• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les 10 tendances sexe de l'été

Le coming-out en BD L Le retour du stérilet Le sextoy écolo 10

Si la météo n'est pas forcément au beau fixe, nous on vous l'annonce tout de go : du sexe haptique aux héros de comics gay en passant par le camel toe, l'été sera chaud !

LIRE LA SUITE
1 /10

Le coming-out en BD

Le coming-out en BD

Courtney Simmons, vice-président de DC Entertainment, lors de la Kapow Comic Convention de Londres dimanche 20 mai, avait annoncé le buzz : l'un des héros des BD de DC Comics allait faire son coming-out. Après la prise de position de Barack Obama en faveur du mariage homosexuel (et son écho en ce moment même en France), DC Comics, déjà connu pour être gay-friendly (l'héroïne Batwoman, par exemple, est lesbienne depuis sa réapparition en 2006), a pris sa décision : c'est Green Lantern le super héros à faire son premier coming-out, et non pas Batman et Robin. Comme quoi, il ne faut pas trop se fier aux apparences dans l'univers de la BD.

2 /10

L'éradication du camel toe

L

Le camel toe (métaphore anglaise qu'on peut traduire littéralement par "pied de chameau") ou quand a malencontreusement l'entrejambe boudiné dans un pantalon trop moulant, a ponctué notre adolescence de ricanements et notre vingtaine par une sourde hantise dès qu'on enfilait un jean trop slim. Désormais, avec la marque Smoothe Groove, on peut cacher ce camel toe qu'on ne saurait voir grâce à ce gadget, disponible en noir ou blanc, qui s'enfile dans la culotte, et qui assure un parfait lissage de notre pubis (pour la modique somme de 18 dollars environ). Cependant, des questions se posent et s'imposent à la vue de cet insolite objet : d'abord, a-t-on vraiment envie d'avoir un tribal en plastique dans la culotte ? Et ce, même si la marque nous assure que c'est "hygiénique" ? Et enfin érotiquement parlant, si le camel toe est sûrement de mauvais goût, il reste le reflet d'un attribut sexuel présent... Lisser nos parties intimes reviendrait à avoir le pubis d'une poupée Barbie : ressembler à une poupée, encore ? Quoi qu'il en soit, Smoothe Groove nous prouve qu'un débat sur le camel toe est possible, et ça c'est fort.

3 /10

Le retour du stérilet

Le retour du stérilet

Le stérilet, de son nouveau nom "dispositif intra-utérin", ou DIU, a battu la pilule en terme d'efficacité puisqu'une récente étude prouve qu'il est 20% plus efficace que la contraception orale (ainsi que le patch et l'anneau vaginal). Victime d'une mauvaise réputation (risques d'infections, pose uniquement après un premier enfant...) le stérilet, actuellement deuxième contraceptif le plus utilisé en France, est bien parti pour un come-back en force.

4 /10

Le sextoy écolo

Le sextoy écolo

Vous planifiez un road-trip cet été entre copines et refusez de partir sans gadget ? Vous avez toujours peur que vos piles vous abandonnent, sous peine de grand moment de solitude ? Heureusement pour vous, la marque Solar Bullet a pensé à tout, en commercialisant le premier sextoy solaire au monde. Ce vibro écologique en harmonie avec la planète se recharge à l'énergie solaire pour les baroudeuses, et le chargeur fonctionne même avec des sources lumineuses non naturelles (sous une lampe par exemple), pour les écolos du vibro citadines. Et pour les puristes, sachez que même l'emballage est fait avec du papier recyclé. De quoi être ravies, si l'on fait abstraction de la (petite) taille de l'objet : 8 cm de long, pour un diamètre 3,2 cm... Bonnes vacances !

5 /10

Le préservatif sur-mesure

Le préservatif sur-mesure

La marque de préservatifs TheyFit nous montre qu'il n'y a pas qu'en mode que le sur-mesure est le comble du chic. Ainsi, TheyFit propose une gamme de plus de 95 tailles de capotes différentes 100% latex (car il n'y pas que la longueur qui est prise en compte, il y a aussi la largeur), pour un maximum de confort et de plaisir. Et pour savoir quelle taille choisir, TheyFit a pensé à tout et propose un FitKit à télécharger pour (se) mesurer...  Un contraceptif ludique, donc, en plus d'être efficace.

