• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Stop au grignotage

Si vous êtes compulsive Si vous êtes flemmarde Si vous êtes faussement healthy 3 règles pour se caler sans abuser 4

Compulsive, flemmarde ou healthy… A chacune son profil snacking et les solutions adaptées.

LIRE LA SUITE
1 /4

Si vous êtes compulsive

Si vous êtes compulsive

"Quand je travaille chez moi le soir, je n’ai rien d’autre pour me distraire." Amélie, 27 ans

Son menu type
Au petit déjeuner : un bagel avec du St Môret.
Au déjeuner : rien.
Au dîner : des spaghettis à la tomate, avec des crevettes et des courgettes.

Grignotage
Au goûter : 5 palets bretons, une poignée de graines de tournesol et un petit paquet de pop-corn.
Dans la soirée : une salade de tomates et de concombres, 3 Schoko-Bons, 2 cookies et des graines de tournesol.
Soit : 1 973 calories, 90 g de lipides, 71 g de sucre.

Le problème
Un bagel équivaut à presque cinq tartines, avec peu de protéines rassasiantes et de fibres." Avec ce genre de petit déj’, on a faim toute la journée, explique Stephanie Middleberg. Très vite on a de nouveau besoin d’énergie, donc envie de sucre."

La solution
En sautant des repas, Amélie pense  "épargner" des calories, alors que ça ne fait que favoriser ses fringales. Même avec un déjeuner copieux (type steack, riz et légumes) et une banane au Nutella au goûter, elle aurait économisé 1 000 calories, sans avoir faim entre les repas.
 

2 /4

Si vous êtes flemmarde

Si vous êtes flemmarde

"Je déteste cuisiner. Je ne fais de vrai dîner que quand c’est mon boyfriend qui prépare." Mélanie, 32 ans

Son menu type
Au petit déjeuner : des biscuits aux céréales et au chocolat.
Au déjeuner : un burger au bacon avec des frites.
Au dîner : du blanc de poulet et deux mandarines.

Grignotage
Dans la soirée : des Barquette aux fruits.
Soit : 410 calories, 12 g de gras, 32 g de sucre.

Le problème
La flemmarde ne consomme pas trop de calories, mais se prive de nutriments essentiels. "La majorité de ce que Mélanie ingurgite ne contient aucune fibre et n’apporte que des calories vides, remarque la nutritionniste Rachel Beller. Même son dîner, pas du tout rassasiant, est une fausse bonne idée."

La solution
"Mélanie doit juste choisir des aliments plus nutritifs, qui soient tout aussi pratiques. Avec un petit déjeuner plus substantiel (style pain complet avec du beurre + banane), son déjeuner pourra être plus léger, et le soir elle pourra opter pour des crudités déjà coupées."
 

3 /4

Si vous êtes faussement healthy

Si vous êtes faussement healthy

"Je suis accro au chèvre et aux barres de céréales." Sophie, 33 ans

Son menu type
Au petit déjeuner : des flocons d’avoine avec du sucre de canne, des noix et des myrtilles + une tartine de pain complet avec du beurre et du miel.
Au déjeuner : un croque-monsieur et des frites, deux sablés, du chèvre, une pomme et une barre de céréales.
Au dîner : du poulet rôti, des brocolis et une tranche de pain avec beurre et confiture.

Grignotage
Au goûter : deux barres de céréales.
Soit : 775 calories, 24 g de gras, 61 g de sucre.

Le problème
"Entre le déjeuner et le dîner, Sophie culpabilise et “compense” en grignotant ce qu’elle imagine être bon pour elle, analyse Rachel Beller. Certes, ces barres contiennent des ingrédients sains (type graines de lin), mais trois dans la journée, ça fait 600 calories…"

La solution
O.K. pour un déjeuner XXL de temps en temps, à condition de ne rien manger ensuite jusqu’au dîner. Autre clé : anticiper. Si Sophie avait prévu un dîner consistant mais sain (et non un menu ultra-light), elle se serait sûrement contentée d’une seule barre de céréales au goûter.
 

4 /4

3 règles pour se caler sans abuser

3 règles pour se caler sans abuser

Un snack bien calibré peut aider à maintenir un niveau d’énergie constant et éviter de se jeter sur le pain au repas suivant. Voici comment grignoter à bon escient.

1. Discerner vrai et faux besoin
En cas de fringale, essayer de sentir si on a vraiment faim ou si c’est juste par angoisse, ennui… La règle : si on n’a pas de coup de barre ou de creux dans le ventre, aucune raison de manger.

2. Trouver la bonne formule
D’après Rachel Beller, le snack idéal, c’est : 175 calories, dont au moins 3 g de fibres, 3 g de protéines et des bons gras pour ralentir l’assimilation. Exemple : crudités + houmous ou muesli + fruits dans du yaourt grec.

3. Ne pas manger après le dîner
Les fringales nocturnes étant la plupart du temps sucrées, éviter de traîner dans la cuisine après 22 h. Mieux vaut craquer juste après le repas, ça fait moins de dégâts.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.