• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les 5 news sexe de la semaine

Les hommes impuissants sont plus infidèles... Le porno sous haute tension Les hommes préfèrent les brunes ! Sophie Fontanel n 5

Ou comment l'industrie porno de Los Angeles tremble tandis que des hommes impuissants font les 400 coups.

LIRE LA SUITE
1 /5

Les hommes impuissants sont plus infidèles...

Les hommes impuissants sont plus infidèles...

Oui, c'est l'aberration de la semaine, et pourtant : une étude, menée par un professeur de l'Université de Guelph, Robin Milhausen, révèle les situations qui favorisent l'infidélité chez les hommes et chez les femmes. Sur 506 hommes et 412 femmes (avec 23% d'infidélité pour les hommes contre 19 % pour les femmes, une faible différence), l'étude montre que les hommes ont une plus forte tendance à aller voir ailleurs dès qu'ils se sentent sexuellement en insécurité, au niveau de leur performance, alors que les femmes, elles, se font la malle vers d'autres bras chauds dès qu'elles sentent que leur couple bat de l'aile. Publiée dans la revue Archives of Sexual Behaviour, cette étude montre aussi clairement qu'au delà des facteurs sociaux, religieux et même maritaux, ce sont des causes bien plus personnelles qui motivent les hommes et les femmes à être infidèles. La conclusion peut être rétrograde sur les bords : les hommes restent autocentrés vers leur membre, son fonctionnement, et leur effet de séduction tandis que pour les femmes, c'est le couple et son bonheur à deux qui sera le plus déterminant. Sexiste, peut-être, mais définitivement éclairant : de quoi donner une toute autre signification au banal "Alors, heureuse ? ".
 

2 /5

Le porno sous haute tension

Le porno sous haute tension

L'industrie du sexe de Los Angeles tremble et bouillonne : suite aux résultats positifs d'un acteur porno au test HIV, les boîtes de production de films pour adultes de la ville ont accepté d'arrêter ou de diminuer les tournages afin que tous les acteurs qui ont tourné avec le contaminé - anonyme pour la presse - fassent des tests. Et pendant ce temps, des organisations telle que la Fondation AIDS pour la santé militent pour une nouvelle loi, obligeant les acteurs à mettre des préservatifs lors des tournages, puisqu'apparemment la législation qui les oblige à faire des tests tous les 30 jours se révèle ici insuffisante. Cette proposition de loi, sous forme de pétition, a déjà obtenu plus de 41 138 signatures. Une nouvelle esthétique plastique pour les films pornographiques ? Affaire à suivre.

3 /5

Les hommes préfèrent les brunes !

Les hommes préfèrent les brunes !

Breaking news ? On dirait bien qu'on se plante depuis plus de 50 ans maintenant : en fait, inutile de flipper sur la blonde maigrelette qui tourne autour de notre cher et tendre, la menace ultime c'est la brune pulpeuse, un point c'est tout. C'est en tous cas ce que révèle le Daily Mail d'après une étude menée par le site Badoo, sur 2000 british. Au final, 60% d'entre eux préfèrent les brunes qui taillent entre 38 et 42. De quoi se réjouir et se reteindre en brunette ? Calmos. En vrai, en Angleterre, les rues sont blindées de blondinettes et de rouquines... D'où la brune comme fantasme absolu, parce que rareté. Allons plutôt demander aux Latinos ce qu'ils en pensent, tiens, des brunes qu'ils côtoient à foison...
 

4 /5

Sophie Fontanel n'a pas envie

Sophie Fontanel n

Sophie Fontanel, alias Fonelle dans Elle, nous dévoile un côté insoupçonné de sa vie et de sa sexualité le 20 août chez Robert Laffont. Avec l'Envie , Fontanel nous dévoile la vie de ces asexués parfois complexés qui, comble de la marginalité en ce XIXème siècle sexuellement débridé, n'ont justement pas envie de s'envoyer en l'air. Pire, ça les ennuie. Bon, si certaines restent encore sceptiques et persuadées que cela couve un problème bien plus profond, n'empêche, c'est toujours intéressant de lire le non-sexualité d'une femme française et libre. Surtout quand c'est bien écrit.
 

5 /5

De la science à sa maman

De la science à sa maman

Une étude dont la conclusion ne casse pas trois pattes à un canard : les enfants et ados qui auraient des difficultés avec leur mère ont plus de chances de devenir des délinquants et des salauds avec les femmes, tandis que ceux qui ont de bons rapports avec leur mère favorisent les relations saines et profondes avec leur entourage proche. En gros, l'histoire, c'est de voir rapidement si chéri est gentil avec sa mère ou pas, afin de savoir si à la longue on a quelques chances de développer une relation chouette. Seul hic de l'étude, menée par plusieurs chercheurs sur 265 paires de mère et fils et publiée dans le journal Child Development, c'est qu'on nous donne pas comment vérifier, de prime abord, si chouchou est sympa avec sa maman. A nos risques et périls, en bref. Merci la science.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.