• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Sexe : et si je tentais le dirty talk ?

dirty talk

On sait que la communication à deux c'est primordial, mais au lit faut pas charrier : le dirty talk, c'est autant un tue-l'amour qu'un coup de booste à nos ébats . Glamour vous explique alors comment en placer une, sans en choquer plus d'un.

Je dirty talk classique

Les mots de plaisirs et d'encouragements, qui affirment positivement le plaisir, encouragent les gestes et annoncent l'orgasme marchent toujours très bien depuis un temps sans commencement. En pratique, ça va du "oui" au "oh oui" en passant par l'indémodable "encore", le coquin "c'est bon" et le gratifiant "je jouis" répété énergiquement pendant la montée orgasmique. L'homme en f ace sera toujours réceptif à ces petits mots, surtout s'ils sont susurrés avec sincérité. C'est soft, ça passe comme une lettre à la poste.
Le + : C'est accessible à toutes, même les plus farouches peuvent s'y essayer.
Le - : C'est pas très original, justement.
 

Je dirty talk pragmatique

Si souvent le sexe se passe de mots et de commentaires, faute d'indications on regrette souvent des gestes mal placés et des orgasmes envolés (pour ne pas dire ratés). Alors on prend son courage à deux mains et on apprend à dire ce que l'on veut, ce qui peut être ultra excitant pour l'autre. La seule limite, c'est peut-être le ton maîtresse d'école ( sauf jeu de rôles...) et les mauvaises appellations des parties intimes. L'idée, c'est de s'assurer que le terme "quéquette" soit vraiment approprié avant de monter aux nues l'effet qu'elle nous fait. Bref, on évite ces petits dérapages linguistiques en ayant pris soin de vérifier le potentiel érotique des noms choisis, puis on se laisse aller aux possibilités qui s'offrent à nous : "Mets ta *** là sur mes ***" ou encore"j'adore sentir ton**** là" et " c'est trop bon quand tu me fais ***". Ps. Une fois l'euphorie retombée, on évite de commenter les dérapages de notre nouveau dialecte amoureux, parce que ça fout un peu la honte quand même.
Le + : On se lâche une bonne fois pour toute, ça fait du bien.
Le - : On a un peu de mal à le regarder en face, après.

 

Je dirty talk dirty

Quitte ou double : ça cartonne ou ça glace, les mots hardcore pendant l'amour, et ça dépend franchement du partenaire. Certains s'enflamment comme des pur- sang sauvages et s'engagent dans une cavalcade effrénée plus vos mots crus frappent leur oreilles, tandis que d'autres perdent le bambou et n'ont plus qu'une seule envie, se cacher en position fœtale dans un coin de la chambre. Conseil glamour : afin de savoir le niveau de sensibilité et tolérance de ses oreilles, le mieux, c'est de procéder par étapes : on commence par "oh oui", classique, puis on nomme son zizi, pragmatique. Selon sa réaction, on saura bien si on peut jouer les Clara Morgane en herbe, ou pas.
Le + : On est la plus hot de la plus hot de ses copines.
Le - : On risque qu'un jour, il nous appelle "ma grosse truie", et ça c'est chaud

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.