• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Cheveux : le guide de survie de l’été

Protéger ses cheveux, même avant la plage (oui !) Choisir un shampooing spécial "sun" Proscrire les réflexes assassins Sous haute protection, le shopping 4

Ne pas les cramer, ne pas les voir virer au vert ou à l’orange…?Voici les trois gestes qui sauveront vos cheveux.

LIRE LA SUITE
1 /4

Protéger ses cheveux, même avant la plage (oui !)

Protéger ses cheveux, même avant la plage (oui !)

C’est le conseil des pros pour optimiser leur brillance et leur souplesse. Difficile, puisque le réflexe n’a déjà rien d’automatique en vacances ? Dommage, car les cheveux exposés s’abîment bien plus vite qu’on ne croit, même en ville.

" Au bout de deux jours équivalant à une exposition solaire dans le Sud, on détecte une dégradation de la kératine", prévient Marie-Sabine Darde, chef de projet développement clinique capillaire Pierre Fabre. Pourquoi ? Parce que les U.V. provoquent des altérations à la fois superficielles et profondes de la tige. "Les UVB endommagent les protéines de la cuticule et provoquent la rupture des ponts de bisulfure. Les UVA et la lumière visible, eux, pénètrent dans le cortex et altèrent la mélanine et les lipides. Le cheveu se déshydrate, devient sec, rêche et fragile."
D’où l’idée de mettre sa chevelure sous protection dès les premiers rayons, sans attendre que sel et chlore n’accentuent le phénomène. Pour ça, on choisit un spray protecteur invisible, dont le rôle, pour les cheveux, est le même que celui des boucliers urbains pour la peau, en veillant à ce que la formule contienne un écran anti-U.V. Voire un indice KPF, écran spécifiquement capillaire développé par René Furterer, qui indique, études à l’appui, le pourcentage de ponts bisulfures protégés. Et on spraye à l’envi, en particulier quand on sait qu’on va rester un moment exposée.
 

2 /4

Choisir un shampooing spécial "sun"

Choisir un shampooing spécial "sun"

Une fois arrivée en vacances, on choisit son shampooing et son après-shampooing dans une gamme solaire. L’intérêt ? "Ces formules sont évidemment plus nourrissantes, mais surtout, elles ont pour particularité de bien nettoyer (pour éliminer produits, sel, chlore, sable, etc.) tout en restant très douces pour la tige", explique Denise Guillouet, responsable soin et styling L’Oréal Produits Professionnels. Certains capillaires spécial soleil intègrent même des actifs anti-radicalaires, qui complètent l’action des produits protecteurs.

Dans l’idéal, on décline donc au quotidien : 1/ un produit protecteur (lait, gelée…) le matin ; 2/ un shampooing et un après-shampooing solaires le soir. Et on n’hésite pas à laisser pauser une huile toute la nuit pour plus de nutrition, si on a les cheveux particulièrement abîmés (colorés, lissés…) ou fragiles (c’est le cas s’ils sont longs, secs de nature, blonds ou roux, car la mélanine des cheveux clairs est naturellement plus sensible). Ou encore si les conditions climatiques l’exigent. C’est-à-dire si le soleil est très intense, ou que le degré d’humidité de l’air est très élevé, favorisant l’ouverture des écailles et une déshydratation de la tige à vitesse grand V.
 

3 /4

Proscrire les réflexes assassins

Proscrire les réflexes assassins

- On ne fait pas sa couleur juste avant de partir. Ce serait dommage, car les U.V., le sel et le chlore font dégorger les pigments et créent de faux reflets. On attend plutôt la rentrée pour aller chez le coiffeur. Et, si on est blonde, on anticipe l’effet du soleil, en n’éclaircissant pas trop avant de partir, pour bannir l’effet " paille".
- On évite de laisser ses cheveux sécher au soleil. " Dans l’absolu, l’eau est l’un des principaux ennemis du cheveu, explique Denise Guillouet. En imbibant la fibre, elle ouvre les écailles. Mouillés, les cheveux sont encore plus vulnérables aux U.V. : le film hydrolipidique est mis à mal, la kératine attaquée et la tige devient terne, poreuse, cassante. " Donc, on veille à ne pas aller en plein soleil les cheveux mouillés. Quitte, à la plage, à les présécher à la serviette, avant d’aller lire sous le parasol.
- On ne met pas d’huile sans SPF au soleil en pensant offrir la meilleure protection à ses cheveux. Oui, l’huile en elle-même est nourrissante et gaine la tige. Mais, si elle ne contient pas un écran anti-U.V. (SPF ou KPF), "en remplissant les espaces entre les écailles, elle crée une surface plus uniforme, plus transparente, qui peut favoriser la pénétration des U.V.", prévient Marie-Sabine Darde. Donc on réserve plutôt son usage au soir, pour réparer la fibre. Et, dans la journée, on mise impérativement sur un produit contenant des ingrédients anti-U.V.  
 

4 /4

Sous haute protection, le shopping

Sous haute protection, le shopping

Spray Cheveux Multi-Protecteur Sun Beauty, Lancaster, 25 €.
Masque U.V. Défense Active, Kérastase, 42 €.
Huile Sèche Pure Care, Dove, 9,90 €.
Fluide d’été Protecteur Solaire KPF90, René Furterer, 13,90 €.
Shampooing Sun Protect, Schwarzkopf, 10,75 €.
 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.