• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Couple : 10 conseils pour pimenter sa vie sexuelle

Couple : 10 conseils pour pimenter sa vie sexuelle

“Avec le temps, va, tout s’en va“ ? Comme le disait Lavoisier, “rien ne se perd, tout se transforme“! Il est temps d’appliquer ce sage précepte scientifique à votre couple et de reprendre en main votre vie sexuelle, légèrement en berne.

Pour que ça fonctionne, il faut être deux à bien vouloir pimenter sa vie sexuelle. Alors avant tout, sachez-le, un minimum de réciprocité est nécessaire. Comment savoir si votre copain jouera le jeu ? En agissant pour tester son répondant, pardi. Et s’il vous fait le coup de l’étoile de mer, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

1 On s’active

Souvenez-vous des débuts de votre relation : étrangement, quand on se rencontre, on n’est presque jamais fatigué. On enchaîne les nuits de quatre heures, se convainquant que “la fatigue du sexe“ n’est pas si éreintante, et qu’elle apporte son lot de vitalité sur notre visage pourtant cerné. Pour honorer cette fatigue saine, donc, vous faisiez la danse du ventre tandis que lui était plus entreprenant et gourmand que jamais. Un constat : la mobilité, l’agilité, l’envie de se bouger est l’une des choses que l’on perd en premier. Alors on s’active, on cesse de rester allongée et collée à la bouche de son partenaire pour mieux repartir explorer son nombril, ou ce coin précieux entre ses omoplates ou derrière ses genoux, qui nous plaisait tant au début.
Le résultat : on se sent ultra désiré(e) comme au premier jour et on s’émancipe enfin de la trop simple trilogie sexe/seins/bouche, si lassante à la longue.

2 On se parle

Si vous êtes persuadée que parler au lit n’est pas votre truc, éloignez-vous un peu des clichés salaces pour pimenter l’action avec quelques mots bien placés. Il ne s’agit pas forcément de se faire traiter de tous les noms (quoique), le fait de verbaliser ce qu’on aime et qui nous fait du bien donne une dimension assumée très excitante pour l’autre, et pour soi-même. Au-delà des signaux du corps, c’est une autre dimension de la relation qui est érotisée : le langage. Ça change un peu de  “t’as fait les courses ?“, franchement.
Le résultat : sur le coup c’est torride. Et après ? Une légère honte peut rosir nos joues de plaisir… (ou pas.)

3 On cherche sa limite

Vous fantasmez sur 50 nuances de Grey ? Vous ne comprenez pas l’intérêt de la sodomie ? Vous trouvez que le missionnaire est ce qu’on fait de mieux en ce moment ? Il est grand temps de tester vos limites. Sexuelles d’abord : j’ose, ou pas ? Jusqu’où suis-je capable d’aller ? Et si ce n’est pas les limites de votre sexualité que vous repoussez, parce que vous avez déjà tout fait, essayez alors avec celles de votre habitat : ce lavabo tiendra-t-il sous la passion du coït ?
Le résultat : c’est fun, vivifiant et surtout assez intriguant. Qui peut se targuer d’avoir (vraiment) tout exploré ?

4 On change ses habitudes

Remplacer son vieux pyjama par de la lingerie, faire l’amour l’après-midi, se mettre assidument au quickie, regarder un porno ensemble… Voici venu le moment de vous renouveler ! Cherchez des idées, changez vos habitudes, donnez-vous des thèmes… Objectif ? Vous rapprocher autour d’une idée commune, pour ensuite la décliner ensemble autant que possible.
Le résultat : la thématique rend complice, et la curiosité s’exacerbe. Attention tout de même à ne pas aller trop loin. Personne n’a envie de découvrir qu’en fait, son mec est zoophile ou a envie de s’habiller en bébé pendant l’acte…

5 On teste la “stratégie du dessus de lit“

Ah, comme il est douillet de se mettre sous la couette, en cuillère, de se souhaiter une bonne nuit et de roupiller 10 heures d’affilée. Mais la “stratégie du dessus de lit“ est là pour bouleverser votre routine cocooning. Le principe est tout simple : puisqu’on a perdu l’habitude de faire l’amour quand on se met au lit, on décide de prendre l’habitude de faire l’amour sur le lit, avant de sombrer dans les bras de Morphée.
Le résultat : Les frileuses n’apprécieront pas beaucoup au départ, mais le plaisir est double. Une fois glissée sous les draps, on n’a qu’une seule envie : recommencer.

