• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les infos sexe du mois d’août

"Game of Phones", ou le téléphone qui sonne toujours au mauvais moment "Back to school" : American Apparel a encore fait des siennes The Glov, l’amour bien en main Olivier Minne, sexuellement "hétéromo" 9

Le Tinder des Suédoises, une campagne sexy d’American Apparel (encore) polémique, Olivier Minne "hétéromo" ou encore une "GayStation 4" : les news sexe du mois d’août sont là !

LIRE LA SUITE
1 /9

"Game of Phones", ou le téléphone qui sonne toujours au mauvais moment

"Game of Phones", ou le téléphone qui sonne toujours au mauvais moment

Game of Thrones, série sulfureuse par excellence avec une scène de sexe minimum par épisode, a le bon ton de se dérouler à une époque où la technologie n’était pas encore venue nous pourrir l’intimité. Et si, comme en 2014, les protagonistes de la série, Kahleesi, Drogo et les autres, étaient dérangés par une sonnerie de smartphone ? C’est l’idée qu’a eu le monteur-réalisateur français Fred Heusse, dont voici la vidéo, évidemment NSFW : Game of Phones !

2 /9

"Back to school" : American Apparel a encore fait des siennes

"Back to school" : American Apparel a encore fait des siennes

Une publicité de la marque American Apparel, coutumière des scandales, fait un tollé. Les photos polémiques de la campagne "Back to the school" mettent en scène des jeunes filles en jupe d’écolière façon Lolita, adoptant des positions lascives, sous-vêtements apparents, dans un décor aux airs d’établissement scolaire. Au Royaume-Uni, ces clichés se sont attirés les foudres de plusieurs associations de protection de l’enfance. L’une des photos a même fini par être retirée, à en croire le site internet du quotidien Le Figaro. "La sexualisation d'enfants ne peut jamais se justifier", s’est insurgé Peter Bradley, dirigeant d’une des associations. "Qu'American Apparel nous épargne ses fantasmes sur les écolières", a ajouté une journaliste dans une tribune du journal britannique The Guardian. A l’inverse, d’autres ont relativisé la polémique autour de la campagne. Notamment un bloggeur du site internet oogeewoogee : "Honnêtement, je me sentirais mal à l’aise si ma fille se mettait dans une position aussi suggestive. Mais c’est de mon devoir de lui inculquer ce genre de morale, pas celui d’American Apparel. Le devoir de cette marque c’est de vendre des vêtements, et je pense qu’ils le font très bien". Voilà qui est dit.

3 /9

The Glov, l’amour bien en main

The Glov, l’amour bien en main

Voici une innovation qui se targue de repenser nos fondamentaux sexuels vieux de plusieurs millénaires – les sextoys et la masturbation. Glovin Life TEAM a donc créé The Glov (le gant), un gadget interchangeable pour plus de plaisir.

Fini, les godes mal tenus en main ! Avec The Glov, tel un Robocop sexy, vous enfilez un gant ergonomique qui permet une pénétration bien plus naturelle, et qui peut changer d’accessoire entre un gode "classique" et un autre qui ressemble au cultissime "rabbit", orienté vers le clitoris. L’objet, fait de latex doux pour le corps, créé le lien entre la poigne féminine et le sextoy, avec un angle à 90 degrés et des vibrations en option. Bref, vous pouvez financer The Glov sur le site Indiegogo, où l’on nous précise qu’en plus d’être "confortable" et "flexible", The Glov sera waterproof, et disponible dès que possible en une autre couleur que fuschia criant. C’est Robocop qui va être content(e) !

4 /9

Olivier Minne, sexuellement "hétéromo"

Olivier Minne, sexuellement "hétéromo"

Invité sur RMC jeudi dernier dans l’émission Les Grandes Gueules, le présentateur de Fort Boyard Olivier Minne, plutôt discret, a fait quelques confidences sur sa sexualité. À la question d’Alain Marschall "Pacsé, hétéro, homo ?", Olivier Minne a répondu : "Hétéro et homo… hétéromo !". Avant d’ajouter, candide : "Les animateurs c’est comme les anges, ça n’a pas de sexe !"

Cette déclaration fait écho à la récolte de fond de Fort Boyard de samedi 9 août, qui allait à l’association Le Refuge, qui lutte contre l’homophobie et la transphobie. En effet, le lendemain, une internaute publiait sur Twitter. "Merci à vous ! Bravooo !! J’ai seulement pas aimé que l’on joue pour soutenir les homosexuels…".

Olivier Minne n’avait pas tardé à lui répondre directement. Et toc.

