• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

5 vrais conseils pour bien faire l’amour cet été

Que ce soit pour un long weekend ou une vraie pause, les vacances annoncent toujours leur lot de sexe (en plus du sea & sun.) Jusqu’à nous faire avoir des attentes parfois trop ambitieuses. Quelques conseils pour éviter les déconvenues et pimenter votre été.

#1 Avoir le sens pratique

Oui vous avez envie de vivre d’amour et d’eau fraîche et de vous laisser porter. Mais si pendant vos vacances le sexe est aussi important dans votre organisation que la visite de monuments historiques, mieux vaut penser à deux trois détails en amont. Vos règles par exemple. De plus en plus de couples ne se privent pas de faire l’amour pendant cette période (certaines femmes ont d’ailleurs un pic de libido pendant leurs règles), mais si vous n’en êtes pas là et si vous prenez la pilule, enchainez deux plaquettes. Dans l’idée, ce qui compte c’est d’être ensemble et amoureux. Dans la pratique, se priver de sexe pendant 4 jours ou passer ses soirées à l‘hôtel avec une bouillotte sur le ventre, merci bien.

# 2 Oublier le mythe du marathon du cul

Si vous êtes habituellement sur un rythme diner-à-21h-sexe-à-23h (on vous rassure nous aussi), en vacances, il va falloir vous adapter. Après une journée de visites/ballades/surf en plein cagnard, vos batteries risquent d’être à plat. D’autant que vous enchainerez sûrement sur un resto un peu lourd et une bonne dose d’alcool. Autrement dit, il y a toutes les chances que vous rentriez à l’hôtel en roulant. Changez vos habitudes, commencez votre journée par une séance sexe. Déjà, ça vous déculpabilisera si vous êtes HS le soir, en plus vous vous sentirez plus connectés et pleins d’énergie avant même d’avoir atteint le buffet pancakes et jus d’orange à volonté. En bonus, il y a bien sûr l’après petit-dèj, la sieste, l’avant diner… Bref, improvisez !

#3 Jouer le chaud-froid

Quand il s’agit de sexe en vacances, adaptez-vous à votre destination et jouez avec les différences de températures. Si l’on pense spontanément aux huiles de massages et autres accessoires chauffants, un petit refroidissement en cas de grosse chaleur peut faire beaucoup d’effet. Vous pouvez par exemple tenter de vous amuser avec des glaçons. Si vous êtes plus aventureux, optez pour des sextoys que vous aurez préalablement fait refroidir dans le mini-bar. Petit conseil : les sensations liées au froid sont décuplées les yeux bandés. Et en plus ça vous fera une expérience de plus à cocher sur votre liste hot.  


Copyright : Getty 

#4 Expérimenter

Vous avez une liste longue comme le bras de fantasmes que vous n’avez jamais osé tenter ? L’adrénaline crée par le voyage est idéale pour vous pousser à dépasser vos limites (oui oui ici on envisage le sexe comme un sport de combat). D’autant que le contexte favorable va faire retomber la pression et si ce n’est vous désinhiber, au moins vous détendre. Du dirty talk lorsque vous êtes un peu éméchés à la tentative sodomie après une soirée plus alcoolisée en passant par le marteau-piqueur (c’est une vraie position), quel que soit ce que vous avez derrière la tête, c’est le moment d’essayer. Vous reviendrez chez vous non seulement avec des souvenirs à deux, mais aussi avec plein de nouvelles idées.

#5 Revoir ses attentes

Les vacances en amoureux sont souvent l’objet de trop grandes attentes. Comme si un parasol et trois cocotiers allait faire de vous des dieux du sexe. Dans le top classement des fantasmes parfois décevants il y a faire l’amour dans l’eau (on ne vous parle même pas de la plage, vous savez comme la chose est ardue). Si l’idée est tentante, elle comporte quelques challenges logistiques. Déjà, il y a un risque d’infections lié à la qualité de l’eau (une bactérie inoffensive sur votre peau peut causer des dégâts si elle est introduite ailleurs). L’eau réduit également la lubrification naturelle, pensez donc à appliquer un lubrifiant avant si besoin (bonjour le romantisme). Enfin, le sexe sous-marin est plus confortable quand votre méthode de contraception n’est pas le préservatif. La possibilité qu’il glisse où qu’il craque est plus élevée dans l’eau. Si vous en utilisez, mettez le hors de l’eau (en étant plus vigilant que d’habitude) et attendez d’être sortis de l’eau pour l’enlever.

LIRE LA SUITE
Elia Manuzio
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.