• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Couple : aborder gaiement le sujet bébé

couple enfant

Parlons peu, parlons bien, parlons bébés. Glamour.com considère avec vous les meilleures approches pour parler du sujet tendu par excellence avec votre mec. Bonne chance.

L'approche raisonnable
Cela fait au moins 4 ans que vous êtes ensemble, vous avez plus de 28 ans et la stabilité est au beau fixe : parler enfants va de soi, tout naturellement, un peu comme le mariage, sauf que , on parle famille et éternité. Ne manque plus qu'à fixer le bon moment, la bonne date ; les plus extrêmes attendront d'avoir l'appartement idéal, la chambre déjà libre, le papier peint fleuri et la clinique déjà réservée. C'est sans risque et c'est adulte, certes, mais c'est triste un peu quand même.

Notre conseil : Arrêter la pilule et mettre des capotes jusqu'au jour , par maladresse, elle pète. Voilà de quoi rajouter une micro dose de rock'n'roll dans votre ménage Bonpoint.

L'approche romantique
Quand on s'aime, on ne compte pas : un mois, deux ans, dix ans, qu'importe ? Désormais vous avez en tête de vous reproduire avec cet homme que vous aimez tant, et vous ne chérissez rien tant que de voir sa frimousse sur un tout nouveau petit corps, fruit de vos entrailles énamourées. D'ailleurs, vous êtes même prête à l'appeler Raymond, comme lui, son père et son grand-père et tous les Raymond qui se suivent depuis toujours de son côté du clan. Vous ne craigniez donc rien, la force est avec vous et vous êtes en fusion.

Notre conseil : Attendre 6 mois avant de se lancer. Oui, il n'y a pas de règle mais quand même : rencontrer ses parents, connaître ses amis, dormir tous les jours avec lui et découvrir son allergie aux arachides, c'est sine qua none avant de se multiplier. Et réfléchissez plus sérieusement à cette sordide histoire de Raymond, que diable.

L'approche fourbe
L'amour est un sentiment réciproque, mais étrangement dès qu'il s'agit d'agrandissement de la vie à deux, le dialogue est bloqué, unilatéral et il ne veut rien entendre. Plutôt que de vous rendre à l'évidence - vous voulez des choses différentes, il faudrait une vraie conversation à plat- vous choisissez une méthode qui ne se pratique plus à ciel ouvert depuis les années 50 : vous décidez toute seule de votre reproduction. Parce que vous pensez que les bébés, c'est une affaire de femmes, et que les hommes n'ont rien à voir dedans, et que de toute façon dès qu'on leur demande leur avis là-dessus ils se dégonflent comme des poulettes mouillées. Alors voilà, c'est vous qui portez, c'est vous qui décidez... Okay, Pol Pot.

Notre conseil : Les trous d'épingles dans les capotes, c'est vraiment ambiance mauvais téléfilm du vendredi soir sur M6. Mais on ne va pas vous conseiller d'arrêter la pilule, on suppose que c'est déjà fait. Pensez à dégager votre stérilet, alors. Et à travailler votre expression de surprise, le moment venu.

Et si c'est trop tard ?

L'approche mignonne
Vous avez déjà parlé enfant ensemble, et d'ailleurs il y a eu un timide feu vert, sans trop s'éterniser sur le sujet. Vous avez arrêté la contraception, et puis paf ! plus vite que prévu, vous voici joyeusement en cloque. C'est que vous sortez le grand jeu : sur les conseils de mémé, vous tricotez des petits chaussons rose ou bleu ; sur les conseils de maman, vous l'invitez au resto pour lui annoncer la nouvelle, les yeux pleins de larmes; sur les conseils de papa, vous lui demandez ses relevés de compte, et sur les conseils de votre sœur, vous lui envoyez un SMS breaking news avant de filer pour un ultime week-end mythique entre copines.

Notre conseil : Vu votre famille, on a de la marge. Nous, ce qu'on dit, c'est de le ménager avant de le surprendre. Vous seriez hyper mal de le voir totalement paniqué à la vue d'une paire de charentaises faites main.

L'approche rock'n'roll
Des bébés, vous en vouliez dans l'absolu, mais vous ne saviez pas trop quand. Alors, pleine de bon sens, vous n’avez pas arrêté la pilule. Sauf qu'avec l'été, saison des mariages et autres apéros à gogo, vous avez essuyé des beuveries légendaires... Et dans les coins sombres des toilettes vous avez lamentablement dégurgité, la pilule a s'échapper de votre estomac. Ajoutons à cela quatre oublis en dix jours, et tout s'éclaire : dans huit mois, vous êtes trois.

Notre conseil : Le prendre par le col et le traiter d'ordure qui vous bousille votre jeunesse (vous avez 37 ans) et vous met au pied du mur n'est pas la meilleure réaction possible. Mais il faut avouer que jouer la panique, c'est pas mal pour se faire rassurer. Alors bon, allez-y mollo quand même.

L'approche coolos
Ce bébé, c'est MacGyver : il a survécu à la pilule et la pilule du lendemain, et a eu des résultats ultra positifs dès le premier test de grossesse . Devant tant d'acharnement, vous avez franchement envie de le garder... reste à l'annoncer. C'est là que vous optez pour l'option classique : un "il faut qu'on parle" suivi d'un rendez-vous dans un café, de quoi le faire flipper en jouant sur le jargon classique d'une éventuelle rupture. C'est malin ça, du coup, apprendre votre grossesse sera pour lui un véritable soulagement... Du moins au début.

Notre conseil : Eviter de lui dire en lousdé au téléphone puis le détendre en lui servant un double whisky... Qu'il en profite tant qu'il peut, tiens.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.