• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

5 trucs pour muscler sa séance de natation

5 trucs pour muscler sa séance de natation

Vous nagez depuis un an, et ça ne se voit pas sur votre petit corps ? Promis, ça va changer.

Truc n°1 : être consistante
Nager, c’est bien. Nager régulièrement c’est mieux. Si on ne va à la piscine qu' une fois dans la semaine, on n’a aucune chance de se tonifier, même si on nage une heure. L’idéal, c’est de nager souvent et peu. Pour être efficace, une séance doit se répéter 2 à 3 fois par semaine à raison de 20 à 25 minutes dans l’eau (on ne ressent pas de fatigue et on récupère entre deux séances).

Truc n°2 : structurer ses séances
Il s’agit de se fixer un objectif raisonnable au départ (aujourd' hui, je fais 5 longueurs), et de passer à la vitesse supérieure dès qu’on s’en sent capable. Si on a l' habitude de souffler toutes les deux longueurs, on décide de prendre du repos toutes les quatre longueurs. On peut prendre des notes, inscrire ses performances, histoire de suivre ses progrès et de conserver sa motivation.

Truc n°3 : varier les plaisirs
Évoluer dans la même nage (la brasse en général) et sur le même rythme, c’est inefficace. Le mieux, c’est d¹alterner, toutes les trois ou quatre longueurs, nages dorsales et ventrales. On enchaîne par des mouvements jambes seules, bras seuls en utilisant le pull-boy (flotteur à coincer entre les jambes) ou une planche pour booster le travail des jambes. La fatigue sera plus longue à s’installer et la progression plus rapide.

Truc n°4 : apprendre à se relâcher
Nager trop vite en oubliant rythme et coordination, voilà ce qu' on fait tous. Détendez-vous au maximum, c’est la tension qui conduit à mouliner (et à se fatiguer), pour essayer d’avancer plus vite. Connaissez-vous la technique du ralenti  inventée par le nageur Alexander Popov ? Imaginez que vous nagez au ralenti et concentrez-vous sur le mouvement, du début à la fin. C’est plus difficile de masquer ses erreurs dès qu¹on perd le bénéfice de l' instantané. 

Truc N°5 : mobiliser ses jambes
L’erreur la plus courante dans le battement de jambes, c’est de pousser vers le bas, en oubliant de pousser vers le haut dans la foulée. Pourtant, ce mouvement-là fait travailler les muscles fessiers. Pour apprendre, essayez la marche dans l’eau. Tenez-vous debout (où vous n’avez pas pied), mains sur le côté, orteils vers le bas. Si vos battements sont bons (en gardant le dos droit, en tendant la jambe sans la bloquer, en la remuant d’avant en arrière à partir de la hanche), vous conserverez une position verticale.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.