• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Mission : trouver l'amour sur Adopte Un Mec en une semaine !

adopte un mec

Peut-on trouver l'amour sur le site de rencontre Adopte Un Mec ? Si Dieu a pu créer le monde en sept jours, puis-je trouver l'amour dans un tel laps de temps ? Si oui, promis, dimanche c'est sabbat et je le passe en repos sous la couette.

Jour 1, mission : dépoussiérer mon vieux profil Adopte

Depuis quand suis-je inscrite sur genre de sites de rencontre, à savoir : pas trop de contraste, le visage dégagé, avec une lumière et une photo frontales. Comme ça, pas de mauvaise surprise, pas de zones d'ombre, et pas de cachotteries. Le hic, c'est qu'en revoyant les photos, je me rends compte qu'entre temps, j'ai changé dix fois de look et perdu 20 cm de cheveux. Pas grave, je vais le préciser dans mon annonce dans la description. Puis j'attends. Quelques heures après, je peux commencer à faire le ménage dans les quelques "charmes" qu'on m'a lancé aujourd'hui. Bilan : 3 mecs passables sur 50, ce n'est pas gagné. Parce qu'en plus, sur les 3 restants, y'en a un qui a mis "Marc Levy" et "Musso" dans sa liste "littérature", alors… j'ai préféré ne pas le garder, hélas.

*Le truc du jour : je vois passer le profil du plan cul d'une copine, Nico, sur la page d'accueil d'Adopte. J'ai honte un peu pour les deux, et je ne sais pas trop si ça se fait de "dénoncer" mes homologues de galère.

Jour 2, mission : jouer le jeu d'Adopte Un Mec

Aujourd'hui, j'ai décidé de jouer le jeu et de ne pas me formaliser par le look kitsch du site et les pseudos craignos de la majorité des mecs : "Weshbébé75", "Noix de Cajou", "Kétamine"… Une conversation s'engage alors par "love message" avec un garçon qui s'appelle "hahaha" (je vous ai dit, je ne me formalise plus) et en attendant ses réponses, plus que de surfer sur le site, j'y zone sans trop d'entrain. Entre les régions trop éloignées, les mecs qui ont des photos de profil louches avec des menottes, des chiens en peluches, des lentilles de contact rouges (si) ou alors une tête de suicidaire-dépressif, les "tombés du camion" portent bien leur nom et sont loin d'être ragoûtants. Certains même se tiennent le menton comme en 1999, tête penchée, ce qui créé en moi une sorte d'épiphanie : le mec qui tient son menton entre ses doigts avec la tête penchée serait-il l'équivalent masculin de la fille qui fait des selfie duck face ? Il semblerait que oui. Déprimée, je décide de couper court à mon échange avec "hahaha" et d'aller me changer les idées sur Twitter.

*Le truc du jour : j'ai donné un faux prénom à "hahaha", alors c'est décidé : au premier abord, je m'appelle Lola sur Adopte Un Mec. Ne saura la vérité que celui qui saura me rencontrer.

Jour 3, mission : trouver des mecs potables sur Adopte Un Mec

Suite à ma déception et l'âme sœur 2.0. Que faire ? Peaufiner le moteur de recherche ? Changer mon annonce (très succincte) ? Laisser tomber ? J'hésite. Mais comme me l'a dit un ami le week-end dernier : "Y'a des mecs bien sur Adopte Un Mec … Regarde par exemple, moi j'y suis, Antoine y est, toi aussi…" Mouais. Mon pote en question est un célibataire endurci pas prêt de se poser et Antoine est un coureur de jupon invétéré qui a bien compris qu' Adopte Un Mec était le bon prétexte pour choper pleins de filles ("Mais si, moi aussi je cherche l'amour, mais viens on teste notre compatibilité sexuelle avant" )… Quant à moi, je ne me prononce pas mais j'ai peur : et si Adopte Un Mec était le bureau des cœurs paumés ? En attendant d'en être certaine, je trie mes "charmes", n'autorise que quelques "produits" à me "charmer" et répond à "hahaha" qui ne se remet pas du fait que je ne lui ai pas répondu dans la minute. Bref, ils travaillent les garçons sur Adopte, ou leur boulot c'est "lanceur de charme sur un site de rencontre"? Parce qu'on est mardi, qu'il est 16h, et que je n'ai pas que ça à faire que de répondre au taquet. Ou presque.

