• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le "oh oh moment" : quand rien ne va plus !

ohoho

Il a suffi d'un rien, et pourtant c'est trop tard : quelque chose en nous s'est définitivement brisé.

"Il y a quelques années, je rencontre lors d'un week-end à la campagne avec  des amis un garçon trop bien sous tous rapports : beau, charmant, intelligent. Une fois à Paris, il m'invite à dîner au restaurant, tout se passe bien, la bouffe est bonne et la conversation très sympa... Il m'invite donc chez lui, je suis hyper contente. Sauf qu'une fois chez lui, il lance un cd de musique expérimentale indienne et me dit très solennellement : je vais te masser, maintenant. Déjà que c'était étrange, comme approche, il ajoute : "mets-toi nue". Oh oh. J'ai paniqué intérieurement, mais je suis restée chez lui à me faire masser et j'ai continué à le voir quelques temps...Mais dans ma tête, je savais pertinemment qu'entre nous, c'était mort. J'ai pas supporté le trip louche indien prémédité." Charlotte, 27 ans.

"Première nuit avec un mec qui me convainc moyen, on fait l'amour et vlam ! une bonne claque sur les fesses. Oh oh. D'un mec que je connais pas, sans prévenir, ça le fait pas." Camille, 20 ans.

"Il m'a dit qu'il était DJ à ses heures perdues. C'est mort ! C'est snob, je sais, mais les DJ je peux pas. Y'a tellement de garçons qui en profitent pour se donner un faux genre !" Flo, 29 ans.

"Dans un bar, un soir je me suis fait draguer par un mec pas mal. Jusqu'au moment où il m'a avoué être fan de Muse. Oh oh." Amélie, 22 ans.

"Un jour, mon copain débarque en casquette + bermuda + clefs en collier autour du cou. Ca a marqué la fin de mon amour pour lui, ce look moniteur de club MED." Martine, 30 ans.

"Le jour où j'ai vu son pénis : un baobab. Il avait un pénis énorme, et si certaines filles auraient été ravies, moi c'était ma première fois et dans ma tête j'ai fait "oh oh". Et je l'ai plus jamais revu." Alma, 28 ans.

"Je suis musicienne. Un soir, un garçon qui me plaît bien passe chez moi sous prétexte d'une session musique. Il vient donc avec sa guitare dans ma chambre, et commence à chanter une de ses compositions : horrible ! Il chantait mal, faux, et se la jouait rockeur romantique. Ca a cassé aussi sec la moindre attirance que j'avais pour lui." Malika, 24 ans.

"Une fois, devant un film, il a délicatement posé sa tête sur mon épaule. D'un seul coup j'ai eu l'impression d'être l'homme et lui la femme... oh oh... Ca va pas le faire! Radical, mais impossible d'enlever cette sensation de mon esprit ensuite !" Sarah, 25 ans.

"Première sortie au ciné en amoureux. Il fait en sorte de passer en premier à la caisse. Du moins c'est ce que je crois. Et là, "une place svp". Il paye sa place et file s'installer dans la salle sans un regard pour moi. Oh oh... ca va pas être possible ! Désolée"... Marie, 22 ans.

"Un jour, je dinais avec mon amoureux et fait une référence à Modigliani en parlant d'un type de femmes. Regards interrogateurs de la part de mon interlocuteur : mon copain ne sait pas qui c'est. Oh oh. Ca m'a définitivement bloqué. Je l'ai quitté déterminée à vouloir être avec un garçon un chouia plus cultivé..." Rose, 25 ans.

"Ca faisait hyper longtemps que je courais après cette fille, et on passe enfin une nuit ensemble. Je savais qu'elle était en plein déménagement ; le lendemain, elle m'appelle et me dit : "Je suis en bas de chez toi, tu peux venir  là? J'ai besoin des clefs, je suis avec les déménageurs, pour faire monter quelques affaires..." J'étais au bureau. Je suis resté calme, et j'ai dit "non". Puis je ne l'ai plus jamais revue..." Joe, 32 ans.

"Un matin, je l'ai regardé, et je l'ai trouvé laid. J'ai compris que c'était fini." Aude, 30 ans.

"Un matin, je vais chercher ma copine à l'aéroport après les vacances de Noël. j'étais très content de la revoir, et quand elle me voit, elle se met à courir vers moi... C'est étrange, mais à ce moment-là, un truc s'est rompu. Oh oh. j'ai vu qu'on n'était pas fait pour être ensemble, en fait." Tom, 29 ans.

"Un jour, j'étais d'humeur maussade et j'envoie un SMS à mon copain du genre "je traverse une crise de doute entre nous". Il me répond "moi aussi." Oh oh. En continuant le bluff jusqu'au bout, on s'est donc quittés..." Joséphine, 24 ans.

"A mon nouveau boulot, je flashais sur un collègue. Un jour, on est tous les deux dans l'ascenseur, et par inadvertance je tire sur son fil de casque. la musique sort donc directement de son Iphone : il écoute David Guetta ! Le choc. Mon attirance m'est vite passée..." Zoé, 27 ans.

"Il y a quelques années, j'étais dingue d'un garçon qui me faisait un peu courir, et surtout qui rechignait à me présenter à sa famille. Le jour où il daigne enfin me présenter sa mère qui l'a élevé seule, je flippe : pour moi, c'est une sorcière. Horrible, flippante, manipulatrice, méchante. Et lui, avec elle, c'est un gamin traumatisé, rien de plus. Oh oh. En panique, j'en parle à ma meilleure copine, mais rien ne me calme... Une semaine après, je le quitte. En prétextant d'autres raisons, bien sûr, mais a posteriori  j'ai réalisé que j'avais pas envie de passer le restant de mes vacances de Noël avec cette femme." Elise, 23 ans.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.