• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les pires potes de mon mec

potes mecs

Qu'on sorte avec Jules ou Jim, une seule constante : ses potes. Typologie des énergumènes qui l’entourent.

Notre amoureux et sa bande de copains, c'est une histoire d'amour qui a bon dos. Comme un scénario d'une comédie américaine bien ficelée qui tourne rond depuis des décennies, si le personnage principal peut changer, les rôles secondaires, eux, restent invariables... La preuve en cinq cas.

Le relou
Le relou, c'est le pote de votre mec qui devient vite l'incarnation de l'enfant qu'on n'a pas encore : il faut s'occuper de lui. Tout le temps. Quand il est saoul et qu'il n'arrive pas à rentrer chez lui tout seul, quand sa carte est bloquée et qu'il faut lui avancer de l'argent, quand sa nana l'a viré et qu'il a élu notre canapé comme site officiel de sa déprime. Bref, impossible de s'en débarrasser, c'est "comme un frère", sauf qu'il accapare au final toutes nos soirées à deux. Le pire, c'est que la seule fois depuis 6 mois où il a pris une initiative et a eu la responsabilité d'un projet, c'est pour acheter une PS3 à notre mec.

La méthode choc : Lui dire carrément ce qu'on pense. Vu que c'est un boulet, y'a peu de chances qu'il devine par lui-même. Alors dites-lui avec tendresse... et humour. Avec un gentil sourire, tout passe. Même "dégage".

L'indifférent
Dans la bande, disons que c'est le plus terre-à-terre : il sait d'avance que les chances pour que qu'on épouse son meilleur  pote sont d'environs de 3%, vu l'état actuel de la France, de l'économie en général, et des chiffres du divorce. Pote à la dure, il préfère donc mettre son énergie vers son ami, plutôt que vers nous. Il ne se rend pas compte que non seulement il envoie clairement un rude message "t'es pas la première et j'en verrai d'autre", mais qu'en plus, sa façon de superbement nous ignorer est assez insultante. En gros, même si on a relu tout Spinoza l'été dernier, il pense vraiment qu'on est une coquille vide. Pire : quand on parle, il décroche de la conversation. Charmant.

La méthode choc : L'ignorer en retour. C'est un peu collégien comme réaction, mais impossible de faire la fille qui s'acharne à lui parler, ou à vouloir clarifier son indifférence gratuite envers nous. 10 contre 1 que c'est lui qui revient avec un sujet de conversation tout frais.

L'exclusif
Les meilleurs moments de sa vie restent quand ils avaient tous 17 ans, allaient au dancing du camping de leur bled de vacances et se faisaient refouler par des blondes. La grande époque des paquets de clopes à 10 francs à la sortie du lycée et tickets conso lui manque, et il ne rate pas une occasion de vous le rappeler. Pour lui, c'est depuis qu'on est dans la vie de son pote que c'est fini, le temps des cerises. Alors il se plaint et revendique sans cesse son droit légitime et ultime à partager des moments seul, "comme avant", avec son copain adoré. Ils ont même des rituels louches, comme d'aller au printemps se faire un pique-nique rien que tous les deux... Grand moment d'amitié durant lequel le pote exclusif ne peut s'empêcher de penser que la fin de la belle vie, c'est à cause de nous. Dommage.

La méthode choc : Laissons-les profiter des ces moments d'amour en paix. Au final, il y a de fortes chances que cette exclusivité imposée gonfle franchement l'objet de toutes les convoitises, et le ramène tout naturellement dans nos bras.

Le refoulé
Lui, c'est le pote version homme à femmes, et justement, le fait qu'il y en ait une différente à chaque nuit suppose donc  personne à ses côtés au diner. Parce que dans sa tête, il est libre, il n'envisage pas de copine à long terme : à part nue dans son lit, la femme n'a pas grand intérêt pour lui. Nos soupçons de son amour plus charnel qu'amical pour notre chéri ont commencé à se former quand il s'est mis à pleurer à l'annonce que cet été, on partait sans lui. Et enfin, ça s'est confirmé quand, au Nouvel An dernier, il a insisté  pour embrasser notre amoureux alors qu'il n'y avait pas de gui.

La méthode choc : Faire part de nos soupçons à notre mec : "Tu es sûr que ce n’est pas toi qu’il préfère, finalement ? ». Plus que la méthode choc, c'est la méthode rédhibitoire.

L'avenant
L'avenant, c'est finalement le plus chouette de tous. A notre écoute, attentif et joyeux, il est sympathique et abordable. Aux soirées, il s'assure de notre verre bien rempli, nous confie les secrets de la bande et nous explique comme il peut la source des innombrables private joke. En bref, c'est un garçon plutôt normal. On s'imagine même passer un Noël des amis avec lui, et jouer des coudes pour être à sa droite à table. C'est notre chouchou, c'est tout.

La méthode choc : Surtout, on garde de bons rapports avec cette perle. Alors on oublie de quitter chéri pour lui, ou d'être jalouse de sa nouvelle copine... Autant éviter d'être le top 5 des pires copines de notre mec.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.