Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les pré et probiotiques font-ils mincir ?

Les pré et probiotiques font-ils mincir ?

Depuis quelques semaines, les Anglo- Saxons ne jurent que par le "gut diet", alias le régime des intestins. Entretenir son microbiote (ces bactéries, levures et microbes qui constituent notre flore intestinale) serait la meilleure façon de mincir. On fait le tour de la question.

LES PRE ET PROBIOTIQUES, C'EST QUOI ?
Les probiotiques sont un ensemble de bactéries et de levures qu’on trouve dans le système digestif et dont le nombre, la diversité et l’équilibre influent sur le fonctionnement de l’organisme. En tout, il y en a plus de 500 espèces, qui ont toutes des actions différentes. "On en parle surtout pour le renforcement du système immunitaire, explique Frédérique Chataigner, naturopathe, auteure de La Méthode Chataigner (Hachette Pratique). Ce qu’on dit moins, c’est qu’ils ont beaucoup d’autres fonctions : certains aident à la digestion, d’autres au contraire peuvent constiper et favoriser le stockage." Tout aussi nombreux, les prébiotiques ont, eux, une fonction plus simple : ce sont des fibres qui nourrissent les probiotiques. Et chacun d’eux en nourrit des différents. Le tout est donc de savoir quels probiotiques il faut nourrir pour mincir.

EST-CE QU'EN MANGER PEUT FAIRE MINCIR ?
"Il n’y a pas de miracle, assure Laurence Levy-Dutel, endocrinologue nutritionniste. Rééquilibrer son microbiote ne permet pas, en soi, de mincir." En revanche, ce peut être un (très) bon coup de pouce. Une étude de 2013 publiée à la US National Library of Medicine a ainsi montré que le microbiote de personnes minces comptait 70 % de bactéries en plus que celui des personnes en surpoids. Une autre, publiée fin 2015 dans Journal of Obesity, a montré que dans le cadre d’un régime alimentaire plus gras que la normale, la consommation de probiotiques aidait à moins grossir. "Les pré et probiotiques peuvent assurément avoir une incidence sur le poids", confirme Frédérique Chataigner. Sur le court terme, ils facilitent la digestion et évitent le stockage. Sur le long terme, consommés en cure tous les trois mois, ils renforcent l’organisme et le rendent moins perméable au gras, au sucre, mais aussi aux microbes.

QUAND ET COMMENT FAIRE UN GUT DIET ?
"A force, ces trente dernières années, de tout aseptiser et de diaboliser les microbes, la flore accuse, chez beaucoup d’entre nous, des déficiences ou des dérèglements", explique Laurence Levy- Dutel. Pour faire le point, le mieux est de prendre rendez-vous chez un naturopathe ou un endocrinologue qui pourra interpréter les symptômes. Malgré tout, l’affection la plus courante (notamment quand on a des ballonnements, qu’on est constipée, etc.) est la candidose, c’est-à-dire une "intoxication" à une levure qui se nourrit principalement de sucres. "30 % des femmes en France en souffrent, et la plupart ne le savent même pas", affirme Frédérique Chataigner. Plus on mange de sucre, plus on nourrit cette levure, qui, en retour, donne des fringales et pousse à manger plus de sucreries. Pour éviter de prendre des pré et probiotiques susceptibles de nourrir cette levure, faire gonfler le ventre et favoriser le stockage, l’idéal est de "nettoyer" l’estomac avant de commencer une cure. "Prenez de l’huile d’origan en gélules pendant 10 jours, conseille Frédérique Chataigner. Si vous n’êtes pas fan des compléments alimentaires, vous pouvez aussi vous rabattre sur l’ail frais et le gingembre. Pendant 10 jours, évitez les sucres en tout genre, l’alcool, les champignons, les produits laitiers et les aliments contenant des levures. Privilégiez les œufs, les légumes et légumineuses, les noix et graines fraîches, les céréales complètes (riz basmati, millet, quinoa, amaranthe, maïs...) ou encore le fromage de chèvre et les yaourts nature. Ensuite, vous pourrez travailler votre microbiote. » 

COMMENT BOOSTER SON MICROBIOTE
"On n’est pas obligée de prendre des compléments alimentaires, insiste Laurence Levy-Dutel. Une alimentation équilibrée contient des fibres (les prébiotiques) et des probiotiques qui nourrissent le microbiote naturellement." Consommer au minimum un aliment fermenté (riche en probiotiques) par jour : kéfir (boisson issue de la fermentation du lait), choucroute (le chou, hein, pas le plat avec les saucisses), miso... Pour un bon apport en prébiotiques, consommez régulièrement des aliments riches en fibres : artichaut, asperge... Pour aller plus loin et si ces aliments ne sont pas votre tasse de thé, vous pouvez opter pour des compléments. "L’idéal est de faire une cure associant pré et probiotiques à chaque changement de saison, pendant 40 jours, pour soutenir le système immunitaire et rendre les parois intestinales plus épaisses", conseille Frédérique Chataigner. Ainsi, lors de la digestion, les particules les plus larges de l’alimentation, comme le gras, ne passeront plus.

QUELS PRE ET PROBIOTIQUES PRENDRE ?
Les meilleurs prébiotiques sont les FOS ou fructo-oligosaccharides. Parmi ceux-ci, l’inuline, qui présente en plus l’avantage de procurer une sensation de satiété. Moment élégance : elle augmente le volume des selles et les régularise, prévient la diarrhée et la constipation. Bref, si vous avez des problèmes intestinaux, ça pourrait être votre nouvelle meilleure amie. On en trouve dans les boutiques en ligne de compléments alimentaires pour sportifs (Myprotein.com, Nu3.fr) sous forme de poudre, aromatisée ou non, ou en sachets en pharmacies (chez PiLeJe, notamment). Elle a un goût légèrement sucré qui peut remplacer le sucre dans les boissons chaudes. On peut également consommer de la chicorée, qui en est richement dotée. Côté probiotiques, on recommande de varier les souches, mais le champion toutes catégories contre le poids, c’est le L Gasseri (Lactobacillus Gasseri). Présent dans le lait maternel, il est parfois surnommé le "probiotique du fitness", car il fait fondre la graisse abdominale, favorise la perte de poids, régule le taux de glucose dans le sang et la leptine, hormone de satiété, évitant ainsi les fringales.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.