• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le dirty talk, pour ou contre?

Sexe : le dirty talk, pour ou contre ?

Glisser un mot salace à l’oreille de votre partenaire, susurrer des insanités dans l’intimité de votre chambre à coucher, ou décrire vos plus fous fantasmes pendant l’acte… Le dirty talk peut représenter un bon moyen de pimenter votre sexualité, mais peut-on vraiment tout dire ? On fait le point sur les bienfaits de cette pratique et les clichés à éviter.

J’apprends à me connaître : bienfait

L’excitation sexuelle commence dans la tête. Cette dernière est d’ailleurs considérée comme l’organe sexuel le plus puissant car c’est elle qui a le dernier mot en terme d’envie de consentement. En stimulant différentes zones de votre cerveau ainsi que votre corps, le dirty talk permet une exploration totale de soi. S’entendre débiter des mots crus peut faire peur et parfois, le désir est tel que la connexion entre votre esprit et votre bouche s’avère perturbée. Au lieu de vous retenir ou de vous juger, laissez-vous aller, même si vous dites n’importe quoi, vous en apprendrez beaucoup sur vous, vos envies et vos limites.

Les insultes, ça m’excite : cliché 

Toutes les femmes n’aiment pas être injuriées pendant l’acte sexuel. Même si les mots employés ne sont pas censés être des insultes dans ce cadre, ils peuvent vous ébranler, provoquer un effet dénigrant et tout vous couper. Rien ne vous oblige à les subir et à les intégrer dans vos jeux verbaux. Si votre partenaire use et abuse de ces termes, signifiez-lui votre malaise et redirigez-le/la vers d’autres pistes qui vous plaisent vraiment.

J’informe mon partenaire : bienfait

Votre partenaire ne peut pas lire dans vos pensées. Quand vous lui indiquez vos envies, ce qui vous plait/déplait, ce qui doit être amélioré, que votre clitoris est situé à tel endroit, que vous aimeriez qu’il/elle se concentre sur tel aspect, cela profite à tous les deux. Il s’agit de mêler indications et provocations afin d’améliorer votre communication, votre confiance et de laisser parler vos fantasmes.

Je peux tout dire et tout entendre : cliché

Même en plein fantasme, il est important de prendre en compte le degré de consentement de l’autre. Préférez des invitations, des questions ou des demandes d’autorisation à des injonctions et des ordres, sauf si, bien sûr, il s’agit d’un contrat préétabli entre vous, dont chacun connaît les règles. Gardez en tête la possibilité de sortir doucement du moment ou de proposer autre chose pour rester dans le cadre que vous vous êtes fixé. Par exemple, suggérer un rapport sans protection n’est pas vraiment excitant

Crédit : Getty

Je me surprends et surprends l’autre : bienfait

Votre vie sexuelle se résume au missionnaire ou à un rapide câlin dans le noir avant de dormir ? Le dirty talk constitue un bon moyen de la pimenter ! Il existe un grand nombre de manières d’agrémenter votre relation quand les choses deviennent un peu monotones. Ainsi, décider de verbaliser les pensées qui vous traversent l’esprit pendant l’acte risque de surprendre positivement l’autre ainsi que vous-même et casser votre routine. Selon sa réaction, vous apprendrez à ajuster votre langage et votre approche.

Certaines phrases marchent à tous les coups : cliché

Evitez d’employer " vagin ", " pénis " ou autres termes techniques qui vous rappelleront votre dernière consultation gynéco et vous sortirons illico d’un climat d’excitation. Utilisez vos propres mots et n’ayez pas peur de ne pas correspondre au stéréotype porno du dirty talk. Il se peut que votre partenaire n’aime pas ces expressions toutes faites, donc nulle raison de les multiplier ou de vous forcer à les dire. Plus vous serez réceptive à l’autre et sincère, plus vous obtiendrez l’effet escompté pour tous les deux.

Le dirty talk améliore la communication : bienfait

Le sexe ne doit pas être une énigme. Ni vous, ni votre partenaire n’êtes censés pouvoir deviner le sens de chaque grimace ou gémissement. Par ailleurs, le dirty talk, qui peut commencer par des sextos, permet de prolonger et intensifier les préliminaires. Sans secrets, la communication est le ciment d’une relation saine et épanouie et exprimer vos désirs avec honnêteté ou de manière imagée mènera forcément à une meilleure sexualité.

Les " filles bien " ne disent pas d’insanités au lit : cliché

Dans notre société, la sexualité semble toujours être la ligne à ne pas franchir pour rester une " fille bien ". Pourtant, le dirty talk est un moyen de rompre ce cliché, représentatif de ce que certains hommes hétérosexuels attendent des femmes, et d’être en phase avec ses désirs et sa sexualité. Dire des mots crus ne fera pas de vous une personne moins respectable, mais vous permettra d’abaisser vos inhibitions et de laisser votre partenaire accéder à un niveau plus intime de votre personnalité.

LIRE LA SUITE
Eloïse Bouton
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.