6 /10

Le mariage avec soi-même

Le mariage avec soi-même

Ce qui semblait n'être qu'une étrange lubie de plus s'est propagé pour devenir, cette fois, un micro phénomène : le mariage avec soi-même. Aux Etats-Unis, ces cérémonies non-officielles se multiplient et permet à des célibataires heureux d'affirmer haut et fort leur amour pour leur personnalité et leur bonheur de vivre... avec eux-mêmes. Après Jennifer Hoes, une Allemande qui s'est épousée en 2003 (et qui vient de fêter ses 9 ans de mariage), et la Taïwanaise Chen Wei-yih qui avait créé le buzz en 2010 en s'épousant elle aussi, fatiguée de la pression qu'il y avait autour du mariage, une question existentielle se pose : peut-on divorcer de soi-même ? Il semble que tout soit possible, puisque Roland Nigland, 33 ans, habitant à Boston, a demandé le divorce en 2006 après avoir porté plainte contre lui-même pour coups et blessures. No comment.

7 /10

Le divorce hotel

Le divorce hotel

Après le premier Love hotel parisien, voici le premier divorce hotel, basé à Nieuwegein, aux Pays-Bas. Ce concept original, développé par l'entrepreneur néerlandais Jim Halfens, propose donc aux époux fin prêts à divorcer de régler, le temps d'un week-end, toute la paperasse dudit divorce. Ainsi, au divorce hotel les époux arrivent le vendredi, mariés, et peuvent repartir le dimanche, papiers du divorce en main, ayant passé leur nuit chacun dans leur chambre en utilisant une suite, au centre, comme lieu de médiation. Entouré d'une équipe de juristes et d'avocats, Jim Halfens ne compte pas s'arrêter là, puisqu'il part à la conquête des Etats-Unis où il souhaiterait implanter le concept mais aussi en faire une émission de téléréalité, et ce même face à l'échec du divorce hotel : sur 17 couples qui l'ont essayé, seulement un seul est parvenu à trouver un accord en deux jours. Pour une fourchette de prix allant de 3,500 à 10,000 dollars le week-end, ça fait plutôt cher la tentative de divorce...

8 /10

Le porno chrétien

Le porno chrétien

Les Américains, après le mariage avec soi-même, ne sont plus à un oxymore près. Le Christian Porn est donc un mouvement émergeant aux Etats-Unis qui défend le porno, certes, mais uniquement s'il s'inscrit dans une optique chrétienne éducative et religieuse. Plus concrètement, défendant que l'érotisme est présent dans la Bible avec le Chant des Chants par exemple (Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée; Il y a sous ta langue du miel et du lait, Et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur du Liban...), le porno chrétien s'engage à ne présenter que des acteurs véritablement mariés ensemble dans la vraie vie, garantie un plaisir et une attention égale pour les deux partenaires, exclut l'adultère (sauf si c'est pour montrer les malheurs qu'il entraîne) et promet un traitement respectueux des corps. Amen.

9 /10

Le sexe haptique

Le sexe haptique

Le sexe haptique (du grec haptomai qui signifie «je touche», ce mot désigne également toutes les "interfaces" qui stimulent nos sensations kinesthésiques, tactiles, et thermiques, comme une mannette Wii par exemple) est bien la preuve qu'en matière de geekeries sexuelles, les japonais n'arrêtent pas le progrès (et l'angoisse). Ainsi, la marque nippone Daihaku a créé le Virtual Hole, pour les joies du plaisir solo ultra sophistiqué. Le Virtual Hole est une sorte de gaine qu'on dispose autour du pénis, dans lequel un capiton molletonné muni de pédoncules procurent toutes sortes de sensations, en vibrant, massant et malaxant la verge. Véritable partenaire sexuel de substitution, le Virtual Hole se synchronise avec les images de vidéos pornographiques auxquelles il se relie et simule l’acte sexuel à deux : tout ce qui se passe à l'écran est reproduit en même temps par des stimuli correspondants dans le Virtual Hole. Ne fonctionnant pour l'instant qu’avec des films X produits par Daihaku, une chose est sûre : on a perdu Hello Kitty !

10 /10

L'art de la suggestion

L

Le blog facial champagne cartonne, et on se demande bien pourquoi... Après tout, ce ne sont que des photos de filles et de champagne... Non ? En tous cas le ton est donné : désormais, suggérer est bien plus fort que montrer la réalité. Et tous ceux qui n'ont pas regardé la vidéo de Luka Magnotta le savent.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.