• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Sites de rencontre : 7 erreurs à ne plus commettre quand vous draguez en ligne

Sites de rencontres : 7 erreurs à ne plus commettre quand vous draguez en ligne

On le sait, quand on drague en ligne, il y a quelques règles d’or à respecter. Glamour s’engage à vous rappeler une dernière fois ces principes basiques de la séduction online, parce qu’après tout, une femme avertie en vaut deux.

Mettre une “duckface“ en photo de profil

Sérieusement, on n’est plus en 2014 et il n’y a plus que Kim K. pour s’afficher avec des selfies ultra premier degré. Le selfie, c’est fini (ou presque), en tous cas on enterre la duckface. Rien de tel qu’une jolie photo de vous prise par un tiers, ne serait-ce que pour montrer au premier abord que vous êtes capable d’avoir au moins un(e) ami(e), ou que vous avez le cran de demander à un passant inconnu de prendre une photo de vous.
On évite aussi : les photos de vous mensongères, dans le noir, en clair-obscur louche et photoshopées. Le but, c’est de rencontrer la personne dans la vraie vie au final, ne l’oubliez (surtout) pas.

Prendre directement rendez-vous chez soi

Soit vous n’avez pas vu assez de films d’horreur, soit vous êtes ceinture noire de Taekwondo, mais dans les deux cas mieux vaut être prudente que casse-cou. Alors avant de rejoindre une target Tinder, pour un premier rendez-vous on se retrouve dans un endroit public, à la vue de tous, genre un bar, pour faire original.
On évite aussi : de le rencontrer en cachette dans un parc isolé. Quand bien même c’est une relation adultère.

Oublier de demander son nom de famille

Oui, c’est un peu à l’ancienne, mais tandis que vous pianotez sur votre téléphone des petites phrases aguicheuses, n’oubliez pas le classique “c’est quoi ton petit nom (de famille) ?“, afin d’informer votre copine la plus fiable qu’à 21h, vous avez une date dans le Café de la mairie avec Alex Amok. Au-delà du drôle de nom, ça peut être utile en cas de pépin, et si c’est le coup de foudre avec M. Amok et que vous restez quatre jours enfermée sous la couette, soyez sympa, prévenez ladite amie, sous peine de voir débarquer Interpol à votre porte.
On évite aussi : de ne pas prendre son numéro de téléphone et de ne tchatter que par Facebook ou le chat de l’application. Autant commencer l’intimité avec un bon 06, classique.

Partir le rencontrer à plus de 20km de chez vous

Qu’est-ce qui est pire que d’être coincée au pire rendez-vous de votre vie, avec le garçon le plus soporifique/triste/complexé/con/bizarre/flippant du monde ? Être coincée avec ce même garçon à des kilomètres de chez vous. Si l’amour n’a pas de frontière, la galanterie peut admettre quelques règles, qui supposent que le garçon peut se bouger les fesses pour vous rencontrer. Comme ça, c’est lui qui prend le risque d’une mauvaise journée de perdue loin de chez lui… Ou pas
On évite aussi : de s’enflammer avant d’avoir skypé. De la distance, ok, mais de l’inconscience, non.

Juger trop vite

Déjà que vous avez bien voulu trouver une heure pour rencontrer le gentil bougre, évitez donc de le crucifier parce qu’il porte des scratchs, boit un demi pêche ou a un boulot chiant. L’idée, c’est quand même de s’amuser, se changer les idées, et qui sait ? Vous pourriez peut-être, à défaut de trouver l’amour, trouver un bon ami (il s’en verra ravi, tiens).
On évite aussi : de le casser franco parce que décidément, il est lourd. Sachez vous éclipser avec tact, en prétextant une urgence familiale, professionnelle, personnelle. Il ne vous croira pas, mais saura apprécier la délicatesse.

Faire l’inspecteur Gadget

À chaque rendez-vous, c’est le même cirque : vous posez mille questions, de sa situation pro à ses potes en passant par ses parents, ses ex… Et pourquoi pas directement lui demander son numéro de Sécu et son salaire, tant qu’on y est ? Franchement, ça peut vous faire du bien de vous soustraire de la classique conversation d’inconnus, où chacun pose les mêmes questions et répond presque mécaniquement.
On évite aussi : de raconter des mensonges parce que c’est plus rigolo. Comment lui dire, six mois plus tard, qu’en fait vous avez 34 ans, et pas 29, et que vous n’êtes pas à moitié italienne ?

S’attacher direct

On ne veut pas faire les plus cyniques du monde : il est vrai qu’il existe des “bébés Tinder“ ou des “bébés Adopte“ (c’est-à-dire des familles réelles et heureuses dont les parents ont fait connaissance sur des sites de rencontres). Mais il n’empêche, si trouver la perle rare c’est possible, 95% des candidats présents sur les sites veulent d’abord un coup d’un soir, qu’ils auront la chance d’obtenir si vous ne les zappez pas direct sur la gauche, vers le camp des recalés de l’appli, qu’on ne reverra plus.
On évite aussi : d’être encore plus cynique que nous et de mettre le garçon dehors parce qu’il vous aura dit “j’t’aime bien, tu sais.“ Le pauvre.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.