• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Sexfie : 6 (vrais) conseils pour réussir son selfie sexy

Sexfie : 6 (vrais) conseils pour réussir son selfie sexy

Selfie + sexy = sexfie. Depuis que le monde entier a découvert Jennifer Lawrence et Scarlett Johansson dans le plus simple appareil, on le sait, envoyer une photo nue est risqué… Petit guide pour éviter le ridicule, et réussir son autoportrait sexy.

1. Bien cibler le destinataire

Évidemment, envoyer un sexfie à quelqu’un (soit un selfie de vous pris à moitié nue dans la salle de bain, ou au lit) requiert une fine analyse sur le choix du destinataire. La règle de base est évidemment la confiance mutuelle : envoyer un sexfie à un homme rencontré 3 heures avant, à l’anniversaire de votre copine Sandrine, super mauvaise idée. Envoyer un sexfie à votre copain parce qu’il part deux semaines au Canada, brillante idée.

Le risque : recevoir un “c’est qui ?“ après l’envoi de votre photo en tenue d’Ève. Aïe.

2. Se dévoiler progressivement

On n’envoie pas un sexfie de soi totalement nue directement. On y va progressivement, soit en s’inspirant de la sexy (et légèrement accablante) tendance de l’underboob (cette photo du dessous de la poitrine présente l’avantage d’être plutôt hot, peu importe le bonnet de ladite poitrine…), soit en la jouant plus classique, topless en ombre et lumière. Avant le full frontal ultra assumé, on opte donc pour un strip-tease virtuel : étape par étape, tout doucement.

Le risque : Envoyer un photo complètement nue alors qu’il ne demandait qu’à voir votre bouille du matin… Fail.

3. Miser sur la fraîcheur

Maîtriser son sexfie, c’est comme bien se maquiller : on doit croire que c’est naturel, et ne pas voir le travail de contorsion derrière cette petite pose qui nous met si bien en valeur. Pas ultra cambrée comme une poupée désarticulée, avec une duckface digne de Kim Kardashian et un improbable brushing (après une grosse journée de travail et une virée en métro). Naturelle, avec de préférence une lumière honnête – pas de gros néon complexant, ni d’ambiance tamisée louche – bref, misez sur l’authenticité. Plus la photo correspond habilement à qui vous êtes en vrai, plus l’impact est fort et le but érotique atteint : exciter l’autre telle que vous êtes, et serez la prochaine fois que vous le verrez. Souvenez-vous du Scarlettjohannsonning, étonnant de fraîcheur et de simplicité (et de l’angle insolite choisi par l’actrice à forte poitrine), dans une salle de bain d’hôtel.

Le risque : un bourrelet mal placé, dont personne n’est dupe, hélas.

4. Faire preuve d’humour

Se prendre au sérieux, à moitié nue, est franchement risqué. Jouer la carte de la dévergondée avec illustration en pièce jointe peut être un tue-l’amour. La blague graveleuse non plus n’est pas de bon augure lors de l’envoi d’une photo érotique. Le mieux, c’est de garder un sens de l’humour légèrement décalé pour faire passer la photo en douceur, mine de rien, sans avoir l’air d’une psychopathe érotomane ou d’une wannabe Brigitte Lahaie.

Exemple : “Tu ne diras rien à tes parents ;)“

5. Bien choisir son média

À l’heure des réseaux sociaux et de la multitude d’autres médias qui permettent de partager des images, sachez que vos moyens de communication en disent long sur vous, et l’effet escompté :

Mms : lien intime, mais visible à tout moment mais peut facilement tomber entre de mauvaises mains.
Email : lien intime aussi, et plus secret, de quoi ravir l’autre de façon légèrement plus discrète.
WhatsApp : sexfie + l’appli Whatsapp est le classico des relations à distances. Bienvenue au club !
Snapchat : idéal pour les flippées des archives, sauf depuis qu’il existe des applications pour garder les photos partagées... Dommage !
Facebook : nue en inbox ? Respectez-vous, diantre.
Twitter : une photo de vous en MP de Twitter ? Absurde, votre corps ne saurait se contenter d’une réponse en 140 caractères.
Instagram : média préféré des pornstars, avant qu’elles ne se fassent grillées par les conditions d’utilisation.

Autre option, le Polaroid : chic et vintage, c'est un item sexy qui ressurgira 20 ans plus tard du fond d’un tiroir, et sur lequel vous serez toujours aussi exposée, belle et sulfureuse.

Le risque : se noyer dans la technologie et finir par se faire des dessins.

6. Trouver un œil ami

Je vous vois déjà tressaillir : quoi, montrer une photo de vous à moitié (ou totalement) nue à quelqu’un d’autre que votre mec ? Impossible ! Et pourtant… Peut-être que les photos qui suivront seront faciles d’envoi, mais le premier sexfie cristallise tous les complexes et les attentes, et nécessite parfois un conseil amical bien placé, non jugeur et objectif. N’avez-vous pas en stock une amie suffisamment allumée pour ne pas s’offusquer et vous dire si concrètement, on dirait que vos seins tombent ou pas sur cette photo ? Bon, eh bien c’est elle qu’il faut gentiment contacter en mode “mayday, j’ai besoin du conseil le plus absurde de la planète pour un sexfie, help“. Son regard objectif sera votre meilleur allié pour vous lancer vers l’infini et au-delà des internets, nue.

Le risque : qu’elle vous menace jusqu’à la fin des temps de montrer cette photo dès que vous vous prenez la tête. Dur.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.