• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

On a testé : peut-on tomber amoureuse de n'importe qui?

Test : peut-on tomber amoureuse de n

Vous croyez au coup de foudre ? Depuis quelques jours une étude enflamme la toile. Un formulaire de 36 questions permettrait à deux personnes qui ne se connaissent pas de tomber amoureuses en 45 minutes chrono. On a testé.

Selon vous, l’homme idéal est brun, grand, avec un regard ténébreux ? Ou plutôt blond, avec les yeux verts et un sourire ravageur ? Selon un psychologue américain, la formule magique pour tomber amoureuse n’aurait rien à voir avec les critères physiques. Ou du moins, pas uniquement. En 1997, Arthur Aron met au point un formulaire de 36 questions, imaginé pour faire naître l’amour entre deux inconnus. Récemment, le New York Times a publié le témoignage de Mandy Len Catron, écrivaine et professeur à l’Université British Columbia de Vancouver, qui s’est elle-même prêtée au jeu. Intriguées, nous avons donc demandé à nos deux stagiaires (célibataires) de bien vouloir tenter l’expérience. Deux personnes de sexe différents auront-elle la même perception de ce test ? Voici ce que nos cobayes (un peu forcés, certes, mais pour la bonne cause) en ont pensé.

Le point de vue féminin : Anaëlle, 21 ans

Premières impressions

J’ai été surprise parce que les questions sont très ciblées, très personnelles. Ce n’est pas un problème pour moi de raconter ma vie, du coup je n’étais pas vraiment gênée. Mais on ne s’attend pas à aborder des thèmes aussi intimes que l’amour, la mort, ou la famille, avec une personne que l’on connaît à peine. En répondant par exemple à la question “Si tu pouvais sauver une seule personne de ta famille, laquelle choisirais-tu ?“ ou “Quand as-tu pleuré pour la dernière fois ?“, impossible de tricher ou de mentir. Si les réponses sont sincères, ce questionnaire est un bon moyen de dresser le portrait émotionnel de quelqu’un et d'en apprendre beaucoup en peu de temps.

Point fort

L’effet désinhibiteur des questions. Dans la vraie vie, tu gardes les dossiers du genre “Racontez votre plus grand moment de honte ?“ bien cachés, et tu ne les dévoiles certainement pas pendant le premier rendez-vous !

Point faible

Le contexte enlève quand même une part de magie, il n’y a pas vraiment eu de séduction entre nous. Il y a un côté “entretien d’embauche“ qui me dérange un peu.

Verdict ?

Je ne suis pas tombée amoureuse. Mais on a découvert qu’on avait plein de points communs, la même sensibilité, la même vision sur certains sujets... C’était vraiment agréable comme conversation. Martin est drôle, émotif, et très famille, comme moi. Je pense que ça vaut la peine d’essayer de faire ce test, au moins une fois dans sa vie.

Le point de vue masculin : Martin, 26 ans

Premières impressions

J’étais assez sceptique sur le concept, pour moi il n’y a pas de formule magique pour tomber amoureux. Pourtant, j’ai été agréablement surpris. En répondant aux questions, j’ai été beaucoup plus ému que ce à quoi je m'attendais. Après, pour que ça fonctionne, il faut jouer le jeu, et accepter de se livrer à l’autre. Pas facile d’avouer “Quel a été le moment le plus embarrassant de votre vie ?“ à une quasi inconnue ! On est resté 50 minutes à discuter, mais on aurait pu continuer pendant deux heures je pense.

Point fort

La dimension introspective du questionnaire. Certes, tu t’intéresses aux réponses de l’autre, mais ça t’oblige également à faire un point sur toi-même. J’étais troublé, j’ai même eu les larmes aux yeux à un moment.

Point faible

C’est facile de ne pas se laisser piéger, certaines questions sont un peu trop attendues, avec des ficèles un peu grossières pour te tirer les vers du nez.

Verdict ?

J'ai trouvé Anaëlle très honnête. Elle est rigolote et je suis sûr que c’est une fille bien. Mais je suis trop romantique pour tomber amoureux dans un cadre précis. D’ailleurs, je ne pense pas retenter l’expérience à nouveau. Maintenant que j'ai répondu aux questions une première fois, je ne pourrai pas être autant spontané. Je pense que ce test ne peut fonctionner qu’une seule fois.

Si vous avez envie de tenter l'expérience, les questions sont en lignes (en Anglais) sur le site du New York Times.

LIRE LA SUITE
Céline Puertas
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.