• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Infidélité : “Pourquoi j’ai trompé mon mec“

Infidélité : “pourquoi j’ai trompé mon mec“

Contrairement aux idées reçues, l’infidélité n’est pas l’apanage des hommes. Par ennui, curiosité, vengeance, déception, désir, les femmes n’hésitent pas non plus à tromper leur partenaire. Quatre femmes nous racontent leurs écarts et pourquoi elles les ont regrettés (ou pas).

Près d’une femme sur trois serait infidèle (selon une étude de l’Ifop menée en 2014), un comportement en très nette progression depuis les années 1970. En 2014, une étude finlandaise révélait même que les femmes étaient plus disposées à la tromperie que les hommes, en raison d’une mutation génétique qui affecterait leur taux de vasopressine, une hormone agissant sur l’attachement aux partenaires sexuels. Dans tous les cas, les femmes aussi désirent d’autres corps et passent parfois à l’acte. Quatre d’entre elles témoignent.

Aline, 36 ans : “Ma vie sexuelle inexistante m’a fait craquer“

“Il y a quelques années, j’habitais à Barcelone avec mon ex. Je faisais parfois des rencontres professionnelles via Myspace, dont un artiste avec qui je suis partie en France, pour travailler sur une collaboration. Il savait que j’étais en couple, et l’était lui aussi. Ma vie sexuelle quasi-inexistante à la maison m’a incitée à passer à l’acte. On a couché ensemble deux fois en trois jours consécutifs et c’est tout. Je n’en ai jamais parlé à mon copain. Mais cette personne m'a présenté à des gens super qui ont eu un gros impact sur ma vie d'artiste et par ricochet m'ont fait connaître mon copain actuel avec qui je suis dans une relation fidèle depuis neuf ans. Je ne peux donc pas dire que je regrette ou que j’assume ce que j’ai fait, j’en avais besoin, j'aurais juste dû choisir un meilleur coup !“

Crédit : Getty

Paloma, 30 ans : “Je n'assumerais jamais de tromper mon partenaire“

“J’étais dans une relation de sept années d'amour vrai, avec deux enfants. Je n’arrivais plus à désirer mon conjoint sans penser à d'autres corps, et je le soupçonnais de me tromper. Pour moi, la fidélité était un principe. Je savais que je ne lui pardonnerais jamais s’il me trahissait ainsi.
Et pourtant, je suis passée à l'acte avec un ami, après une soirée bien arrosée.  C’était nul, nous avons regretté, nous nous sommes excusés, et lui a repris sa vie de famille. Je n'ai pas pu assumer. J'ai quitté mon conjoint. Pour moi, la tromperie était le signe d'un couple en disgrâce, un signe de désamour évident.  Aujourd'hui, je me sais moins rigide à ce propos. Je sais que je pourrais accepter la tromperie de la part de l'autre, tant que son cœur est empli d’amour, je suis indulgente avec moi-même-aussi, mes désirs et mes faiblesses. Mais je continue de croire que je n'assumerais jamais tout à fait de tromper mon partenaire. C’est lui manquer de respect. Je partirais avant.“

Violette, 24 ans : “Je trompe quand je n’arrive pas à quitter“

“Ma dernière tromperie en date s’est produite parce que je n’avais plus de rapports sexuels avec mon partenaire, ou alors très rarement. Mes trois dernières histoires ont fini chaque fois de la même façon : l’infidélité pointe le bout de son nez au moment où je me pose beaucoup de questions, où je pense à mettre un terme à la relation mais je n’y arrive pas.
J’ai assumé mon infidélité dans ma première relation sérieuse tout en négligeant quelques détails comme le nombre de fois par exemple. Il s’est senti trahi mais a voulu me pardonner et on s’est remis ensemble quelques mois plus tard… Pour qu’au final, je le trompe à nouveau et m’engage avec quelqu’un d’autre… Les deux dernières relations, j’ai caché mon infidélité et n’en ai absolument pas parlé.“

Eva, 27 ans, Toulouse “ Je ne trompe jamais pour des raisons purement sexuelles“

“Je suis en couple depuis trois ans et j’ai déjà trompé mon copain plusieurs fois. A chaque fois, ce sont souvent des histoires d’un soir, avec de vagues connaissances. La première fois que j’ai été infidèle, c’est parce que j’avais rendez-vous avec mon copain à une soirée, et il n’est jamais venu. Il ne m’a pas prévenue, n’a pas répondu à mes appels et mes messages. Alors, j’ai commencé à draguer un ami d’ami que je trouvais mignon et on a fini la nuit ensemble. Il savait que j’étais en couple et a compris qu’on ne pouvait pas se revoir. Je ne l’ai jamais dit à mon copain, c’était un peu ma vengeance secrète. La dernière fois, c’était il y a quelques mois, avec une fille. On s’est revues quelques fois et j’ai fini par mettre fin à la relation par honte et culpabilité envers mon copain. Mais aujourd’hui j’assume. J’ai besoin de ça pour être rassurée et me sentir bien dans ma peau. Je ne trompe jamais pour des raisons purement sexuelles mais plus pour me prouver un truc ou parce que je suis déçue ou pas tellement valorisée dans ma relation.“

LIRE LA SUITE
Eloïse Bouton
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.