*Le truc du jour : de bon matin, j'ai mis de moi-même un mec dans mon panier, "Poète Andalou", que je trouvais pas mal et qui disait aimer les haïkus tout en regardant des films Nouvelle Vague. Intriguée par son profil intello-bobo, j'ai tenté de le consommer. J'attends toujours qu'il me contacte, par "chat" ou "love message". VDM.

Jour 4, mission : sortir de l'ennui

Je me suis rendue compte que j'ai tout bonnement oublié d'aller sur Adopte Un Mec de toute la journée. Il faut croire que rien vraiment rien ne m'y rattache, pas même les conversations avec "hahaha" où il me complimente sur mon prénom ("C'est joli Lola") et me demande ce que je fais dans la vie, où j'habite, bref des questions aussi plombantes dans la vraie vie que sur internet. Je décide donc de faire un tour nocturne sur le site, pour voir ce que j'ai raté aujourd'hui. Ainsi, 113 hommes ont vu mon profil mais seulement… trois garçons m'ont envoyé un charme ! Je commence à le prendre mal. Je mate alors les trois gentils irréductibles qui m'ont envoyé un charme, n'en déplaise aux 110 autres : un bigleux, un chauve et un autre déguisé en lapin. C'est très très mal barré pour moi et j'ai envie de faire ma Nabila : "Allô le mec mignon ? T'es sur Adopte, et t'es pas adoptable ? Non mais allô quoi." Ceci dit, apparemment moi non plus je ne fais pas partie de la catégorie "mignonne", aux vues de mon pauvre ratio entre les nombres de visites de mon profil et les charmes lancés. Tristesse, ou comment j'apprends via Adopte que je suis statistiquement un thon.

*Le truc du jour : j'ai eu une grande conversation engagée avec un "Brun" qui porte bien son pseudo, si la photo est bonne. Je note encore que si je mets plus de dix minutes à répondre, mon partenaire de chat doute de lui et regrette ses réponses : "Waouh je viens de voir que je t'avais envoyé "tshus" pour dire bonjour, je comprends pourquoi tu me réponds pas, et pourquoi les gens en général me répondent pas ahah promis je peux mieux faire" "ah je suis lourd à ce point…" pour finir par un "Lola ?" désespéré. Oui je m'appelle Lola sur Adopte Un Mec et non, il n'était pas lourd mais il est en train de sérieusement le devenir. Next ?

Jour 5, mission : ratée

Aujourd'hui, je dois de bon matin me convaincre à nouveau que l'amour est au bout du clic, qu'il ne faut pas que je perde la foi et que je dois m'accrocher jusqu'au bout à cette expérience de love 2.0, surtout qu'il ne me reste plus que deux jours et que rien de très convainquant s'est encore manifesté. Adopte Un Mec n'est définitivement pas addictif comme Game of Thrones, ou Downton Abbey. Et comme à part des (je cite) "Ah, et c'est joli Lola, je trouve ça sympa comme prénom" et des "Et qu'est ce que tu fais de beau alors Lola ?", les conversations tournent en rond et il faut croire que le prototype de l'homme, le vrai, celui qui te dit "T'as pas un mail perso, ou un number bébé, comme ça on se fait un café au lieu d'échanger des banalités sur Adopte ?" a déjà trouvé l'âme sœur, ou lit des haïkus tout en m'ignorant royalement.

*Le truc du jour : je ne comprends pas comment mon taux de popularité peut être en augmentation alors que j'autorise peu de garçons à ma chatter... Je suis à 61% convaincue, comme mon taux.