6 On devient vidéaste (ou cinéphile)

Faire une sextape ? Et pourquoi pas ! Vous êtes au top de votre physique (sans vous mettre la pression, le corps vieillit à partir de 25 ans, donc complexée ou pas, vous êtes aujourd’hui plus belle que demain, pour résumer) et ce serait dommage de mourir idiote. Ayez confiance !  Et si vous êtes terrorisée par l’idée d’exhiber vos trois bourrelets, ou si vous craignez que votre homme ne mette en ligne le fruit de vos ébats sur PornHub pour se venger le jour où vous le quitterez, optez pour une cure de films érotiques, ou pornographiques. Quelques suggestions : The Secretary (pour la fessée), Tampopo (pour la bouffe), 9 semaines ½ (pour la perversion), l’Amant (pour la sensualité), 50 nuances de Grey (pour la déception)... La liste est longue !
Le résultat : voir que pour certains, s’envoyer en l’air est un art, une activité à temps plein ou encore une délicieuse déviance peut être très inspirant.

7 On s’intéresse à la pratique du Tao (et plus si affinités)

Le Tao : ce mot vous est familier depuis belle lurette, mais franchement, vous asseoir face à votre partenaire nu, se caresser pendant des heures sans rien attendre, c’est un concept flou pour vous. Il est temps de vous achetez un bon guide, et de montrer à votre homme les joies et mystère de l’orgasme sans éjaculation, et de l’acte sexuel de longue durée. En chemin, faites un détour par une exploration complète du point G, et attelez-vous à faire surgir la femme fontaine qui sommeille en vous.
Le résultat : en plus de devoir probablement changer les draps, on se rééduque sexuellement et on en apprend plus que jamais sur son corps, celui de son partenaire et sur les infinies possibilités de la sexualité. Tout un programme.

8 On ose les jeux de rôle

Le jeu de rôle, ce n’est pas forcément un déguisement ridicule (même si le déguisement ridicule peut franchement bien marcher). Si vous n’avez pas envie de jouer “l’écolière buissonnière“, ni la dominatrice hystérique, testez donc le jeu de rôle psychologique. Pour ça, rendez-vous par exemple dans un bar inconnu, avec votre mec. Quand il vous salue, vouvoyez-le et changez de prénom, façon agent secret en mission. Le reste du personnage se crée tout seul, très naturellement, et vous voilà commissaire du quai d’Orsay sur les traces d’un dangereux malotru.
Le résultat : coucher avec votre moitié dans la peau d’une autre peut permettre de faire des choses que vous n’oseriez jamais en vrai. Pratique, si on n’assume pas le lendemain matin, on rejette la faute sur “elle“ : c’est fou comme c’est une catin fan de fessées, Madame la commissaire !

9 On dort nue

Dormir nue à beaucoup de vertus : si certaines études indiquent que cela peut réduire le diabète (étrange, mais vrai), dormir en tenue d’Eve permet surtout de se connecter au corps de l’autre, tout en boostant sa confiance en soi.
Le résultat : on se rapproche, on se sent belle, les corps se frôlent… Bref, on devient une bombe sexuelle. Que demander de plus ?

10 On découche à l’hôtel

Ok, ça peut être onéreux, mais celui ou celle qui fait des économies sur le dos de son couple est mal barré. L’hôtel, c’est le lieu idéal pour s’envoyer en l’air sans penser à autre chose que le sexe, sauf, éventuellement, au bain qu’on prendra ensemble après. L’occasion aussi d’opter pour un dress-code Marilyn, en peignoir blanc toute la sainte journée. De quoi rendre folles les femmes de ménage en mode DO NOT DISTURB non stop. On ne sort de ce doux refuge ouaté que pour racheter du champagne et des chips, et l’on continue à faire l’amour et à prendre des bains, encore et encore.
Le résultat : on en vient à oublier qu’on a des gosses / un boulot / une famille /et des lessives à faire à l’appart. Le bonheur, quoi.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.