• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

La bonne éducation (sexuelle)

Education sexuelle

Vous lui plaisez, il vous plaît ? Vous avez fait la moitié du chemin ! Mais attention, certains travers pourraient bien le faire fuir. Sept règles d’or pour se conduire comme une (gentle)woman au lit.

Je ne fais pas de commentaires

Lui qui était si classe en chemise-veste-jean, voilà qu’au naturel il présente moins bien que vous ne l’auriez imaginé. Poignées d’amour, abdos inexistants, partie cruciale de son anatomie qui n’est pas à la hauteur de vos espérancesâ??? Le savoir-vivre veut que vous ne lui en disiez pas un mot. On n’est pas là pour faire un inventaireâ??! En cas de forte déception, baisser la lumière ou se réfugier sous la couette (voire fermer les yeuxâ???) peut se révéler une parade utile. Bref, concentrez-vous avant tout sur vos sens. Et mieux vaut éviter de déguiser la remarque vache en petite vanne désinvolteâ??: «â??Marrant ça, tu m’as pas dit que tu faisais du karatéâ???â??» ou pis, de surjouer la tendresse, en agrippant un de ses bourreletsâ??: «â??Oh ch’est mignon, chaâ??!â??» Au bout de cinq ans de vie commune, ça peut passer pour une marque d’affection. Quand on se connaît depuis peu, c’est juste glaçant.

J’y vais step by step

Le vieux principeâ??: «â??Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasseâ??» reste indétrônable en matière de savoir-vivre sexuel. Il est donc bon de se rappeler que le «â??quickieâ??» fonctionne généralement lorsqu’on se connaît un minimum, et qu’en d’autres circonstances (fin de soirée arrosée) il peut être interprété comme l’équivalent d’une halte au McDo, soit le besoin irrépressible de satisfaire une faim express, quitte à culpabiliser par la suite. Là encore, un peu d’équitéâ??: comment réagiriez-vous s’il se jetait sur vous sans vous laisser le temps d’enlever votre Dim Up (si vous n’étiez pas dans un état alcoolisé, s’entend)â??? Sachez que personne n’aime être pris pour un objet, y compris nos amis les garçonsâ??! Donc même en cas de pulsion incontrôlable, on sauve les apparences et on assure un service minimum de préliminaires.
 

Je joue donnant-donnant

Dans l’intérêt de tous, un minimumde réciprocité est toujours apprécié. Vous avez atteint l’orgasme avant luiâ??? Félicitations. Mais ce n’est pas une raison pour le laisser sur le carreau en lui tournant le dos dans le lit. De même, s’il met un point d’honneur à s’attarder sur toutes les zones érogènes de votre corps pendant une heure, il s’attend probablement à ce que vous lui rendiez (un peu) la pareille. Alors soyez fair playâ??! Même si telle ou telle pratique n’est pas forcément votre truc, essayez d’aller au-delà de vos expériences passées. Pas question de se forcer, juste de laisser tomber ses a priori. Et puis qui sait si ce qui vous déplaisait avec un autre ne vous plaira pas avec luiâ??? On rend ce qu’on nous donne, donc. Mieuxâ??: on s’investit en premier. Irrésistible, pour la plupart des garçons, qui ont parfois du mal à nous comprendre, il faut bien le dire.

 Je participe

Parfois, il arrive que ça ne soit pas vraiment le feu d’artifice escompté. Vous le sentez intimidé, un peu perdu, voire franchement à côtéâ??? Soit. Mais rester les bras ballants pour vous plaindre après, c’est un peu facile, nonâ??? Alors retroussez vos manches et aidez-leâ??! A savoirâ??: n’hésitez pas à lui montrer ce qui vous fait plaisir. Sans pour autant en faire trop («â??en fait c’était mieux tout à l’heure, quand t’étais un peu plus à droite, mais sur le côtéâ??») sous peine de transformer le tout en pensum. C’est au contraire le moment de se montrer subtile et de déployer toute une gamme de soupirs et de tortillements, de façon à ce qu’il croie avoir trouvé ça tout seul. Et n’oubliez pas de le récompenser pourses effortsâ??: s’il s’en sort bien, on l’exprime au lieu de rester de marbre en s’autorisant à lever un sourcil de temps en temps.

Je ne bavarde pas

«â??Il y a un temps pour toutâ??»â??: c’est ce qu’on vous disait en classe ou à la maison, et ça reste vrai au lit. Attendez un peu pour les confidencesâ??: l’intimité n’est pas synonyme de grand déballage. Sachez apprécier le silence, d’autant que monsieur a besoin d’un peu de concentration pour assurer. Inutile donc de lui raconter votre vieâ??: si ça se passe bien, vous aurez d’autant plus de chances de le revoir et de lui confier tout ça tranquillement. A bannir donc, toute référence àâ??: votre première fois, vos envies de bébé, vos rapports avec votre mère… Pas la peine non plus de lui infliger les questionnements sans-réponse-qui-rendent-fou dont vous aviez pris l’habitude avec votre dernier mecâ??: «â??Et alors, ce bourrelet, tu l’avais remarqué avant que je te le dise, ou pasâ???â??» Enfin, toute mention de vos ex serait évidemment malvenue. Sans parler des comparaisons…

 

Je demande la permission

Une envie subite de l’attacher aux montants du litâ??? De lui bander les yeux ou de le couvrir de chantillyâ??? Les fantasmes étant les choses au monde les moins partagées, un seul détail compteâ??: son accordâ??! Même dans le feu de l’action, on n’impose pas telle ou telle pratique sans avoir tâté le terrain au préalable. Rappelez-vousâ??: les hommes ne fonctionnent pas tous de la même manière. En la matière, les effets de surprisesont rarement heureux. Donc, pour que la magie puisse être au rendez-vous, restez en terrain neutre au départ, et allez-y graduellement pour les horizons inconnus. Et s’il refuse, n’insistez pas. Essayez par contre de découvrir ce qui l’excite lui, de façon à trouver un terrain d’entente. Exempleâ??: vous rêvez defaire l’amour debout et lui dans un bain moussantâ??? Et si vous tentiez sur l’évier de la cuisineâ???

 Je réussis l’after

C’était superâ??? Parfait, l’after devrait normalement se passer sans que vous ayez besoin de lire ces lignes, vous et votre chéri ne tardant pas à sombrer dans les bras l’un de l’autre envahis par la béatitude. C’était moins bien, vous êtes un peu déçue, il y a des trucs qui ne «â??passent pasâ??»â??? Dans ce cas, mieux vaut attendre un peu pour le débriefâ??: inutile de revenir tout de suite en détail sur ce qui s’est passé et d’analyser le moindre mouvement de l’action. D’autant que le rythme biologique de monsieur fait que c’est loin d’être le moment où il sera le plus disposé à vous accorder de l’attention… Mieux vaut donc en parler à tête reposée et pour l’heure profiter du temps que vous passez avec lui. Dernier détailâ??: ce n’est pas saleâ??! On évite donc de se précipiter dans la salle de bains et de prendre une douche juste après, comme si on voulait effacer toute trace de nos ébats.

 

LIRE LA SUITE
Marjorie Philibert
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.