Jour 6, mission : sauter (enfin) sur l'occasion

Aujourd'hui, encore 155 personnes ont vu mon profil, pour seulement 7 charmes. Aïe. Ca me déprime un peu mais je préfère ne pas tirer de conclusion histoire de garder intacte mon estime personnelle. Sinon, enfin, enfin, ENFIN j'ai trouvé un mec qui a l'air chouette sur le site, "Moka"; et par chouette, je veux dire qui semble avoir des goûts divers et variés, une pilosité normale, une vie trépidante, fumant un peu et buvant dans la mesure du raisonnable, c'est-à-dire soir et week-ends en milieu urbain. Mais alors, que fait-il sur ce site ? Il faut que je lui demande et prenne mon destin sentimental en main par la même occasion. Alors je prends contact, c'est une première : je sors de ma passivité presque légendaire (j'ai au fond de ma boîte mail Adopte des messages du 27 novembre 2011 qui demandent encore de mes nouvelles) et contacte sobrement Moka par message : "salut !" Puis j'attends… Après une bonne journée en attente d'une réponse de Moka, j'ai enfin un pâle début de conversation ("salut, oui salut, alors tu fais quoi de beau ?") jusqu'à ce que, bien sûr de lui et dans le genre déconcertant, le charmant Moka m'annonce… "Okay, à +, je vais faire une sieste". À 16h30, en plein milieu de notre prise de contact ! Bon. Je lui souhaite donc une bonne sieste et reste intriguée : quel genre de personne peut faire une sieste un jour de semaine à 16h30 (en plein milieu d'une conversation avec moi) ? Un chômeur ? Un rentier ? Un artiste maudit ? J'ai à peine le temps de lui demander en faisant une plaisanterie qu'il est déjà déconnecté. Je parie qu'il ronfle, Moka.

*Le truc du jour : je me demande vraiment si ce site est fait pour moi. En attendant de savoir, je passe en revue mes "charmes" pour rigoler encore un peu des photos de profils et des pseudos : Feeling, Et si CT lui, Bouyav et Momo n'ont pas retenu mon attention, hélas. Je m'imaginais bien : "Alors, comment vous vous êtes rencontrés tous les deux ? " "-Oh, il avait une photo de lui sur Adopte un Mec avec des lunettes de soleil trop cool et son pseudo c'était Bouyav, que veux-tu, j'ai succombé… " Ou pas.

Jour 7, mission : admettre l'échec

Moka m'a répondu, mais la conversation a pris la tournure de toutes les autres : des banalités sans une once d'excitation, de coup de foudre virtuel à faire trembler mes doigts sur mon petit clavier azerty et vibrer mon cœur comme un iPhone en silencieux. Cul-de-sac au bout de la fenêtre de chat, aucune sensation de réel, de chair, d'envie, en commençant par la proposition d'un simple café, ou même un coup de fil. En fait, Adopte est un réseau social comme les autres : il demande du temps, et de l'engagement. Quand on est devant son ordinateur, il demande même un nouveau réflexe. Car en plus d'ouvrir notre boîte mail, notre Facebook, éventuellement notre compte Twitter et notre Tumblr, il faudrait aussi, en parallèle, ouvrir un onglet "Adopte" pour suivre les charmes (décevants pour ma part) qu'on a eu et tenter de parler à des inconnus, alors que la plupart du temps on n'a pas le loisir de répondre à nos amis sur Facebook. Je ne dis pas que l'amour y est impossible (j'ai un couple d'amis qui va se marier qui s'y est rencontré d'ailleurs) mais il faut des ingrédients très précis pour trouver l'amour sur Adopte Un Mec.com (en une semaine, qui plus est) :

- une fille ultra motivée
- énormément de temps
- du rebondi à chaque conversation ennuyeuse
- pas de ton ironique (si possible)
- un profil ultra détaillé (les garçons aiment bien comme ça ils commentent le film qu'on aime et ça leur sert de prétexte en accroche)
- une tolérance aux pseudos nuls, garçons moches et à l'esthétique criardo-sexy du site

Bilan : Non, je n'ai pas trouvé l'amour sur Adopte Un Mec, mais plutôt l'ennui.

C'est vrai, je trouve ça moins excitant que Facebook (où l'on peut chercher à voir si l'on a des amis en commun avec notre target et le traquer en le géolocalisant dans ses "events" histoire de tomber par hasard sur lui dans un bar). Puis c'est toujours moins drôle que Twitter, où l'on juge quelqu'un à son sens de la répartie et son orthographe en 150 signes ; moins envoûtant que la vraie vie, où un coup de foudre visuel est toujours possible ; et enfin, moins osé que Tinder, où l'amour, à défaut de se trouver en une semaine, nous attend au bout de la rue !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.