• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Bien appliquer son autobronzant

13

Je n’ai jamais testé l’autobronzant. Trop peur de ressembler à une carotte. J’ai donc demandé conseil à Rodolphe Bories, Responsable de la communication scientifique chez Clinique. Courageuse, mais pas téméraire…

J'ai des  a priori

J'ai une mauvaise image de l'autobronzant. J'imagine des jambes oranges ou pire: zébréesRodolphe Bories, me rassure. "Aujourd’hui, les autobronzants sont simples à utiliser et performants". Si on s'applique, le hâle sera impeccable.

"L’autobronzant, c’est avant tout fait pour réchauffer son teint, explique Rodolphe. Pas pour changer du tout au tout sa couleur naturelle". D’où l’importance de choisir une teinte adaptée. On ne choisit pas un hâle intense quand on a la peau de Taylor Momsen.

Dernière recommandation : l’autobronzant, c'est du maquillage durable. Il colore la peau en surface en oxydant les cellules cutanées mais, sauf exception, ne protège pas du soleil. Inutile de mettre de l’autobronzant avant de partir en vacances en espérant mettre une protection plus basse.

Je ne sais pas quoi choisir

Toutes les formes se valent (crème, gel, mousse, spray…). La seule chose qui vous aidera vraiment, c'est une texture colorée.  Plus pratique pour voir on a déjà appliqué l’autobronzant", conseille Rodolphe Bories.

Si l’on souhaite être bronzée de la tête aux pieds,  on achète un produit adapté pour chaque partie. Comme pour les soins hydratants, les agents contenus dans les produits corps et les produits visages ne sont pas les mêmes. Dans ces derniers, on ajoute des agents lissants et des réflecteurs de lumière et la quantité de DHA (la molécule qui permet le bronzage) est également plus élevée.

La préparation

Juste avant l’application, on fait un gommage énergique sur l’ensemble du corps. C’est l’étape indispensable à l’obtention d’un bronzage lumineux et régulier. Et il tiendra plus longtemps. On  insiste bien sur les zones rugueuses (coudes, genoux, talons) et dans les plis. "Mal exfoliées, ces parties auront tendance à absorber plus de produit et c’est comme ça que l’on risque de se retrouver avec des taches", explique Rodolphe Bories.

Je me jette à l’eau

Pour le visage: étirez le produit du centre vers l’extérieur. Gardez la main légère sur la zone médiane et les ailes du nez. Pour le corps, appliquez l’autobronzant de bas en haut, en commençant par les pied. Remontez le long d’une jambe, puis l’autre. Appliquez le tout avec le plat de la main et surtout prenez votre temps pour répartir l’autobronzant uniformément. "On estompe le produit dans les plis et sous les pieds avec un gant de toilette humide pour ne pas avoir de trace », ajoute Rodolphe. Pour ne pas se retrouver avec les mains plus foncées que le reste du corps, il conseille également de porter des gants en latex.
Après l’application, on attend au moins 10 minutes avant de s’habiller, sous peine de tâcher ses vêtements et de se retrouver avec des zones plus bronzées que d’autres. "Si le bronzage est trop clair après la première application, on recommence chaque jour l’opération jusqu’à obtention la teinte souhaitée. On entretient ensuite son bronzage tous les 3 ou 4 jours", conclut notre expert.

J’ai des cicatrices ou des vergetures, c'est grave ?

Au naturel, les cicatrices et les vergetures ne sont pas de la même couleur que la peau. On peut sans aucun risque mettre de l’autobronzant dessus, mais elles ne seront pas aussi colorées que le reste de du corps. Si on veut les camoufler, on applique un peu de gel teinté au doigt ou avec un coton-tige sur les marques. Mais il faudra réitérer l’application chaque jour car contrairement aux autobronzants, les gels teintés partent dès que l’on se lave. 

J'hésite encore

Pour nous convaincre, Rodolphe a une astuce : "On mélange une petite noix d’autobronzant à sa crème hydratante et on l’applique uniformément deux fois par jour. Si le hâle est très léger au début, on obtient progressivement un joli teint sans risque". Et quand on a vraiment pris le coup de main, on se lance. C'est décidé, je m'y mets.

LIRE LA SUITE
Lorelei Boquet-Vautor
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.