5 /9

"Save the Date" de Mischa Badasyan, ou 365 amants par an

"Save the Date" de Mischa Badasyan, ou 365 amants par an

Après Art School Stole My Virginity, le projet de performance en dépucelage du jeune étudiant anglais Clayton Pettet (qui s’est révélé être, finalement, beaucoup de bruit pour pas grand-chose) voici "Save the Date", une "expérience", raconte l’artiste russe d’origine arménienne Mischa Badasyan à Nerve. Ainsi, Mischa a décidé de réaliser une performance sur une année qui consiste à faire l’amour avec un homme différent tous les jours, quitte à devoir aller le pêcher dans les saunas, les sex bars et autres obscurs clubs. Les amants ne seront pas au courant de faire partie d’un projet expérimental, afin de garder l’authenticité de la démarche ; Badasyan, pourtant familier avec les expérimentations et autres recherches autour du porno et l’intimité, explique cette fois que ce sera son projet le plus intime, puisque "Save The Date" interfère avec sa vraie vie et constitue une profonde réflexion sur la solitude et notre connexion aux autres. Avec du sexe sans lendemain pendant un an, l’artiste - qui admet n’avoir jamais été en couple, tente d’expérimenter le fait de donner son amour à beaucoup de personne, et d’en faire un documentaire, ainsi qu’un blog vidéo updaté quotidiennement, l’écriture de poèmes et de faire "une carte sonore de la solitude à Berlin". L’enjeu majeur de l’expérience étant, pour Badasyan, de voir s’il peut continuer à donner de l’amour à divers partenaires ou si, après un temps, ce lien va se transformer en "relation de supermarché", prête à consommer.

Contre vents et marée, Mischa Badasyan est donc déterminé à aller au bout de son projet. Et s’il tombe amoureux, lui demande-t-on ? "J’ai très peur de tomber amoureux. Je dois finir ce projet. Donc, quelqu’un qui veut vraiment rester avec moi devra m’attendre un an.”

6 /9

Des fesses peau de pêche

Des fesses peau de pêche

On savait que les abricots et les pêches avaient des formes qui ressemblaient à des petites fesses, mais la Chine, en terme de marketing, est allée encore plus loin, en mettant carrément des mini culottes sur ses pêches de Yangshan, dans la région du Wuxi, aussi réputée pour sa lingerie. L’étrange idée de rendre un fruit sexy est venue d’un primeur de Nanjing, et la vente massive de ses pêches servirait à financer le prochain festival de Qixi, qui célèbre les deux amants de la mythologie chinoise Zhinü and Niulang, présents dans le calendrier.

Ainsi, une boite de 9 de ces fameuses pêches sexy coûte environ 498 yuan soit 60,50 €.

7 /9

La GayStation 4 vendue aux enchères

La GayStation 4 vendue aux enchères

Cette Playstation 4 aux couleurs de l'arc-en-ciel du drapeau de la communauté LGTB, appelée GayStation 4, a été mise aux enchères par le revendeur suédois Webhallen le mois dernier, à l'occasion de la Gay Pride de Stockholm. La console s’est vendue 28 300 couronnes suédoises, soit un peu plus de 3 000 euros. Au moins un gaymer de content !

8 /9

Tinder en Suède

Tinder en Suède

Est-on tous égaux devant Tinder ? Pas forcément, et il en va de même pour les pays. Avis à ceux qui matchent dans toute l’Europe : le Tumblr Tinder Na Suecia, soit Tinder en Suède en portugais, a tout pour faire rager. Comme l’explique le sous-titre du blog : "je m’installe en Suède, un pote m’a demandé comment était Tinder là-bas"... Les réponses parlent d’elles-mêmes : capture d’écran à l’appui, c’est un véritable défilé de blondes bombesques qui s’affichent. Grr. La (bonne) réputation des Suédoises a décidément la peau dure.

9 /9

Cachez ce sexe de poupée qu’on ne saurait voir

Cachez ce sexe de poupée qu’on ne saurait voir

Une poupée plutôt réaliste, vendue chez Toy’R’Us et qui pleure lorsque sa couche est sale a choqué certains consommateurs américains : OMG, la poupée avait un pénis tout aussi réaliste que ses besoins ! Principalement, on reproche au fabricant de ne pas préciser sur la boite, ni sur son site d’ailleurs, que la poupée garçon possède donc un zizi complet. Si certains de ces parents ont trouvé que ce réalisme anatomique de la poupée était inapproprié et inutile pour des enfants, que d‘autres s’en sont amusés et qu’enfin les plus terre-à-terre souhaitaient simplement que l’emballage du jouet y fasse mention, la spécialiste de la petite enfance Monica Beyer s’insurge du puritanisme de ces parents dans une tribune publiée sur le site SheKnows.com. "Comment peut-on penser qu'il y a quelque chose de mal ou de sexuel à propos du pénis ou de la vulve d'un bébé ? (…) Car il ne faut pas se berner : c'est à cela que pensent les gens qui disent que c'est inapproprié pour une fillette de voir le pénis de cette poupée garçon. En fin de compte, la vérité est très simple: lorsqu'une fillette posera la question à ses parents sur cette partie de l'anatomie du jouet qui est différente de la sienne, la seule obligation d'un bon parent est de la nommer par son nom."

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.