• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les 5 règles à appliquer avec son ex

Scarlett

En période de Saint Valentin, les plus cyniques d'entre nous songent à l'alternative interdite : l'Ex. Grossière erreur... Voici 5 commandements de filles-Jedi à appliquer avec l'ex si l'on veut un jour connaître des lendemains chantants. Soyons fortes.

Le 13 février, le site YourTango lance la journée de rupture avec son ex, pour la veille de la Saint Valentin. Si pour eux, à mettre un terme à toutes relations virtuelles avec l'ex est fortement conseillé, nous aussi on a quelques préceptes à donner.

1- Le deuil tu feras
Revoir son ex la semaine d'après la rupture, c'est mission impossible, sauf si vraiment on est sortie avec lui que 24h en colo et qu'on l'aimait même pas. Mais comme on n'a plus 14 ans, c'est définitivement impossible. C'est beaucoup trop tôt, la preuve : lui faire la bise vous semble tellement étrange que ça vous donne la nausée. Il y a donc un minimum prescrit avant de revoir son ex et d'entrer dans la grande mascarade du "on est amis et on a des choses à se raconter" : au moins 3 mois. Le reste n'est que poussière.

2-La nostalgie tu oublies
Revoir son ex, passe encore dans certains cas ; mais la nostalgie ,  le bon vieux temps, les cerises qu'on grignotait l'été au bord des chemins, c'est niet. Ce qui est beau, dans un souvenir, c'est la pudeur qu'on en garde : on ne revoit pas son ex pour partager ces beaux moments qu'on a eu ensemble. Si c'est nécessaire, c'est que le présent est carrément ennuyeux, et là, il faut se l'admettre : on n'est pas amie avec son ex, mais on l'aime encore. Ou on a tellement rien à lui dire qu'on ressasse vainement le passé. Oui, parfois, l'absence de sexe décharne fortement une relation entre deux êtres.

3-Virtuellement, tu le tueras
Là, on rejoint le site YourTango : quand bien même on reste amis, et on se fait un petit concert ensemble de temps en temps, être amis Facebook avec son ex, l'avoir en contact Skype, et sur MSN, c'est indécent. Déjà, on essaie d'avoir une relation plus simple avec lui ; là, on en est à savoir avec qui il a zouké la semaine dernière et les statuts qu'il poste et que sa nouvelle copine n'apprécie pas. On sait quand il est connecté, donc seul, donc pas avec sa copine, donc son couple est nul, enfin vous avez compris : le virtuel ouvre une autre dimension beaucoup trop importante. Alors qu'un coup de fil tous les 3 mois pour se faire un chocolat, c'est tout à fait gérable. Et encore.

4-Le silence tu subiras
On a mille sublimes moments à raconter de sa dernière histoire; on le dit beaucoup, mais jamais assez : l'Ex ne doit pas être (trop) mentionné au nouveau chéri. Ainsi, à chaque référence ultime qu'on peut sortir, chaque anecdote trop marrante à raconter, chaque souvenir qui surgit, on se mord la langue et on se le garde. Et pour info : ça ne marche pas de remplacer "mon ex" par "avec un pote". Le nouveau chéri n'est pas non plus un crétin fini... Enfin, on l'espère.

5-La page, tu tourneras
Ceux qui ont les relations les plus saines en couple sont assez formels : revoir les ex, c'est souvent, pour ne pas dire toujours, une mauvaise idée. Déjà, pour quoi faire ? Se rendre compte que cette symbiose incroyable qu'on avait est rentrée dans l'ordre du commun ? Updater notre vie, voir si on a bien fait de se quitter ? Justement, si rupture il y a, c'est en général qu'on a plus grand-chose à partager. Alors à moins que les deux ont parfaitement tourné la page et refait leur vie, et qu'ainsi toute ambigüité est bouchée, revoir son ex, c'est un peu, comme dit une amie, "faire les poubelles". Oui, le terme est dur, mais enfin, il faut se l'avouer : un jour, la relation a été jetée. Si l'heure n'est pas au recyclage, ouste ! Purement et simplement. Au mieux, on se croisera para hasard à l'occasion.

Remarque
Si l'ex n'est pas oublié, les sentiments encore d'actualité... La cause est perdue ; les sentiments sont éparpillés, bref, aucun conseil semble le bon. Sauf la nauséabonde métaphore de l'amour et des poubelles, et l'évidente facilité de remettre le couvert avec un plat qu'on ne connait que trop, rien n'y fait : après tout, l'ex, c'est une question intime... Et surtout intimidante.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.