• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Drague : 5 prédateurs à fuir en soirée

Drague : 5 prédateurs à fuir en soirée

Dragueur en carton, pro de la séduction ou lover anachronique, en fin de soirée vous avez vite fait de tomber dans les mailles de ce garçon séduisant au premier abord mais qui finira vite au fond d’une boite en carton, entre vos souvenirs de colo et trois fleurs séchées. On vous fait gagner du temps avec 5 profils de prédateurs à fuir en soirée.

#1 Le poète maudit 

Le profil : Mi Vincent Delerm mi Louis Garrel, le visage racé et la veste en velours un peu usée aux manches, il sirote tranquillement un whisky-coca près de la fenêtre, là ou sont les gens qui n’ont pas besoin de se montrer. L’air délicat et mystérieux, son attaque portera au choix sur le cinéma expressionniste allemand de l’entre-deux-guerres ou sur les signes de reconnaissance maçonnique chez Stendhal. Okaayyy.

Pourquoi l’esquiver : Si vous vous débâtez depuis des années entre le fantasme du banquier pas hyper folklo mais droit dans ses bottes et l’intello torturé (sous texte : dépressif), on vous le répète : le poète maudit est un très mauvais pari sur l’avenir. Et sur le présent. Vous avez toutes les chances pour que sa “belle personne“ se transforme en une larve qui traînera sur votre canapé en pleurant sur sa Visa électron et sa énième lettre de refus chez Gallimard. Pendant que VOUS ferez les courses pour le dîner.

#2 Le baroudeur paumé

Le profil : Généralement blond, le cheveu subtilement brûlé par le soleil, la barbe de trois jours portée en statement même si ça gratte, les yeux bleus Photoshop. Vous vous dites qu’en dessous de son t-shirt Misericordia, ça doit sentir le vrai mec. Grosse épiphanie vers 2h du matin, quand il sort sa guitare et lance un bœuf sur du Jack Johnson. Et au moment où il vous fait son plus beau clin d’œil (et rien que parce que vos copines sont déjà émues aux larmes), vous êtes bien tentée par une petite leçon particulière.

Pourquoi l’esquiver : Parce que la réalité est moche, très moche. En fait, sous ses airs de surfeur, c’est un hippie un peu douteux, généralement pas très porté sur l’engagement. Le premier weekend, il vous lâche pour “être au contact de la nature“. Le troisième : il vous explique que c’est le début de la saison à La Clusaz et qu’il vous reverra donc dans six mois, juste avant de partir au Pérou pour claquer son salaire de loueur de skis en mescaline.


#3 Le stratège

Le profil : Pas particulièrement beau gosse, ça n’est pas celui que vous aviez remarqué en premier. Mais c’est statistiquement (étude très sérieuse à l’appui) celui qui a le plus de chances de vous faire tomber dans le panneau. Sans même vous demander ce que vous faisiez dans la vie (et c’est bien connu, tout le monde s’en fout), il réussit à vous faire parler de vous, uniquement de vous. Quelques minutes après il lance "Je sais bien que tu es follement attirée par moi". Vous le traitez bien évidemment de loser. Et c’est là qu’il met à profit son étude approfondie de The Game (un livre sur la drague enseignée comme des maths) et l’intelligence développée par son physique peu avantageux. Bref, vous êtes fichue.

Pourquoi l’esquiver : Parce que le stratège est toxique. Incapable de fonctionner sur un autre mode que le défi, il vous jettera comme une vieille plante jaunie dès que vous aurez cédé. Et prendra soin de vous garder sous le coude, avec une piqûre de rappel tous les mois pour vous dire qu’il n’a toujours pas reçu votre photo toute nue. En revanche, vous pourrez toujours vous brosser pour un verre après le taf.   

#4 Le bien sous tous rapport

Le profil : Celui qui vous a dit “Salut la miss“. Le pire, donc. Généralement entouré par une meute de potes, le pull sur les épaules, c’est le genre de clone que vous croisez l’été à la Chaumière (la “Chaum’“ pour les intimes) à Saint-Lunaire. Bronzé, le front qui pousse légèrement sous sa mèche, le sourire orthodontique parfait. Il est sûr de lui, charmeur, et en bon garçon bien élevé il sait vous mettre en valeur et vous dire que vous êtes belle avec votre nez tout rouge de fin d’été. Inutile de préciser qu’il bosse dans une start-up avec son cousin.

Pourquoi l’esquiver : Parce que sous ses airs de jeune premier, il est comme les autres, à la différence qu’il fait de la voile le weekend pendant que vous chillez devant Le Bureau des Légendes. Il ne vous rappellera pas plus le lendemain et vous lâchera toujours pour aller regarder un match de rugby avec ses "gars sûrs".

#5 Le romantique

Le profil : Vous voyez le mec qui aime réécrire les paroles de On va s’aimer pour faire une surprise aux mariés ? Et bah c’est lui. En soirée, loin du petit peuple des mecs qui draguent normalement, lui attaque façon revival de Titanic : "Ouvrez moi votre cœur Rose" (le romantique aime la charmante désuétude du vouvoiement). Ni beau ni franchement laid, toujours à courir derrière son amour-propre, le romantique est presque attachant avec sa goutte de sueur qui perle sur son front. Et très tentant quand à 23h vous avez fait le tour et que votre premier choix est déjà parti.

Pourquoi l’esquiver : Déjà parce qu’à long terme c’est un coup à ne plus pouvoir prendre un bain sans pétales de roses (imaginez aussi la ruine en bougies). Ensuite parce que si répondez à ses avances, il risque de vite se transformer en sangsue dégoulinante de love qui vous envoie des fleurs au bureau (la grande gênance). Alors qu’au départ vous aviez juste commandé un mec sympa pour regarder Koh-Lanta.

LIRE LA SUITE
Elia Manuzio
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.