Sport : "J'ai testé l'aquabike"

Vous avez forcément entendu parler quelque part, entre deux filles branchées, de l'aquabike. Mot hybride pour activité complète, l'aquabike, comme son nom l'indique, consiste à faire du vélo dans l'eau. Alors, c'est comment ?

aquabike
© Maison Popincourt - aquabike

L'aquabike, c'est pour qui ?
Les moins sportives (comme moi) flippent, dès le départ : déjà, le vélo c'est en vacances quand on a dix ans, ou sinon on fait du vélib' un dimanche par été, alors le vélo dans l'eau... Vous avez déjà marché dans l'eau ? Couru ? Horrible. Alors pédaler, n'en parlons pas.

Si, justement, parlons-en. Quand j' arrive (à la Maison Popincourt, dans ce cas précis), je remarque dans une ambiance de spa une petite piscine propre, avec 6-7 vélos, et vue sur jardin. Au fond, les vestiaires. En maillot ! Sur un fond de playlist cool, électronique, le coach sportif arrive... C'est un beau maître nageur, attentif, musclé, à notre écoute. On enfourche donc chacune notre vélo, et on commence à pédaler sur la dernière compile Kitsuné. Je m'imaginais que des femmes du troisième âge engoncées dans leur kilos, avec leur maillot Arena et leur bonnet de bain, et je vois plutôt des femmes actives en deux pièces ferme, cheveux en chignon, qui viennent ici pour profiter d'un sport chic et complet entre deux rendez-vous. Bon.

L'aquabike, ça muscle quoi ?
L'aquabike promet d'être complet : bon pour le coeur comme pour les jambes, ça allie les bienfaits du cyclisme et ceux d'un massage drainant, de al taille aux doigts de pieds, du fait qu'on soit dans l'eau. En ce sens, ça permet de renforcer son système cardiovasculaire mais aussi de muscler le dos, l'abdomen, les jambes et les fesses. Pas mal. En plus, l'eau a une action très positive sur la peau, les tissus et les muscles : c'est parfait contre la cellulite, et la peau d'orange.