• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le sport, c'est bon pour le moral

le sport c

Le sport est bon pour vous sculpter un corps de bombe, mais pas que. C'est aussi un antidépresseur ultra efficace. 10 filles témoignent.

Olivia, 23 ans
L'amour dure trois ans, c'est un fait. Après ma rupture, j'étais énervée, tendue, triste, parfois super heureuse et ça retombait aussitôt. Un jour je faisais les boutiques dans mon quartier et je me suis achetée un mini short (ouais, quand même, faut pas déconner) et des baskets. Et je suis allée courir tous les matins pendant plusieurs mois. Résultat : ça me vidait l'esprit, j'avais moins la rage, je me défoulais intelligemment, je me fatiguais pour de bonnes raisons... et j'avais à nouveau des fesses au top pour passer à une nouvelle relation.

Aurora, 25 ans
Chaque année au début de l'été, je pars une semaine en vacances en Corse. A peine arrivée, je cours à perdre haleine pour me jeter dans la Méditerranée. Je nage jusqu'à m'essouffler et je tire un trait sur toutes les choses qui m'ont contrariées cette année. C'est comme si ce bain me lavait de tous le stress que j'avais ressenti. Lorsque je sors de l'eau, je me sens bien, prête à repartir du bon pied.

Gaëlle, 38 ans
Quand je me sens stressée ou angoissée, j'ai ma petite technique pour me défouler.  Je pose mon mini steppeur devant la télé et j'en fais tout en regardant la télévision, jusqu'à ce que je sois en nage. Comme je suis devant ma télé, j'arrive à en faire plus longtemps ça passe mieux. Systématiquement, après cette séance je me sens mieux.

Joséphine, 29 ans
L’an dernier, au terme d’un CDD de neuf mois non renouvelé (merci la crise !), je me suis retrouvée de nouveau en recherche d’emploi. Mais au lieu de me morfondre à envoyer des CV de 9H à 23H, j’ai décidé de structurer mes journées : et si finalement, l’occasion de me remettre au sport était venue ? Je me suis donc inscrite à la salle de gym la moins chère de mon quartier, chômage oblige, et me suis astreinte à 1h30 de sport quotidien. Etant donné que j’avais arrêté tout sport depuis une dizaine d’années (à la fin du lycée pour être honnête), ça n’a pas été facile au début.  Mais au bout de 15 jours, je me sentais déjà plus pêchue et trois mois plus tard mon corps était plus ferme qu’il ne l’avait jamais été. Résultat plus que positif : mes journées ne ressemblaient pas à la journée-type de la chômeuse dépressive et en plus, j’avais une pêche monstrueuse pour aller passer mes entretiens. Cette parenthèse enchantée a presque été trop courte puisque j’ai retrouvé un travail rapidement…. et je suis sûre que mes cessions quotidiennes n’y ont pas été pour rien.

Elisa, 20 ans
J'ai pour habitude de faire 30 minutes de musculation par jour. Si je zappe une séance, je ne me sens pas bien. Il m'est déjà arrivé de me relever la nuit en me rappelant que j'avais oublié de le faire. J'ai l'impression de virer dingos parfois...

Alexandra, 23 ans
Lors de mes études, je bossais dans une entreprise où cela ne se passait pas bien du tout, surtout avec mon patron. Grâce au sport, principalement du body combat, j'ai pu canaliser mon énergie et m'accrocher pour tenir jusqu'à passer mon examen... que j'ai décroché. Sans sport je pense que j'aurai démissionné et raté mon BTS.

Marie, 23 ans

J'ai toujours cru que je détestait le sport. Et surtout, j'ai toujours pensé que le seul moyen de me bouger un petit peu, c'était d'aller nager le dimanche matin à la piscine municipale du coin. Malgré mon auto-conviction "la natation, c'est le seul sport que j'aime", j'ai toujours détesté me jeter dans l'eau glacée à l'aube et me cogner dans des hommes poilus à bonnet de bains pendant mes longueurs. Un jour, j'ai ressenti le besoin d'aller courir, chose complètement improbable pour ma petite personne. Depuis, j'adore ça, je le fais 40 minutes tous les dimanches en fin d'après-midi tout autour du square en bas de chez moi. Non pas pour entretenir ma silhouette ou perdre du poids mais juste parce que ça me fait du bien. J'ai l'impression d'avoir vraiment bougé, d'avoir réveillé mes muscles. Et puis comme j'ai mes écouteurs sur les oreilles, c'est aussi mon petit moment de (re)découverte musicale.

Elisabeth, 25 ans
Je pratique 5h par semaine un sport peu commun: le combat médiéval. Si, si c'est du sport! On apprend les techniques de combat du Moyen Âge où les femmes savaient manier une épée, une dague, une lance ou un bouclier.
Depuis que j'ai commencé, j'ai perdu 10kg sans m'en rendre compte. Je n'ai pas un corps de mannequin mais je me sens bien dans mes baskets et dans ma tête après chaque séance.
"Taper" deux fois par semaine sur des mecs avec une épée en bois ou leur mettre la pâté à la dague, ça fait du bien! Comme il s'agit d'un sport que l'on pratique à plusieurs, c'est toujours agréable de retrouver à chaque fois une bonne ambiance qui remonte le moral.

Clarisse, 27 ans
Mon truc, c'est la marche. Au lieu de prendre les transports pour rentrer chez moi, je marche environ 45 min au moins 2 fois par semaine. C'est mon moment à moi. Je réfléchis aux événements de ma journée, je décompresse et si je suis énervée, j'active le pas. Cela me fait du bien, mais pas à mes souliers. Au bout de 4 séances de marche, la semelle de me toute nouvelles ballerines s'est décollée... Je crois que je vais devoir investir dans des chaussures de marche si je continue à ce régime.

Lewa, 24 ans
Le sport est mon échappatoire . Je pratique régulièrement l'équitation. C'est ce qui me permet de ne pas péter un câble. Un véritable sas de décompression. C'est mon apport d'énergie. Et comme dirait Omar Sharif "C'est ma grande passion".

LIRE LA SUITE
Magali Bertin
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.