de Saba.

1. L’épilation à la cire orientale est moins douloureuse

Les utilisatrices sont unanimes, l’épilation à la cire orientale fait beaucoup moins mal qu’une cire classique. Sa texture caramel capture facilement les poils et en arrache un maximum en un seul passage. A la repousse, les poils sont plus fins et moins nombreux, les séances d’épilation suivantes sont d’autant plus vite conclues.

 

Crédit photo : Alain Schroeder/ Getty Images

2. On gagne du temps

Contrairement au rasoir ou à la crème dépilatoire, les cires arrachent les poils à la racine, permettant d’espacer les séances d’épilation de trois bonnes semaines pour la cire traditionnelle et de 4 à 6 semaines pour la cire orientale.  " Avec la cire orientale, la repousse est plus lente grâce à l’acidité du citron qui brûle le bulbe du poil " explique Huy Cheng.

3. C’est économique de s'épiler à la cire orientale

La cire orientale, c’est de l’eau, du sucre, du miel et du jus de citron, que l’on mélange à feu doux jusqu’à l’obtention d’une pâte souple. Une boule de cire grosse comme le poing suffit largement à épiler l’ensemble du corps. Autant dire que pour une épilation durable, difficile de trouver moins cher.

4. La cire orientale est écolo

Pour faire rimer tendance dépilatoire avec consommation raisonnée, on opte pour la cire orientale, qui ne contient que des ingrédients naturels et ne nécessite pas l’utilisation de bandes dépilatoires en papier.

5. On s’épargne les petits boutons post- épilation

Ils sont souvent le signe d’une peau infectée par des poils qui repoussent  sous la peau. Tout en arrachant les poils, la cire orientale exfolie la peau en douceur grâce au sucre qu’elle contient. De quoi sublimer instantanément la peau tout en garantissant une meilleure repousse. Cela ne vous dispense pas de " faire un gommage à gros grains quatre à cinq jours après l’épilation, avant que la repousse ne débute, puis un gommage plus fin une fois par semaine " ajoute Muriel.

6. On profite vraiment du moment

En institut, la séance est souvent accompagnée de musique douce et se conclut par un verre de thé. Des astuces simples mais qui aident à transformer l’épilation en un instant de plaisir. Pour les aisselles, l’affaire est très vite expédiée. On souffle un peu pour le maillot, mais sur les jambes, l’épilation ressemble à un massage tonique lorsque l’esthéticienne applique la cire du bout de ses doigts en exerçant une pression. Et, contrairement aux cires traditionnelles ou à la crème dépilatoire, on peut se passer de douche après l’épilation, car la cire orientale ne laisse aucun résidu sur la peau et son parfum reste discret sur la peau. Pour bien faire, il suffit de passer un coton d’eau florale sur la peau pour la rafraîchir.

7. On évite les problèmes de circulation avec la cire orientale

« La cire traditionnelle est souvent déconseillée aux femmes qui ont une mauvaise circulation sanguine car la fait gonfler les veines. La cire orientale s’utilisant à température ambiante, on peut l’adopter sans crainte » rassure Muriel. Si on la prépare avant chaque séance d’épilation, on la laisse refroidir. Mais on peut également la faire en grande quantité et la conserver dans un pot hermétique dans un placard sec.

Et pour toutes celles qui ne souffrent pas de jambes lourdes, utiliser une cire tiède permet également d’éviter les brûlures.

8. La recette est simple

Parce qu’on ne peut être convaincu qu’en testant on vous propose de suivre pas à pas la recette de la cire orientale de Vanessa Sitbon. Bien sûr, ça ne remplace pas les conseils et le savoir faire d’une esthéticienne, mais ça peut être l’occasion d’une pause beauté ludique et de découvrir par vous-même une autre technique d’épilation.

 

Le caramel à épiler ou Halawa

 

Préparer une casserole, un verre et un presse-agrumes.

 

Ingrédients :

- 1 verre de sucre en poudre

- ½ verre d’eau

- ½ verre de miel

- 1 citron

 

Presser le citron.

Mélanger l’eau, le sucre, le miel et le jus de citron dans une casserole.

Faire chauffer le mélange à feu doux.

Lorsque le mélange aura une couleur dorée et caramélisée, prélever une petite quantité entre les doigts pour vérifier la texture. Si elle a la consistance d’une pâte souple, elle est prête et il faut arrêter la cuisson. Verser le caramel sur une surface plate et laisser refroidir.

Décoller ensuite la pâte et la travailler avec les mains jusqu’à ce qu’elle soit malléable et qu’on puisse façonner une boule. Appliquer la boule sur la partie à épiler en l’étalant comme de la cire traditionnelle et retirer la bande que vous aurez façonnée avec la boule de miel d’un geste vif. Recommencer l’opération. Une fois la peau épilée, l’enduire d’huile à la fleur d’oranger.

 

Recette à retrouver dans : Beauté et Bien-être à l’Orientale de Vanessa Sitbon (Edisud, 16.50€) en vente en librairie et dans les instituts La Sultane de Saba.

LIRE LA SUITE
Lorelei Boquet-Vautor
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.