• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les secrets d'une coloration réussie

Les secrets d

Frank Vidoff, le coiffeur coloriste très confidentiel du 6ème a fait du blond sa couleur de prédilection. Ce pro de la colo nous donne ses conseils et secrets pour une couleur qu'on vous enviera.

Quels sont vos conseils pour soigner des cheveux abimés ?
Je pense qu’il ne faut pas faire de ses cheveux abîmés une obsession. Parfois les cheveux abîmés c’est beau, ça peut même être très beau. Si l’on veut absolument porter les cheveux longs, il faut les laisser pousser naturellement, même si les pointes sont légèrement fourchues, ou le cheveu un peu fin, ça donne à la chevelure plus de matière. Des cheveux qui ne sont jamais coupés, peuvent avoir un mouvement très joli. L’usure naturelle du cheveu donne un effet patiné, façon surfeuse. Regardez les cheveux de Gisele Bundchen par exemple ! J’ai plein d’amies à qui je dis "ne coupe jamais tes cheveux !" Je pense qu’il faut accepter ses cheveux abîmés. Les soigner bien sûr mais avant tout les accepter et se dire que l’usure du cheveu donne un effet naturel, propre à notre personnalité, notre style.

Concrètement, quels sont les gestes à adopter chez soi ?
Je recommande un bain d’huile (ou deux) par semaine sur les cheveux avant le shampooing. Je préfère les soins avant le shampooing, c’est moins gras.

Quelle est la tendance côté couleur ?
Le blond uniforme comme on le faisait dans les années 60 est en train de redevenir à la mode, porté par la tendance minimaliste et sophistiquée que l’on voit côté mode. Avant c’était les mamans qui faisaient des couleurs et les jeunes filles des balayages, aujourd’hui c’est en train de s’inverser.

Une coloration classique abîme-t-elle plus les cheveux que des mèches ?
Non, c’est une idée reçue. La couleur touche à l’ensemble de la chevelure mais plus doucement, alors qu’un balayage touche partiellement la chevelure mais de manière plus agressive, car on doit souvent passer et repasser sur les mêmes mèches.

Est-ce que faire une couleur nécessite plus d’entretien qu’un balayage ?
Non, c’est juste un autre entretien. Se faire une couleur tous les mois ce n’est finalement pas un entretien majeur.

Y a-t-il des couleurs interdites en fonction de notre couleur naturelle, notre peau, nos yeux… ?
Non. Je pense que les cheveux c’est une histoire de mode et de désir. Il n’y a pas de mathématique de la couleur genre « Couleur de peau + couleur d’yeux = une couleur de cheveux ». La mode rentre trop en compte dans l’équation, on ne peut pas mettre de côté ce facteur. Et l’idée c’est de se faire plaisir, de s’amuser avec ses cheveux en fonction de son humeur, de ses envies ou de l’état d’esprit du moment.

Retrouvez Franck Vidoff sur son site : http://www.franckvidoff.com/

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.