• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Rencontre : pourquoi la rentrée est la vraie saison des amours

Rencontre : pourquoi la rentrée est la vraie saison des amours

Amour de vacances ou pas, une chose est sûre : c’est la rentrée, et pas seulement celle des classes et du boulot, mais aussi - et surtout, c’est la saison de la chasse à l’homme qui s’ouvre en ce mois de septembre. La preuve ici.

1. À la rentrée, on est toute nue et toute bronzée

C’est presque un détail, mais après avoir passé l’été à s’exfolier avec du sable de plage, à  faire rire les copains qui nous appelaient "la panée Findus", après avoir testé toutes sortes d’épilations plus ou moins artisanales et exotiques (le maillot vénézuélien, vous connaissez ?), après s’être versé du citron sur les pointes pour s’éclaircir les cheveux au soleil et fait la patate frite sur notre drap de plage imbibée d’écran total, c’est la victoire : on est enfin canon. Peau mordorée, teint charmeur, cheveux heureux, on peut tranquillement dévoiler nos gambettes hâlées le peu de jours de soleil qu’il nous reste avant l’automne. Bref, on est belle, bronzée, en pleine santé (du moins, les gueules de bois se voient moins sous les tâches de rousseurs corses), donc totalement à notre avantage pour aller chercher le garçon… Et trouver son nom.

2. On se reconnecte en bonne et due forme

C’est fou comme au fin fond de l’Ardèche, on a du mal à capter, et comme le wifi s’est fait la malle au profit du (triste) GRPS. Ainsi, après vainement tenter de mater un newsfeed Facebook, un tweet ou le compte Instagram de votre dernière cible, vous avez déclaré forfait. Mais l’espoir fait vivre, et suite à une géolocalisation foirée sur Tinder mi-août (soit il n’y a aucun célib’ 2.0 dans tout le 83, soit vous êtes dans le bled le plus éloigné du Var…), on revient doucement mais gaiement à la civilisation plus on approche du périph’. Notifications plus ou moins intéressantes, certes, mais notifications quand même, alors qu’enfin vos applications iPhone servent à quelque chose, on peut updater une photo de notre nouveau soi version été 2014 sur la plateforme coquine : j’ai nommé Tinder (pas Camping-car coquin.com…) et on s’adonne de nouveau aux joies du défilement à outrance de potentiels amants et des matches. De quoi se faire une rentrée en douceur, voire mieux : accompagnée, qui sait ?

3. La fête fait son come-back

On sait bien que rien ne peut remplacer l’ambiance décalée et bucoliques des fêtes de villages du Berry, et pourtant : la rentrée urbaine, c’est le meilleur moment pour faire la fête. La saison des festivités s’ouvre en effet dès septembre, et cela officiellement jusqu’en mars (on note un léger coup de mou lors de la saison dite "du ski", entre la mi-janvier et la fin février), où l’on pourra profiter des plus belles soirées appartement et autres pendaisons de crémaillères. Ainsi, même si l’on croule sous le boulot et 1000 mails pas encore ouverts, il va falloir avoir la pêche pour tenir les rênes de notre vie professionnelle aussi fermement que celles de notre vie sociale. Tenue correcte exigée dès la matinée (comme ça, pas besoin de repasser chez soi avant d’aller apéroter…), c’est l’heure de checker tous les DJ sets que font les copains les plus branchouilles ; car si en juillet on les snobait à dormir tranquillement au bord d’une piscine, en septembre on leur montre qu’on est bien de retour. D’ailleurs, il suffit de regarder autour de soi pour s’en rendre compte : on n’est pas les seules, et les beaux mâles ont enfin arrêté de traîner des pieds en espadrilles et débarquent apprêtés pour nous danser après. Cool.

4. Les célibataires sont fatigués de l’être

Il fait bon d'être célibataire quand les beaux jours reviennent, que les jupes de filles raccourcissent et qu’on sort enfin de l’hibernation triste et l’équation série + couette. D’ailleurs, les nombreuses ruptures des mois fatidiques, mai et juin, l’attestent. Mais si au départ c’est marrant de faire les délurées de l’amour sur des toits-terrasses, à philosopher sur le kiffe du célibat un mojito à la main, les douces réalités de juillet et d’août auront rattrapé même les plus irréductibles du couple : oui, c’est un peu triste (et difficile en plein cagnard) de zyeuter indéfiniment les filles sur la plage pour n’avoir finalement que son vieux pote pour nous mettre de la crème solaire, ou encore d’être la seule personne de la maison de vacances à ne pas faire de sieste crapuleuse après le barbecue du midi. Bref, le célibat ça va deux mois et le temps d’un bal des pompiers, mais quand la pluie arrive et que septembre bat son plein, il est temps d’ouvrir grands les yeux : les derniers poissons de l’été arrivent. Et franchement, ils ont bien envie d’être ferrés. Parfait !

5. Winter is coming

Ah, l’hiver, ses longs jours sombres entrecoupés de grêle et de pluie, au cours desquels on erre, en manque de vitamine D, regardant avec nostalgie nos clichés Instagram de l’été... L’hiver, c’est nul, ou presque, si on met de côté la belle bataille de boules de neige qu’on pourra se permettre à Noël si le temps est clément, et la descente de ski si l’occasion se donne. Mais autrement, comment dire ? Pas moyen d’être seule sous la couette à avoir les pieds gelés sans autre paire de jambes contre laquelle se réchauffer. Idem pour le retour de Homeland, Downton Abbey, et autres séries cultes : c’est pas drôle de les regarder seule dans notre pire pyj’ en mangeant des nouilles chinoises. Oui, quand il fait froid, il nous faut des bras doux pour survivre, et les plus romantiques d’entre nous penseront même que les arbres roux de l’automne s’admirent mieux au bras d’un rouquin. C’est donc pressant : il nous faut un mec pour l’hiver. Et rassurez-vous : eux aussi auront bien besoin d’un doux soutien pour la morte saison. À bon entendeur !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.